La Vigie n° 106 : Parallèle franco-russe | Sensibles migrations | Lorgnette : Gilets | Numéro gratuit

Lettre La Vigie : n° 106 du 5 décembre 2018

Parallèle franco-russe

Voici une réflexion qui examine le paradoxe des relations franco-russes, relations anciennes entre deux pays comparables par leur tempérament et qui ont connu une histoire parallèle, des relations confiantes et que la guerre froide a opposés. Avec la Russie d’aujourd’hui la France entretient un dialogue critique et exigeant qui devra déboucher sur une relance européenne de l’atlantique à l’Oural.

Lien vers l’article Parallèle franco-russe. Lecture gratuite.

Sensibles migrations

Certains pensent que la crise migratoire est un pic désormais derrière nous. C’est ignorer la persistance du motif économique de ces migrations; c’est omettre le développement d’un gradient démographique entre les deux rives de la Méditerranée, entre une Europe à environ 600 Mh en 2050 face à une Afrique qui passera à 2,5 Mh. L’approche sécuritaire est aujourd’hui seule proposée, sans réfléchir au renouvellement d’une politique de développement encalminée.

Lien vers l’article Sensibles migrations. Lecture gratuite.

Lorgnette : Gilets

À la Vigie, nous observons comme l’ensemble de nos concitoyens le mouvement des gilets jaunes. Cette lorgnette ne vise pas à vous en fournir une énième analyse mais seulement de partager nos interrogations. Devons-nous en traiter, comme stratégistes, comme géopolitologues ? Poser la question permet d’éviter le travers de l’intellectuel, qui « se mêle de ce qui ne le regarde pas ».

Le mouvement a sans aucun doute des dimensions géogrpahiques : plus que de la France périphérique, il s’agit pour nous de l’articulation conflictuelle entre les lieux et les liens, qui caractérise le monde fluide dans lequel nous vivons, et qu’accentuent les réseaux sociaux et le cyberespace. Le mouvement pose des questions de sécurité et d’ordre public (sans même parler des techniques de maintien de l’ordre) : l’affrontement d’un peuple souverain et d’un pouvoir régulier soulève l’interrogation finale de la légitimité, avant même celle du monopole de la force. Sans parler de révolution ou d’émotion populaire, ce mouvement des gilets jaunes nous ramène à des débats stratégiques essentiels, des débats profondément politiques.

Restons-en là pour le moment.

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant dessus (2,5€), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300€HT).

Source :https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2017/05/29/visite-de-travail-de-m-vladimir-poutine-president-de-la-federation-de-russie-2

Parallèle franco-russe (LV 106) – Gratuit

Voici une réflexion qui examine le paradoxe des relations franco-russes, relations anciennes entre deux pays comparables par leur tempérament et qui ont connu une histoire parallèle, des relations confiantes et que la guerre froide a opposés. Avec la Russie d’aujourd’hui la France entretient un dialogue critique et exigeant qui devra déboucher sur une relance européenne de l’atlantique à l’Oural.

Continue reading “Parallèle franco-russe (LV 106) – Gratuit”

Sensibles migrations (LV106) – Gratuit

Certains pensent que la crise migratoire est un pic désormais derrière nous. C’est ignorer la persistance du motif économique de ces migrations; c’est omettre le développement d’un gradient démographique entre les deux rives de la Méditerranée, entre une Europe à environ 600 Mh en 2050 face à une Afrique qui passera à 2,5 Mh. L’approche sécuritaire est aujourd’hui seule proposée, sans réfléchir au renouvellement d’une politique de développement encalminée. Continue reading “Sensibles migrations (LV106) – Gratuit”

Assises de la recherche stratégique : Dissuasions (avec La Vigie)

La dissuasion est une notion ancienne que l’ère nucléaire a rendue incontournable dans les analyses stratégiques. La dynamique des conflits, les calculs stratégiques du XXème siècle ne peuvent être appréhendés en omettant le paradigme nucléaire. Au moment où de nouvelles polarités bouleversent la scène stratégique internationale, alors qu’émergent des menaces hybrides, que se structurent d’autres types de conflits, notamment dans l’espace Cyber, la question de l’articulation de la dissuasion nucléaire avec l’environnement géostratégique global est posée. Dans un monde sans bloc, dans un contexte de guerres civiles ou de conflits régionaux, comment la dissuasion peut-elle encore jouer son rôle d’équilibre ? De quoi la dissuasion dissuade-t-elle ? N’assistons-nous pas à une prolifération des formes de dissuasion ? Dissuasion ou dissuasions ?
Des interrogations qui seront abordées lors de nos prochaines Assises nationales de la recherche stratégique, le 06 décembre à l’Ecole militaire. Les inscriptions sont encore possibles, avant leur imminente clôture !

