Quand l’Europe s’en va-t-en guerre : que vaut l’engagement militaire de l’Union européenne ? (C. Glock)

Nous sommes heureux d’ouvrir à nouveau nos colonnes à Cynthia Glock qui poursuit ses recherches sur les questions de défense en Europe. Voici donc un long article sur les interventions militaires de l’UE. Merci à elle. JDOK

Résumé : Au cœur d’un environnement mondial aux équilibres sécuritaires, sociaux et politiques fragilisés, y compris au sein du continent européen, la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’Union européenne (UE) est à la croisée des chemins. Depuis la mise en place de sa nouvelle stratégie globale en matière de politique étrangère et de sécurité commune en juin 2016, l’UE affiche un fort volontarisme pour les questions de défense, pas toujours en adéquation avec les capacités ou volontés réelles des États membres. Entre d’une part des intérêts stratégiques nationaux différents voire divergents, et d’autre part le sacrosaint consensus qui régit chaque décision prise par les instances bruxelloises dans le domaine spécifique de la PSDC, quel crédit peut-on vraiment accorder aux opérations et missions militaires conduites par l’Union européenne ? (cliquez pour lire la suite)

Continue reading “Quand l’Europe s’en va-t-en guerre : que vaut l’engagement militaire de l’Union européenne ? (C. Glock)”

La Vigie n° 109 : Lecture tactique des Gilets jaunes | L’Europe écartelée | Lorgnette : vertueux Canada ?

Lettre de La Vigie n° 109 (16 janvier 2019)

Lecture tactique des Gilets Jaunes

Le mouvement des Gilets jaunes perdure. Tactiquement, il manifeste la conjonction d’une mobilisation numérique et d’un enracinement territorial micro-local, passant des réseaux sociaux au blocage des réseaux routiers. Face aux forces de l’ordre, il démontre une extrême fluidité qui manifeste l’opposition de deux styles, que ce soit face aux forces de l’ordre ou à la communication gouvernementale : c’est le gazeux contre le solide, l’essaim contre le bâton, l’humour contre le discours austère. Confronté à cette disruption du politique, le gouvernement serait inspiré de changer de logiciel. Lien vers l’article.

L’Europe écartelée

Les élections européennes de juin ne seront qu’un prétexte pour se compter. Pourtant, la tempête politique a gagné tout le continent alors que l’UE attend la relève de sa gouvernance collective. Faute de profondeur stratégique suffisante, elle a perdu sa centralité initiale, son homogénéité civilisationnelle et son utilité pour les peuples européens. C’est le prochain défi à relever après celui des Gilets jaunes. Lien vers l’article.

Lorgnette : Vertueux Canada ?

Le Canada s’est brouillé quasiment officiellement l’été dernier avec l’Arabie Séoudite pour une affaire de droits de l’homme, allant jusqu’à remettre en cause certains programmes d’armement signés avec le Royaume. Plus récemment, on apprenait que le Canada « réaffirmait avec force son rejet du régime de Maduro » au Venezuela. De prime abord, on admire ce petit pays qui place ses scrupules moraux parmi les critères de sa politique étrangère.

Constatons pourtant que les choses sont peut-être moins simples. Ainsi, pour le Canada, l’Arabie comme le Venezuela sont des concurrents pétroliers : en effet, le Canada dispose d’huile lourde (comme ses deux concurrents), huile qui permet, par mélange, de raffiner les huiles de schiste américaines. Ils sont donc du même club.

Et ceci intervient dans le contexte politique nord-américain : il faut ici rappeler le projet de pipeline Keystone XL phase IV qui fut rejeté par Obama mais approuvé par Trump en 2017. Or, ce tube va permettre d’alimenter les raffineries américaines en brut lourd venant de l’Alberta et concurrent du lourd vénézuélien. C’est certainement une coïncidence mais parfois, les affaires s’accordent bien à la morale.

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT).

Source photo : ici

L’Europe écartelée (LV 109)

Les élections européennes de juin ne seront qu’un prétexte pour se compter. Pourtant, la tempête politique a gagné tout le continent alors que l’UE attend la relève de sa gouvernance collective. Faute de profondeur stratégique suffisante, elle a perdu sa centralité initiale, son homogénéité civilisationnelle et son utilité pour les peuples européens. C’est le prochain défi à relever après celui des Gilets jaunes.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Isolat britannique

Le Brexit aura peut-être lieu. Il manifeste tout d’abord une représentation britannique du destin commun, finalement différente de l’habituelle préférence pour le grand large énoncée par Churchill. Il y a un exceptionnalisme britannique et surtout une fierté de l’histoire anglaise au XXe siècle qui expliquent en grande partie la décision du Brexit. Notons que cette décision réveille des questions régionales compliquées (Écosse, Irlande du Nord) mais que Londres devrait trouver les moyens d’alliances fluides, peut-être plus adaptées au XXIe siècle. Le départ du Royaume-Uni n’ouvre pas la porte à d’importants développements en termes d’Europe de la défense et Paris aura intérêt à conserver l’entente cordiale qui a réussi il y a un siècle aux deux vieilles nations.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

La Vigie 100 : Cercle vicieux stratégique – La fin de l’atlantisme – Lorgnette : Conférence des ambassadeurs – Lectures de rentrée

Lettre La Vigie n°100 – 12 septembre 2018 Abonné? lisez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 100,  La Vigie du  12 septembre 2018 : pour ce numéro 100 qui marque le début de notre cinquième année, un numéro plus fourni que d’habitude.

