La Vigie n° 155 (GRATUIT) : Après Hong-Kong, Taïwan ? | La nouvelle doctrine Macron | Lorgnette : Soudan russe

Lettre de La Vigie n° 155 du 25 novembre 2020

Après Hong-Kong, Taïwan ?

Après l’abrogation anticipée de la Loi Fondamentale à Hong Kong et la promulgation de la Loi sur la Sécurité Nationale, le 1er juillet 2020, Pékin a affaibli sa crédibilité internationale tout en adressant un signal clair sur la manière retenue afin de régler des différends à caractère international, considérés par le Parti Communiste comme des affaires intérieures chinoises. Dans un contexte stratégique instable, où les relations entre la Chine et les États-Unis ne manqueront pas de connaitre des tensions, la normalisation du statut de Taïwan est une question à laquelle les meilleures chancelleries doivent se préparer de manière concertée, au risque de se retrouver à nouveau dépourvues.

Pour lire l’article, cliquez ici

La nouvelle doctrine Macron

Le récent entretien donné par le Président de la République sur la politique étrangère constitue une “doctrine Macron”. Le diagnostic est clair et témoigne d’une belle évolution. La dénonciation d’un consensus de Washington est lucide, l’appel à l’autonomie stratégique européenne est précisé, la désignation d’un axe euro-africain marque une priorité . Il reste que ce discours brillant manque peut-être de pédagogie avec nos voisins et partenaires et masque difficilement les limites de la mise en œuvre de cette ambition.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Soudan russe

La Russie semble partout. On la voit en Syrie, dans le Caucase, en Libye, en Égypte (LV 99) pour n’évoquer que des pourtours méditerranéens. Voici qu’elle vient de signer un accord pour établir une base navale au Soudan. Cela témoigne d’une « grande stratégie » qui articule plusieurs éléments : d’abord, le retour en Afrique que l’on constate depuis de longues années, avec des actions en RCA et des liens plus solides avec diverses puissances du continent. Ensuite, une ouverture obstinée vers des « mers chaudes », en l’espèce l’océan Indien. Quand Chine et Japon ont établi des bases à Djibouti, Moscou s’installe un peu plus au sud, permettant ainsi un relais vers l’Afrique de l’Est et l’Indo-Pacifique. Notons enfin la consolidation d’une puissance maritime renaissante, densifiée encore par l’ouverture du passage du nord.

Du point de vue soudanais, alors que le régime transitoire a vu le départ d’Omar el Béchir (voir billet et LV 123), l’ouverture du jeu est manifeste : il s’agit de trouver des relais hors des parrains américains et séoudiens (même si Khartoum s’est rapproché d’Israël). Mais aussi de peser face à des voisins problématiques (Soudan du sud, Égypte, voire Éthiopie et Tchad).

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Le grand continent

La Vigie n° 152 : Que nous dit la Russie ? | Unités désunies | Lorgnette : Libres otages

Lettre de La Vigie n° 152 du 14 octobre 2020

Que nous dit la Russie ?

La Russie se pense comme puissance. Maîtresse des terres, elle met en œuvre une stratégie qui sait prendre son temps et jouer habilement de la nouvelle configuration du monde structurée par l’affrontement entre la Chine et les États-Unis et un dérèglement du multilatéralisme. Elle est toutefois un partenaire rugueux qui ne sait pas susciter le dialogue, pourtant nécessaire à l’Europe si elle ne veut pas être simplement la proie des prédateurs.

Pour lire l’article, cliquez ici.

Unités désunies

Le mot unité détient la particularité de désigner à la fois la partie élémentaire d’un ensemble et l’ensemble lui-même. Suivant les domaines auxquels elle est appliquée, la dualité du sens conduit à des valeurs de l’unité singulièrement différentes notamment en matière de philosophie politique ou de politique étrangère d’un État. A l’ère de l’individualisme triomphant quel sens donner à l’unité de la République dans un monde en pleine recomposition stratégique ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Livres otages

La libération de la dernière otage française la semaine dernière a suscité plusieurs polémiques. La France a-t-elle payé une rançon ? Sa libération valait-elle la libération de 200 prisonniers ? Sur ces deux points, on a peu de détails mais la négociation semble avoir été conduite par le pouvoir malien de façon autonome, sans la France donc. La question de l’otage serait venue tardivement, sans qu’il soit question de rançon. Quant aux termes de l’échange, certains ont conclu rapidement qu’il s’agissait d’islamistes, quand le troc semble avoir tenu à des considérations intra-maliennes.