La Vigie, partenaire du CSFRS, y participera puisqu’elle modérera la dernière table-ronde, sur la contestation de l’ordre nucléaire, avec notamment MM. Eric DANON (MEAE), Corentin BRUSTLEIN (IFRI), Jean-Marie COLIN (ICAN FRANCE) et Mme Tiphaine de CHAMPCHESNEL (IRSEM), juste avant l’intervention de clôture du CEMA, le GA F. Lecointre.

Au plaisir de vous y rencontrer. D’ici là, vous pouvez relire notre dernier article sur la question, “La dissuasion contestée”, paru dans le numéro 103 et que vous pouvez lire en lecture gratuite ici.

JDOK

 

L’Initiative Européenne d’Intervention (E. Dell Aria)

Le GBR (2S) Dell Aria est un praticien des relations internationales militaires. Après avoir quitté l’activité, il a été longtemps le correspondant de l’IHEDN à Bruxelles. Ce texte n’engage que lui. Nous l’en remercions. JDOK

L’Initiative Européenne d’Intervention (IEI) s’est invitée dans l’actualité à la faveur de la séquence d’itinérance mémorielle de la semaine du 11 novembre, en même temps que la toujours très polémique proposition d’armée européenne. Écoutant les commentaires des uns et les autres, dont nombre de journalistes et d’experts s’étant exprimé sur ces questions ces derniers jours, j’en retiens pour ma part que la manière dont on présente les choses ne peut que générer une grande confusion dans l’esprit de nos concitoyens, et plus largement des citoyens européens.

Source

Continue reading “L’Initiative Européenne d’Intervention (E. Dell Aria)”

La crise anglophone au Cameroun : raisons, enjeux et solutions (M. Pelatan)

Conformément à sa vocation, La Vigie est heureuse d’accueillir cette étude d’un très jeune chercheur : Marie Pelatan est chercheuse au sein du Centre d’Expertise et de lutte contre le Terrorisme (Fondation Saint-Cyr). Merci à elle pour ce texte très fouillé. JDOK

Alors que la lutte contre Boko Haram continue au Sahel, le Cameroun fait face à un deuxième défi sécuritaire : celui de la crise anglophone. L’extrême nord demeurant particulièrement fragile, le gouvernement camerounais a fait le choix de concentrer ses forces armées sur le front ambazonien[1]… négligeant la menace des djihadistes de Boko Haram.

Depuis 2016, et plus particulièrement depuis la déclaration d’indépendance de l’Ambazonie, émise le 1er octobre 2017 par Julius Ayuk Tabe[2], la sécurité des régions du nord-ouest et sud-ouest du pays s’est gravement dégradée. La protestation, initiée par une coalition d’intellectuels anglophones, pointait du doigt la discrimination et la marginalisation dont ils souffraient de la part du gouvernement camerounais, majoritairement francophone. En accusant le gouvernement et le président Paul Biya d’avoir réduit leur identité à néant, l’objectif était de reprendre place au sein de la vie politique, judiciaire et économique du pays. En effet, alors que les Camerounais anglophones représentent 20% de la population globale[3], leur faible représentation dans les institutions, entre-autre judiciaires, interroge[4]. Continue reading “La crise anglophone au Cameroun : raisons, enjeux et solutions (M. Pelatan)”

La Vigie n° 105 : Isolat Britannique | Finir les guerres | Lorgnette : Cyberpaix

Lettre La Vigie n°104- 21 novembre 2018. Nouvelle procédure !

Isolat britannique

Le Brexit aura peut-être lieu. Il manifeste tout d’abord une représentation britannique du destin commun, finalement différente de l’habituelle préférence pour le grand large énoncée par Churchill. Il y a un exceptionnalisme britannique et surtout une fierté de l’histoire anglaise au XXe siècle qui expliquent en grande partie la décision du Brexit. Notons que cette décision réveille des questions régionales compliquées (Écosse, Irlande du Nord) mais que Londres devrait trouver les moyens d’alliances fluides, peut-être plus adaptées au XXIe siècle. Le départ du Royaume-Uni n’ouvre pas la porte à d’importants développements en termes d’Europe de la défense et Paris aura intérêt à conserver l’entente cordiale qui a réussi il y a un siècle aux deux vieilles nations.

Lien vers Isolat britannique

Finir les Guerres

Voici un retour sur quelques guerres récentes menées par la France dont les conclusions l’ont marqué profondément ou qui ont mal fini pour n’avoir pas su établir de vraies paix durables: les deux guerres mondiales, la guerre d’Algérie, la guerre froide, les opérations au Mali.

Lien vers Finir les guerres

Lorgnette : cyberpaix

Lors du Forum de Paris, au lendemain du 11 novembre 2018, le Président de la République a proposé un accord mondial de cybersécurité. Ce pacte a réuni les signatures de 51 pays, 224 entreprises et 92 ONG. Voici donc un nouveau champ stratégique, le cyberespace. Il est entré dans nos vies de multiples façons (LV 83) et il défie bien de nos habitudes, notamment dans la gestion politique des affaires de la cité. Logiquement, les méthodes habituelles ne suffisent plus. On peut alors se féliciter de cette ambition mondiale et surtout de la diversité des signataires, qui signifie une nouvelle approche de la régulation publique.

Mais on peut trouver le texte bien léger et peu exécutoire (pour de multiples raisons). Constatons plutôt que d’emblée, son utilité est mise en doute : ainsi, les États-Unis, la Chine, la Russie, l’Iran, Israël et la Corée du Nord n’ont pas signé l’accord. Il s’agit non seulement de pays parmi les plus puissants dans le cyberespace (notamment les États-Unis et la Chine) mais surtout des pays qui sont tous fortement mêlés à toutes les attaques des dernières décennies dans le cyberespace. Cela réduit d’autant la portée de ce pacte cyber !

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant dessus (2,5€), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300€HT).

Source :(Mick Baker)rooster on Visualhunt / CC BY-ND

 

 

Isolat britannique

Le Brexit aura peut-être lieu. Il manifeste tout d’abord une représentation britannique du destin commun, finalement différente de l’habituelle préférence pour le grand large énoncée par Churchill. Il y a un exceptionnalisme britannique et surtout une fierté de l’histoire anglaise au XXe siècle qui expliquent en grande partie la décision du Brexit. Notons que cette décision réveille des questions régionales compliquées (Écosse, Irlande du Nord) mais que Londres devrait trouver les moyens d’alliances fluides, peut-être plus adaptées au XXIe siècle. Le départ du Royaume-Uni n’ouvre pas la porte à d’importants développements en termes d’Europe de la défense et Paris aura intérêt à conserver l’entente cordiale qui a réussi il y a un siècle aux deux vieilles nations.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Finir les guerres

Voici un retour sur quelques guerres récentes menées par la France dont les conclusions l’ont marqué profondément ou qui ont mal fini pour n’avoir pas su établir de vraies paix durables: les deux guerres mondiales, la guerre d’Algérie, la guerre froide, les opérations au Mali.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

État des relations internationales à l’aube du XXIe siècle. (M. Cuttier)

Martine Cuttier, de l’université de Toulouse et qui écrit régulièrement pour La Vigie, nous propose cet “état des relations internationales à l’aube du XXIe siècle” (texte co-publié à la revue Contre-mesures du Master «  ingénierie, sécurité, sûreté, défense » de l’université Toulouse3 Paul Sabatier). Merci à elle. JDOK

Source

Saisir brièvement la spécificité de la société internationale en cette fin 2108 peut être tenté en mettant en perspective sur le temps long l’évolution du rapport des forces entre puissances. Un temps long commençant avec l’instauration d’un ordre international issu du système westphalien dans une Europe déjà ouverte sur le monde. L’évolution des relations internationales se découpe alors en grandes périodes allant d’un monde multipolaire et eurocentré (XVIIe-XXe siècles) vers un monde bipolaire (1947-1991) suivi d’une phase unipolaire (les années 1990) pour revenir à la multipolarité tournée vers l’Asie-Pacifique.