Un nouveau cercle vicieux stratégique

En disqualifiant la guerre classique on a facilité le terrorisme stratégique ; en déclassant les Nations et les Etats, on a délégué la gouvernance du monde aux forces transversales. Ces deux cercles vicieux en se combinant ont créé une confusion générale contre laquelle il faut lutter, notamment en France par une grande stratégie articulée sur le retour à la paix civile à l’intérieur et à une nouvelle ambition de voisinage régional à l’extérieur. Telle est la thèse de ce numéro 100.

 

La fin de l’atlantisme

Il faut constater la fin de l’atlantisme, visible aussi bien au dernier sommet du G7 qu’à celui de l’OTAN. Ce projet, né au cours de la Seconde Guerre mondiale, plus proche de ce que certains appellent “l’Occident”, réunit les deux rives de l’Atlantique sur une domination économique, militaire et morale. Or, ces trois facteurs disparaissent simultanément : D. Trump est plus un révélateur qu’un déclencheur de ce mouvement qui vient de loin. Le déclin semble irréversible mais beaucoup de conservateurs croient pourvoir le contrecarrer plutôt que de bâtir de nouvelles formes stratégiques.

 

Lorgnette : Le conférence des ambassadeurs

Lectures de rentrée : pour la rentrée, La Vigie vous propose une sélection d’ouvrages qu’elle a lus et qui méritent le détour : de quoi alimenter votre bibliothèque stratégique… Bonne lecture

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit :  European External Action Service - EEAS on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

Europe de la Défense ou défense de l’Europe : quel(s) futur(s) possible(s) ? (C. Glock)

L’Europe et la défense : le sujet a pris de nouvelles teintes à la suite du sommet de l’Alliance début juillet, pour le moins mitigé, mais aussi de l’initiative européenne d’intervention, projet proposé par la France en juin, suivi de la proposition par le président Macron, la semaine dernière, d’une «solidarité quasi-automatique» entre États européens en matière de défense. Faisons le point sur cette si mal nommée “Europe de la défense” avec C. Glock. JDOK

Source

Le 25 juin 2018, neuf pays d’Europe signaient une lettre d’intention relative au lancement de l’Initiative européenne d’Intervention (IEI), projet novateur initié par la France, visant à développer avec quelques voisins « aptes militairement et volontaires politiquement » une culture stratégique et opérationnelle commune. Cette IEI se met en œuvre parallèlement au mécanisme de Coopération structurée permanente (CSP) qui, lui, a été adopté quelques mois plus tôt par l’UE – et qui réunit 25 des 27 États membres. Le lancement quasi-simultané de ces deux nouveaux outils de défense aux contours et perspectives différents,  révèle les divergences fondamentales de vision stratégique entre les deux « poids lourds » militaires restants de l’UE – après départ du Royaume-Uni – que sont la France et l’Allemagne. D’une part, le haut degré d’ambition opérationnelle vers lequel la France veut tirer la politique de défense européenne ; de l’autre, la volonté intégratrice de l’Allemagne, sans finalité opérationnelle immédiate. Dès lors, vers quoi la défense européenne est-elle en train de s’orienter, entre un couple franco-allemand pas si harmonieux qu’il n’y paraît et un divorce du Royaume-Uni avec ses voisins européens qui n’en est pas vraiment un ? Continue reading “Europe de la Défense ou défense de l’Europe : quel(s) futur(s) possible(s) ? (C. Glock)”

La Vigie n° 98 bis – 18 juillet 2018 : La guerre mélangée – Stratégie : vacance ou vacuité ? – Vu de la Lorgnette : Foot et stratégie

Lettre La Vigie n°98 bis – 18 juillet 2018 Abonné? directement la lettre en cliquant sur ce lien!     La guerre mélangée

La guerre n’est plus efficace ! Elle demeure pourtant, mais la représentation que nous en avons nous trompe, de Napoléon au Poilu et du défilé du 14 juillet aux Opex en Afrique. Nous cherchons à répondre à une forme dépassée de la guerre, sachant que celle-ci a pris bien d’autres formes (économique, cyber, monétaire, médiatique…) : autant de théâtres d’opération où se déroulent les vraies stratégies de puissance. Ne pas le comprendre, c’est forcément fourvoyer l’engagement des forces de combat qui demeure nécessaire, mais à condition d’être subordonné à une stratégie complète.

Stratégie : vacance ou vacuité ?

Une UE pétrie de faux semblants, une Alliance désemparée, un possible arrangement russo-américain sur le dos européen, la panne stratégique se confirme. Que la France s’en saisisse pour promouvoir une position médiane plaçant l’Europe jusqu’à l’Oural en équilibre stable entre Amérique et Chine, les deux compétiteurs commerciaux qui ont décidé d’en découdre à mort.

Lorgnette : Foot et stratégie JDOK Photo crédit : CC0 Creative Commons ( source) Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 97 (20 juin 2018) : Kim-Trump : deux gagnants ? – Gouvernance : vers le syncrétisme – Vu de la Lorgnette : Aquarius

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 97,  La Vigie du  20 juin 2018

Kim-Trump : deux gagnants ?

Le récent sommet de Singapour entre les présidents Kim et Trump a résulté en une déclaration assez plate et peu engageante : pourtant, les deux protagonistes s’en sont montrés très satisfaits. Il ne s’agit pourtant pas d’un accord “gagnant-gagnant”, puisqu’au fond chacun pense avoir dupé l’autre. En fait, au-delà de la question nucléaire (pourtant rien moins qu’anodine), le plus intéressant réside dans les arrière-pensées des deux dirigeants. Ils n’en ont dit mot et aucun commentateur n’a décrypté leurs vrais calculs. Ils sont bien plus subtils qu’on ne le croit.

Gouvernance : vers le syncrétisme

Pour sauver l’idée d’une gouvernance minimale de la planète, il va falloir introduire une dose de mixité dans les principes et valeurs qui l’administrent, notamment au plan régional car l’universel a toujours une couleur locale. Pour préserver les acquis des structures multilatérales anciennes qui périclitent (ONU, OTAN, UE), il va falloir s’attacher à identifier les facteurs de paix et de développement qu’elles portent. Pour y contribuer la France doit se désaligner.

 

Lorgnette :  Aquarius

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit : The federalist (source)

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 96 – 6 juin 2018 : La revanche des profondeurs- Divorce à l’italienne – Vu de la Lorgnette : Le Maître Hassner

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 96,  La Vigie du 6 juin 2018



La revanche des profondeurs

Dans les crises, le fond des choses se fait voir. Ainsi aujourd’hui la  fragile gouvernance mondiale est affectée par le retour en force des identités collectives et des ressorts profonds des peuples qui reprennent la main sur des États illégitimes, des démocraties confisquées ou des systèmes qui négligent leurs intérêts ou leur poids réel. Ainsi en va-t-il en Europe, aux États-Unis, en Russie et en Chine. Quelles leçons en tirer pour la France?

 

Divorce à l’italienne

Les élections italiennes ne constituent pas une menace populiste, comme certains se plaisent à les réduire. Elles sont une alternance démocratique qui vient rompre avec sept ans de gouvernements “techniques”, inspirés par les règles de l’UE, et qui n’ont pas donné de résultats satisfaisants, que ce soit sur le plan économique ou sur la question des migrants. A force de clamer qu’il n’y a pas d’autre politique, de dire que la politique ne sert  à rien devant la raison économique et technocratique, on affaiblit la démocratie. Or, les peuples ont leur mot à dire, que cela nous plaise ou non.

 

Lorgnette :  Le Maître Hassner

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)photo

credit photo : Ti Yab on Visualhunt.com / CC BY

La Vigie n° 90 – 14 mars 2018 : Une UE qui se fissure – Une programmation militaire mitigée ?- Vu de la Lorgnette : Détente coréenne

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 89, La Vigie du  14 mars 2018

Y

Une UE qui se fissure

Malgré un sursaut l’an dernier avec les élections française et allemande, l’Union européenne semble à nouveau présenter des fissures qui s’aggravent. Nonobstant l’affaire Selmayr, constatons que l’ancien clivage entre Vieille Europe et Nouvelle Europe ne paraît plus opérant, comme les récentes élections italiennes l’ont illustré. La relance voulue par la France se heurte à bien des obstacles anciens et identifiés et il n’est pas sûr que Paris et Berlin soient aussi alignés que le rêve le projet européen de la France.

Une programmation militaire mitigée ?

Que penser de cette LPM à cheval sur deux quinquennats ? Si elle réintègre dangereusement le surcoût des OPEX dans le budget des armées, elle se concentre également sur la réparation des principales déficiences d’équipements, augmente le budget de façon progressive et prépare la rénovation des forces stratégiques. Si elle apparaît bien imprudente à certains égards, elle est aussi réaliste à la condition qu’on pratique la retenue stratégique pendant la législature.

Lorgnette :   Détente coréenne

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit :   ijclark on Visual Hunt / CC BY

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)