Ceci explique largement la gêne des autorités, mises devant le fait accompli et ne sachant que dire devant les propos de l’otage, déclarant avoir suivi « une retraite spirituelle ». Chacun a pu noter là les limites de la curieuse tradition voyant un Président de la république se précipiter à l’aéroport pour accueillir le compatriote libéré. La communication sans message est contre-productive. Pour autant, peu importe le mérite ou les opinions de chaque otage : la solidarité nationale impose de les faire rentrer à la maison, selon le principe de « tous pour un ». C’est au fond notre raison d’être nationale.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : https://visualhunt.com/photo4/14802/members-of-honor-guard/

Que nous dit la Russie ? (LV 152)

La Russie se pense comme puissance. Maîtresse des terres, elle met en œuvre une stratégie qui sait prendre son temps et jouer habilement de la nouvelle configuration du monde structurée par l’affrontement entre la Chine et les États-Unis et un dérèglement du multilatéralisme. Elle est toutefois un partenaire rugueux qui ne sait pas susciter le dialogue, pourtant nécessaire à l’Europe si elle ne veut pas être simplement la proie des prédateurs.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Purchase this Content (3.00€) Choose a Membership Level

La Vigie 132 : AMR : Bilan du monde qui vient | L’Europe et l’est | Lorgnette : Rêve de Noël

Lettre de La Vigie du 25 décembre 2019

AMR 2019 : Bilan du monde qui vient

Notre annuel aide-mémoire au roi reprend l’année, un voisinage en crise, surtout au sud, une ceinture de conflits au-delà, la fin de l’Occident et donc de la notion d’ordre du monde, une rivalité prégnante entre les États-Unis et la Chine, le maintien des transversalités (nucléaire, terrorisme, criminalité armée) et la naissance de nouvelles (peuples en éveil), une Europe passive coincée entre UE et OTAN, et une France à l’orée des clarifications qu’il faut désormais poursuivre et ambition, pour réaliser notre ambition.

Pour lire l’article, cliquez ici

L’Europe et l’est

La relation entre l’Europe et l’Est est largement déterminée par la relation entre l’Europe et la Russie. Si les spectres du XXe siècle empoisonnent aujourd’hui encore cette relation, une inversion des perspectives permettra peut-être d’aboutir à une relation constructive gagnant-gagnant.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Rêve de Noël

La période de Noël est souvent l’occasion d’une trêve des confiseurs. Cette année, la trêve cédera le pas à la grève. Faisons alors un rêve : celui d’un pays qui mettrait en vigueur sa devise. La liberté dans tous les sens du termes (liberté de circuler comme liberté de faire grève ou de manifester, les deux devant être conciliées) ; l’égalité (mais, si nous avons bien compris, c’est l’objet du débat sous-jacent à la réforme des retraites) ; et surtout la fraternité, dont nous faisions le vœu en janvier dernier (LV 108).

Or, les peuples qui se réveillent réclament tous la fraternité, sous leurs appels à la justice et à l’équité. C’est elle qui soude la communauté, fait de l’autre un semblable malgré ses différences, l’égal d’un frère avec qui se partage l’envie de vivre ensemble, en société organisée, pour vivre une communauté de destin. Cet inconnu que je croise dans la rue, mendiant ou rupin, est également ce frère.

Au fond, la fraternité est un regard, non une revendication ; un préalable, non un objectif. Dans cette période de Noël, que vous soyez en famille ou en mission, chez vous ou à l’étranger, nous vous souhaitons de vivre une belle fraternité apaisante.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Can Pac Swire on VisualHunt / CC BY-NC

L’Europe et l’Est (LV 132)

La relation entre l’Europe et l’Est est largement déterminée par la relation entre l’Europe et la Russie. Si les spectres du XXe siècle empoisonnent aujourd’hui encore cette relation, une inversion des perspectives permettra peut-être d’aboutir à une relation constructive gagnant-gagnant.

This content requires that you purchase additional access. The price is 2.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Purchase this Content (2.00€) Choose a Membership Level

Géopolitique de la Russie (Pinot & Réveillard)

Souvent, les ouvrages collectifs sont peu considérés : ils souffrent généralement de deux défauts. Le premier, c’est une dispersion des thème d’étude et donc un assemblage de chapitres moyennement reliés au sujet principal ; Le second, c’est une qualité inégale des contributions. D’ailleurs, les deux défauts sont régulièrement liés.

Tel n’est pas le cas de cet ouvrage que nous vous présentons aujourd’hui : au contraire, il nous a réellement conquis par sa qualité, réunissant aussi bien la cohérence du discours que le niveau des contributions. Voici pourtant un sujet qui n’est pas inconnu, car le thème de la Russie (et de sa géopolitique) est régulièrement analysé par les spécialistes, qu’ils soient de Relations Internationales, de diplomatie ou de géopolitique. Il paraît donc difficile de réaliser un ouvrage actualisé de synthèse qui permette réellement de faire le point et de donner des précisions heureuses que, bizarrement, on lit peu dans les articles spécialisés, et qui évite le piège de la banalité. Continue reading “Géopolitique de la Russie (Pinot & Réveillard)”

Le triangle stratégique États-Unis, Russie et Chine (D. Suslov)

A nos lecteurs attentifs, voici un très bel et trop rare exemple d’analyse de « grande stratégie ». Il nous est fourni par Dmitry Suslov, un chercheur de l’académie diplomatique de Moscou invité au récent Forum de Limes à Gènes, et témoigne de la vigueur et de la pertinence de l’école stratégique russe. Dmitry que nous avons rencontré nous a aimablement fourni le texte de son intervention que nous avons traduit et édité. Il témoigne ici de la très grande aptitude dialectique de la pensée russe à jouer de ses facteurs de force et de faiblesse et à les intégrer dans une large vision géopolitique balancée qui éclaire le positionnement médian de la Russie, celui-la même qu’évoquait déjà Castex dans des termes voisins dans ses travaux stratégiques des années 1930 (De Gengis-Khan à Staline ou Les vicissitudes d’une manœuvre stratégique, Amiral CASTEX, Édité par Société d’Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales, 1935). Cette réflexion réaliste et brillante fait écho à celle du stratégiste américain Jeremy Shapiro que nous avons également postée récemment sur ce site (lien). Le contraste est éloquent entre deux visions stratégiques alimentées à ces deux écoles qui furent et restent antagonistes. On attend pour compléter ce paysage de trouver un chercheur chinois qui leur fera écho. On tentera de susciter à notre tour une vision française de même niveau. JDOK

Source

Dès à présent, les relations entre les États-Unis, la Chine et la Russie relèvent de la grande concurrence de puissance qui existe entre eux sur la scène mondiale. Toutefois, cette structure triangulaire n’est que temporaire et provisoire, tant s’agissant des relations entre les États-Unis, la Russie et la Chine, de leur personnalité stratégique que de la figure géométrique qu’ils composent. Dans 10 à 15 ans, le triangle actuel des grandes puissances se transformera probablement en quadrilatère, l’Inde devenant la quatrième grande puissance mondiale – ou plutôt en trapèze – avec les États-Unis et la Chine, qui seront devenus des acteurs plus puissants que la Russie et l’Inde. Continue reading “Le triangle stratégique États-Unis, Russie et Chine (D. Suslov)”

La rivalité entre les États-Unis, la Chine et la Russie (J. Shapiro)

Nous sommes heureux d’accueillir ce texte de Jeremy Shapiro, directeur d’études au sein du cabinet Geopolitical Futures (le nouveau cabinet de G. Friedmann). Il l’a prononcé l’autre jour, au festival de géopolitique organisé par nos amis de Limes, à Gênes. Nous remercions donc aussi bien J. Shapiro que Limes à cette occasion. JDOK

Avant de commencer, je dois féliciter l’Italie pour sa récente décision d’approuver l’initiative One Belt One Road de la Chine. J’ai entendu dire que l’Italie annoncera son soutien lorsque le président chinois Xi Jinping viendra en visite à la fin du mois. Je viens du Texas, aux États-Unis. J’aimerais que nous soutenions l’initiative One Belt One Road de la Chine dans notre pays également. Nous sommes Américains, et nous sommes Texans aussi, donc nous aimons l’essence, les armes à feu et les grands chapeaux et nous nous sentons très importants. Si la Chine investissait dans la construction d’un nouveau train à grande vitesse au Texas et aidait à construire de nouveaux ports à Houston, à la Nouvelle-Orléans et dans d’autres villes, cela améliorerait nos horribles problèmes de circulation. Je pourrais aussi rendre visite à ma famille plus régulièrement. Ce serait merveilleux.

Navires chinois escortant un bâtiment américain en mer de Chine méridionale. ©Belga

Source Cliquer pour lire la suite Continue reading “La rivalité entre les États-Unis, la Chine et la Russie (J. Shapiro)”

2018 : une année clef dans les relations russo-helléniques (A-G Marghelis)

Nous parlons peu de la Grèce : aussi sommes-nous heureux d’accueillir Aris-George Marghelis. Il est titulaire d’un doctorat de l’Université de Nantes portant sur la dimension stratégique du droit de la mer. Il a enseigné la géopolitique et les relations internationales à l’École navale et à l’Université de Brest. Merci à lui. JDOK

Géopolitique Friction du Mercredi 25 Février 2015 : Grèce ...

Source photo

Continue reading “2018 : une année clef dans les relations russo-helléniques (A-G Marghelis)”

Parallèle franco-russe (LV 106) – Gratuit

Voici une réflexion qui examine le paradoxe des relations franco-russes, relations anciennes entre deux pays comparables par leur tempérament et qui ont connu une histoire parallèle, des relations confiantes et que la guerre froide a opposés. Avec la Russie d’aujourd’hui la France entretient un dialogue critique et exigeant qui devra déboucher sur une relance européenne de l’atlantique à l’Oural.

Continue reading “Parallèle franco-russe (LV 106) – Gratuit”