Continue reading “État des relations internationales à l’aube du XXIe siècle. (M. Cuttier)”

La Vigie n° 104 : Incertain Maghreb | Stratégie autre | Lorgnette : Brésil en colère

Lettre La Vigie n°104- 7 novembre 2018. Nouvelle procédure !

La Vigie fait évoluer la procédure de lecture ; autrement dit, vous pouvez désormais :

  • lire directement à l’écran les articles (pour peu que vous en ayez acquis les droits, soit par achat unitaire à 2,5 €, soit par abonnement : découverte à 17€, annuel à 70 €, organisations à 300 €)
  • ou lire en pdf comme avant (si vous êtes abonnés)

Pour cela, les abonnés n’ont comme d’habitude qu’à saisir leur login et mot de passe (enregistrez les sur votre ordinateur, que ce soit plus pratique pour vous) et lire l’un puis l’autre à l’écran, ou avoir l’option de lire le numéro en pdf (aller dans la page archive pour le télécharger). Les nouveaux lecteurs peuvent quant à eux s’abonner ou acheter l’article à l’unité.

Ce billet de présentation vous donne les résumés (avec lien vers les articles proprement dits) et, nouveauté, la lecture libre de la lorgnette ! Nous espérons que ces nouvelles facilités aideront votre confort de lecture.

Incertain Maghreb

Le Maghreb fait partie de notre voisinage immédiat et constitue le pont entre l’Europe et l’Afrique. Il est au cœur de nos intérêts. Pourtant, les cinq pays du Maghreb, pour des raisons différentes, paraissent plus ou moins à bout de souffle entre aspirations internes et pressions externes. L’attentisme répond à l’effervescence mais annonce probablement des tumultes à venir, comme l’étude des cinq pays (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie) l’illustre.

Lien vers Incertain Maghreb

Stratégie autre ?

Comment concevoir aujourd’hui une “stratégie autre” ? On peut partir des critères usuels de la stratégie répartis selon deux axes : l’articulation des fins, des voies et des moyens ; et celle des différents niveaux de stratégie (stratégie générale, stratégie militaire, stratégies de milieu). Or, les documents officiels (Livre Blanc, revue stratégique) évoquent assez peu les fins et beaucoup les voies et moyens. Comment identifier les fins sous-jacentes à la grande stratégie de la France ? cela permet-il dès lors d’identifier de nouvelles voies et donc, éventuellement, une adaptation des moyens ? Réfléchir aux alternatives permet de confirmer ou d’amender les stratégies existantes, dans l’effort constant de mise à jour qu’elles nécessitent.

Lien vers Stratégie autre ?

Lorgnette : Brésil en colère

La récente élection présidentielle brésilienne a suscité de multiples commentaires horrifiés lorsque le nouvel élu a été désigné. Dès avril 2018 (LV 92) nous avions signalé l’émergence de Jair Bolsonaro en le liant au climat d’insécurité qui prévaut au Brésil. Pour mémoire, le pays a dénombré 63.880 homicides en 2017, chiffre en augmentation constante. Le pays fait face à une « criminalité armée » qui met en cause les fondements mêmes de l’État. Un deuxième facteur de déstabilisation est la lassitude envers la corruption.

De ce point de vue, l’élection brésilienne rappelle à bien des égards le besoin de justice qui animait nombre de révoltes arabes (tous les partis islamistes ont mis le mot Justice dans leur titre). Au Brésil aussi, « le système » irrite. Notons enfin un aspect de lutte sociale, les classes moyennes (la base électorale de Bolsonaro) n’appréciant pas les décisions du PT en faveur des classes les plus pauvres. Malgré sa personnalité controversée, on ne peut ramener le président à un simple idéologue extrémiste car il a fait face à une demande qu’on ne peut ignorer. Pas sûr pourtant que ses réponses donnent vraiment satisfaction !

Incertain Maghreb

Le Maghreb fait partie de notre voisinage immédiat et constitue le pont entre l’Europe et l’Afrique. Il est au cœur de nos intérêts. Pourtant, les cinq pays du Maghreb, pour des raisons différentes, paraissent plus ou moins à bout de souffle entre aspirations internes et pressions externes. L’attentisme répond à l’effervescence mais annonce probablement des tumultes à venir, comme l’étude des cinq pays (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie) l’illustre.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire