Le deuxième XXIe siècle (LV 208)

La conjonction de la pandémie mondiale et de la guerre en Ukraine a fait basculer le monde dans un deuxième XXIe siècle aux contours confus. La conflictualité libérée est désormais auto-entretenue et la planète de 8 milliards d’habitants ne bénéficie plus du recours aux régulateurs hérités du XXe siècle qui avaient permis d’aborder en sûreté relative la fin de la Guerre froide. Ce dangereux basculement dans la jungle stratégique semble irréversible. La France doit prendre en compte cette nouvelle réalité stratégique.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

La Vigie n° 207 : 2022, révision stratégique | Guerre d’Ukraine : perspectives | Lorgnette : coupe du monde

Lettre de La Vigie du 21 décembre 2022

2022 : révision stratégique

L’année écoulée a vu sombrer bien des stratégies qui péchaient par leur manque de profondeur et leur élaboration à une époque où le retour de la guerre n’était pas sérieusement envisagé. Le conflit d’Europe de l’est rappelle que la stratégie est une dialectique des volontés utilisant la force pour résoudre leur conflit. Une révision des réflexions stratégiques s’impose à ceux qui veulent demeurer libres.

Pour lire l’article, cliquez ici

Guerre d’Ukraine : perspectives

La guerre d’Ukraine montre une stabilisation des fronts qui n’est peut-être pas due seulement au mauvais temps d’hiver mais aussi à l’épuisement des belligérants. Les deux parties tentent de remonter en puissance, en hommes comme en matériel. Mais malgré leurs déclarations, aucune ne peut sérieusement envisager la victoire. Le temps des négociations est venu, sans qu’il promette autre chose qu’un cessez-le-feu.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : coupe du monde

La récente coupe du monde est riche d’enseignements. Saluons d’emblée la victoire de l’Argentine et le parcours improbable mais finalement si proche du succès de la France. La compétition s’est passée dans une bonne ambiance et les grincheux des deux camps se sont tus : aussi bien les professeurs de morale qui appelaient au boycott que ceux qui annonçaient des dissensions internes à l’issue des matchs à enjeu, notamment contre le Maroc. Le bon sens a triomphé et un patriotisme tranquille a prévalu.

Ces compétitions de sport ont en effet une immense vertu : celle de transformer l’affrontement et la rivalité entre nations en un jeu qui suffit à apaiser la plupart des tensions, d’autant que les adversaires sont aléatoires. Un match entre les États-Unis et l’Iran revêt l’attention mais malgré l’arrière-plan géopolitique, l’affrontement reste bénin. Le sport permet à peu de frais (quoi qu’on dise des dépenses de la coupe du monde ou des salaires des joueurs) à la fois d’unir les nations sans les pousser dans des excès chauvins, et d’organiser des adversités dont le résultat se résout à un simple score.

Vertu pacifiante du sport qui distribue bonheur et émotions simples.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Fred Ortlip on Visualhunt.com

2022 : révision stratégique (LV 207)

L’année écoulée a vu sombrer bien des stratégies qui péchaient par leur manque de profondeur et leur élaboration à une époque où le retour de la guerre n’était pas sérieusement envisagé. Le conflit d’Europe de l’est rappelle que la stratégie est une dialectique des volontés utilisant la force pour résoudre leur conflit. Une révision des réflexions stratégiques s’impose à ceux qui veulent demeurer libres.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

La Vigie n° 205 : La question polonaise | Manœuvres stratégiques en cours | Lorgnette: une RNS peu significative

Lettre de La Vigie du 23 novembre 2022

La question polonaise

La guerre d’Ukraine a validé les priorités stratégiques de la Pologne qui depuis trois décennies alertait sur la menace russe. Paradoxalement, la guerre d’Ukraine montre la faiblesse russe et la solidité de l’Alliance : la situation stratégique de la Pologne s’en trouve renforcée. Est-ce pour cela que l’on devine une acrimonie monter à Varsovie envers Berlin ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Manœuvres stratégiques en cours

Faire le point sur la campagne russe en Ukraine est utile au début de l’hiver alors que la tentation pointe chez certains d’un pat stratégique qui permettrait de relancer une économie mondiale en souffrance. Soutenue fermement par l’UE, l’Ukraine y est farouchement opposée. Déjà les manœuvres géostratégiques et géoéconomiques en cours préfigurent le cadre stratégique d’un « deuxième XXIe siècle ». Pour la France, un sain attentisme serait de bon aloi.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Une RNS peu significative

Depuis 2012, La Vigie a été sceptique envers la procédure des Livres Blancs qu’elle a bien souvent trouvés décevants et verbeux. Malgré tout, elle a toujours salué l’effort intellectuel fait pour produire une analyse stratégique d’ensemble même si la procédure retenue condamnait le plus souvent ces travaux à ne pas répondre au besoin, à supposer qu’il s’agisse de définir une grande stratégie et non simplement de la communiquer. Celui de 2008 était trop long, celui de 2012 répétitif et la revue stratégique de 2017 était incomplète.

La dégradation de la formule s’est poursuivie avec cette RNS (Revue Nationale Stratégique), préparée en catimini, dévoilée au dernier moment, brève et convenue, résultat de travaux administratifs sans guère de portée et surtout sans aucun débat. À tout le moins les précédents exercices suscitaient des discussions et si le résultat décevait, chacun avait au moins réfléchi et débattu.

Ici, on se demande si l’exercice n’a pas été rapidement évacué. Chacun aurait compris un document d’attente qui fixait les limites du moment, précisait ses incertitudes, disait sa volonté, donnait des directives pour les temps actuels. Le lecteur ne trouve rien de tout cela dans le document publié.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :NATO on Visualhunt

La Vigie n° 202 : Raspoutitsa d’automne | Carré stratégique transatlantique | Lorgnette : la rue iranienne gronde

Lettre de La Vigie du 12 octobre 2022

Raspoutista d’automne

A l’automne 2022, saison des premiers froids et des bourbiers, on relève les multiples enlisements qui affectent la France stratégique: l’impasse totale et inquiétante de la guerre en Ukraine qui sature le paysage euro-atlantique, les marécages où s’enlisent des relations intercontinentales à la fois radicales et sceptiques et enfin le marais budgétaire du modèle d’armée futur et des investissements de sécurité à consentir pour la sécurité de la France et des Français. Un automne déjà bien embourbé.

Pour lire l’article, cliquez ici

Carré stratégique transatlantique

De Moscou à Washington, de Prague à Berlin, les enjeux stratégiques transatlantiques se sont altérés au cours du mois passé. De la guerre en Ukraine aux questions de dissuasion, d’une Europe élargie au-delà de l’UE à la prégnance des questions économiques, tout indique une montée des tensions.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : La rue iranienne gronde

Encore une fois, l’Iran connaît des manifestations massives, après celles de 1999, 2009, 2017 et 2019. Les spécialistes nous disent que cette fois, les choses sont différentes, que la nouvelle génération est connectée, que plus personne ne croit à la possibilité de réformer le régime, que les femmes sont partie prenante.

Ce qui n’a pas changé, c’est la répression du régime qui déploie ses escadrons de gardiens de la révolution et autres bassidjis. L’armée reste en retrait et pourrait décider du sort du pays, si les affrontements persistaient.

Personne ne croit plus en effet à la légitimité du régime théocratique en place à Téhéran. Pour autant, il a su interpréter les intérêts du pays et mener une politique étrangère active malgré l’hostilité américaine et séoudienne, avec des succès réels, notamment dans son environnement proche. Une chute du régime ne mettrait probablement pas fin aux rivalités géopolitiques régionales.

Mais l’observateur s’interroge : au XXIe siècle, un mouvement populaire révolutionnaire, même massif et durable, peut-il mettre à bas une tyrannie ? Les exemples soudanais ou biélorusses ne plaident pas en ce sens. Nous verrons bien.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : awestomestories

Raspoutista d’automne (LV 202)

A l’automne 2022, saison des premiers froids et des bourbiers, on relève les multiples enlisements qui affectent la France stratégique: l’impasse totale et inquiétante de la guerre en Ukraine qui sature le paysage euro-atlantique, les marécages où s’enlisent des relations intercontinentales à la fois radicales et sceptiques et enfin le marais budgétaire du modèle d’armée futur et des investissements de sécurité à consentir pour la sécurité de la France et des Français. Un automne déjà bien embourbé.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Contrepoint ukrainien à J 200

Voici un nouveau point effectué en stratégiste sur la guerre en Ukraine.

Pour l’établir, il faut prendre du recul par rapport aux événements du moment (contre-offensive ukrainienne au Sud pour Kherson, débâcle russe au Nord-Est autour d’Irzioum, arrêt du complexe nucléaire de Zaporidja, doutes exprimés à Moscou, détermination affichée à Kiev, fébrilité à Bruxelles …).

Continue reading « Contrepoint ukrainien à J 200 »

De l’échec proche et prévisible de la relation franco-allemande de défense et de l’Europe de la Défense en général (E. Lambert)

Eric Lambert, analyste averti des questions d’industrie de défense, nous propose cette analyse assez décapante. Merci à lui.

De l’échec proche et prévisible de la relation franco-allemande de défense et de l’Europe de la Défense en général.

Timeo Danaos et dona ferentes

Charles De Gaulle et Konrad Adenauer, François Mitterrand et Helmut Kohl, Angela Merkel et ses quatre présidents français successifs ont fait du couple franco-allemand le moteur apparent de la construction européenne. Si les premiers furent les artisans de la nécessaire réconciliation, les seconds les architectes du mariage, les suivants ont tenté de construire les mécanismes de collaboration à plusieurs niveaux. La défense fut une des premières parmi ceux-là. Si l’on peut considérer la relation entre les deux pays comme relativement équilibrée sur de nombreux aspects, quand on en vient sur le sujet de la défense, la relation est déplorable, industriellement, opérationnellement et, la crise ukrainienne le révèle, politiquement : en un mot, un échec. Un échec complet au détriment des compétences françaises notamment sur le terrestre. L’aéronautique de défense ayant la chance d’avoir un Dassault qui en défend les intérêts et les savoir-faire.

Continue reading « De l’échec proche et prévisible de la relation franco-allemande de défense et de l’Europe de la Défense en général (E. Lambert) »

Histoire de la mémoire de guerre d’Algérie (Pr Guy Pervillé) – Note de lecture

Cette année, l’Algérie fête le 60e anniversaire de son indépendance. Une telle date offre le prétexte à publications et si le déroulement de la guerre d’indépendance est appréhendé, la question qui s’impose depuis des années des deux côtés des rives de la mer Méditerranée est celle de la mémoire. Une mémoire de la guerre confrontée à l’histoire, deux notions en concurrence, sujettes à des enjeux éminemment politiques.

Continue reading « Histoire de la mémoire de guerre d’Algérie (Pr Guy Pervillé) – Note de lecture »

Sécurité européenne 2022 : aux rsultats (LV 197)

Aux résultats à la mi-2022, la guerre en Ukraine apparaît comme un accroc majeur dans la trajectoire de la sécurité européenne 30 ans après la Guerre froide: une Ukraine qui souffre, une ligne de front à vif au cœur d’un continent qui se congèle, une réunification européenne ajournée, une Russie qui tourne le dos à l’Europe et s’engage dans de nouveaux horizons asiatiques coopératifs. La France qui ne peut s’en satisfaire doit garder sa liberté de réflexion et de proposition face à cette discontinuité stratégique. Cette guerre est d’abord une question de sécurité européenne, à traiter d’abord entre Européens. Peut-on encore, par un vrai confinement stratégique mieux coordonné, forcer la Russie à accepter un cadre de cohabitation plus coopératif en Europe? C’est en répondant à cette question que la France pourra réviser sa posture militaire et éviter le piège anachronique d’un toilettage capacitaire massif.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement