LV 241 : Raids proche-orientaux et seuils de dissuasion | Les découplages de l’Otan | Lorgnette : 7 ans après

Lettre de La Vigie du 1er mai 2024

Raids proche-orientaux et seuils de disuasion

L’attaque réciproque de l’Iran et d’Israël, au cours de ce mois d’avril, a été la première agression directe contre l’Etat hébreux depuis des décennies : un seuil d’escalade a été franchi. Mais il oppose deux puissances du seuil nucléaire : la grammaire classique de la dissuasion s’applique-t-elle toujours ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Les découplages de l’Otan

L’entrée des premières troupes russes en Ukraine a incité les pays membres de l’OTAN à soutenir le pays envahi. Des voix européennes ont alors proclamé que l’Alliance se renforçait, preuves en étaient l’adhésion de la Suède et de la Finlande. Pour autant, des mécanismes de découplage (pas seulement transatlantique) sont à l’œuvre, menaçant sa pérennité.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : 7 ans après

7 ans après un 1er discours de la Sorbonne (LV 107), 3 pages de texte en plus, qu’en est-il de la France et de l’Europe ? Des réussites énumérées, des constats encore implacables, des progrès à réaliser, des incitations à construire le pilier européen de l’Alliance, à bâtir des stratégies communes, à appliquer la boussole stratégique, à repenser les politiques énergétique et agricole, à utiliser l’arme nucléaire française pour protéger l’Europe…

Rien de fondamentalement nouveau si ce n’est que l’on devine à demi-mots l’impact des frondes des paysans face à l’augmentation des prix de l’énergie. Nous avons déjà traité de ces questions dans un précédent numéro (LV 237), ce qui donne à ce discours un ton étonnant. Peut-on resservir sans cesse les mêmes constats, les mêmes propositions en pariant sur l’amnésie des auditeurs ? Une partie de la presse allemande s’est d’ailleurs fait l’écho de cette perplexité alors que les chroniqueurs français n’ont pas hésité à évoquer une « rupture stratégique »… L’Europe serait ainsi à un tournant face à des puissances désinhibées, à un risque de décrochage, à la bataille des imaginaires. « Je suis venu vous parler d’Europe » était-il dit il y a 7 ans.

Et si nous passions maintenant aux actes ?

JOVPN

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Chris Devers on Visualhunt

Les découplages de l’Otan (LV 241)

L’entrée des premières troupes russes en Ukraine a incité les pays membres de l’OTAN à soutenir le pays envahi. Des voix européennes ont alors proclamé que l’Alliance se renforçait, preuves en étaient l’adhésion de la Suède et de la Finlande. Pour autant, des mécanismes de découplage (pas seulement transatlantique) sont à l’œuvre, menaçant sa pérennité.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

La chute de la maison OTAN (J-Ph Immarigeon)

Contributeur régulier de La Vigie, maître Immarigeon nous livre ici son analyse de la situation stratégique européenne. Merci à lui. LV

L’OTAN souffle ses soixante-quinze bougies et le débat a repris sur l’Europe de la défense ou plutôt la défense de l’Europe, provoqué tout autant par la perspective d’une défaite de l’Ukraine et les menaces à l’encontre de membres de l’Union Européenne que par l’éventualité d’une réélection de Donald Trump. Mais le désengagement américain est déjà entamé comme le montrent le renvoi de Victoria Nuland du State Department et les réticences du Congrès à déverser des dizaines de nouveaux milliards de dollars dans le bac à sable ukrainien. L’Amérique a pris conscience du piège dans lequel son Drang nach Osten l’avait placée. Mais pour une alternative, il faut se contenter de déclamations qui tournent le dos à l’essence du projet européen.

Le piège du discours de la guerre

Continue reading « La chute de la maison OTAN (J-Ph Immarigeon) »

LV 222 : La tentation du bukélisme | Vilnius aux mains vides | Lorgnette : Commission sous contrôle

Lettre de la Vigie du 19 juillet 2023

La tentation du bukélisme

Les récentes émeutes en France ont montré qu’une profonde division de la société et que les signaux qu’elle envoyait à ses gouvernants n’étaient pas pris en compte. Alors que ces derniers sont garants de l’ordre et de la tranquillité publics, le recours au bukélisme (en référence au président du Salvador) pourrait s’envisager afin de « resserrer les rangs » de la population, condition nécessaire à la mise en œuvre d’une stratégie nationale.

Pour lire l’article, cliquez ici

Vilnius aux mains vides

Le sommet de Vilnius était présenté comme celui de la renaissance. Force est de constater que ses résultats sont décevants. Le Pdt Zelesnky est ainsi reparti les mains vides, signe de deux impensés du sommet : le premier porte sur l’étendue du soutien à l’Ukraine, le second sur la solidité de l’intérêt américain pour l’Europe.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Commission sous contrôle

La Commission européenne, dirigée par Mme Ursula van der Leyen (surnommée VDL) est à nouveau au centre des critiques. En effet, une Américaine (Mme Scott Morton) a été nommée chef économiste à la direction de la concurrence. Outre sa nationalité, le fait qu’elle ait conseillé des sociétés comme Apple, Amazon ou Microsoft interroge alors que l’un des enjeux de la direction consistera justement à examiner le poids des majors américains du numérique. C’est problématique, ce qu’a relevé Paris mais aussi le parlement européen. Elle ne prendra finalement pas le poste.

Mais cette affaire intervient après plusieurs autres : on rappellera les SMS échangés entre Mme von der Leyen et le PDG de Pfizer au moment du covid, ou encore les sorties maladroites de la même VDL en affaires internationales, ce qui n’est pas son rôle mais celui du haut-représentant.

S’agit-il de sa part simplement d’amateurisme ? rappelons qu’elle n’avait pas convaincu dans son précédent poste ministériel en Allemagne et que Berlin avait été très heureux de s’en débarrasser. S’agit-il au contraire d’un alignement structurel, plus ou moins conscient, sur Washington ? Le seul fait de poser la question est gênant.

JOCVP

Crédit photo: https://bulgaria.postsen.com/world/224846/Zelensky-played-the-role-of-the-Jewish-grandmother-at-the-NATO-summit.html

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

 

 

 

Vilnius aux mains vides (LV 222)

le sommet de Vilnius était présenté comme celui de la renaissance. Force est de constater que ses résultats sont décevants. Le Pdt Zelesnky est ainsi reparti les mains vides, signe de deux impensés du sommet : le premier porte sur l’étendue du soutien à l’Ukraine, le second sur la solidité de l’intérêt américain pour l’Europe.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

LV n° 215 : L’Allemagne désemparée | La question européenne | Lorgnette : Tunisie malade

Lettre de La Vigie du 12 avril 2023

L’Allemagne désemparée

D’année en année, La Vigie étudie l’évolution de la question allemande. Le chancelier O. Scholz promettait une « Zeitenwende » en février 2022, plus rien ne serait comme avant, et derrière ce concept fourre-tout, chacun espérait que la situation s’améliorerait. Qu’en est-il après un an? Constatons que si certains changements profonds s’opèrent, notamment en matière de défense, la politique étrangère allemande n’a jamais été aussi illisible, hormis le fait d’être docile aux Américains.

Pour lire l’article, cliquez ici

La question européenne

L’Europe sort paradoxalement peu renforcée de la guerre d’Ukraine, malgré les déclarations tonitruantes de l’an dernier. Elle paraît alignée derrière une Amérique plus fragile et fébrile qu’autrefois, elle a la perspective de trois décennies au moins de tensions avec son voisin oriental. Simultanément, les tensions intérieures augmentent tandis que son image extérieure se dégrade fortement et qu’elle se désintéresse du reste du monde. Elle qui était un modèle au lendemain de la Guerre froide paraît aujourd’hui singulièrement dépréciée.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Tunisie malade

La Tunisie s’enfonce dans la crise. L’espoir des révoltes arabes d’il y a dix ans périclite et ne rassure pas. Dix ans de jeu délétère entre forces politiques et de déclin économique, sans même parler d’épisodes djihadistes qui ont sapé la confiance. L’élection en 2019 de Kaïs Saïed, nationaliste sans expérience, évolue peu à peu vers un système autoritaire, à la fois pour dépasser les blocages traditionnels mais aussi pour servir une politique obscure. La dissolution du Parlement en 2022 suivie de l’adoption d’une nouvelle Constitution malgré un très faible taux de participation n’a été qu’une étape de la détérioration politique.

Aujourd’hui, le pays est au bord de la cessation de paiement avec un endettement pharamineux. Les esprits se taisent peu à peu, le président reste inflexible, jouant sur l’appui du voisin algérien et prônant une souveraineté économique dont on voit mal les ressorts. Voulant se déconnecter de l’Occident et notamment de l’Europe, il espère trouver des appuis extérieurs en Chine ou en Russie. Mais sans ressources naturelles, dépendant fortement du tourisme européen, ayant une longue intégration européenne, cette stratégie paraît très risquée. Un raidissement inquiétant.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo: Deutsche Bundesbank

La Vigie n° 205 : La question polonaise | Manœuvres stratégiques en cours | Lorgnette: une RNS peu significative

Lettre de La Vigie du 23 novembre 2022

La question polonaise

La guerre d’Ukraine a validé les priorités stratégiques de la Pologne qui depuis trois décennies alertait sur la menace russe. Paradoxalement, la guerre d’Ukraine montre la faiblesse russe et la solidité de l’Alliance : la situation stratégique de la Pologne s’en trouve renforcée. Est-ce pour cela que l’on devine une acrimonie monter à Varsovie envers Berlin ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Manœuvres stratégiques en cours

Faire le point sur la campagne russe en Ukraine est utile au début de l’hiver alors que la tentation pointe chez certains d’un pat stratégique qui permettrait de relancer une économie mondiale en souffrance. Soutenue fermement par l’UE, l’Ukraine y est farouchement opposée. Déjà les manœuvres géostratégiques et géoéconomiques en cours préfigurent le cadre stratégique d’un « deuxième XXIe siècle ». Pour la France, un sain attentisme serait de bon aloi.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Une RNS peu significative

Depuis 2012, La Vigie a été sceptique envers la procédure des Livres Blancs qu’elle a bien souvent trouvés décevants et verbeux. Malgré tout, elle a toujours salué l’effort intellectuel fait pour produire une analyse stratégique d’ensemble même si la procédure retenue condamnait le plus souvent ces travaux à ne pas répondre au besoin, à supposer qu’il s’agisse de définir une grande stratégie et non simplement de la communiquer. Celui de 2008 était trop long, celui de 2012 répétitif et la revue stratégique de 2017 était incomplète.

La dégradation de la formule s’est poursuivie avec cette RNS (Revue Nationale Stratégique), préparée en catimini, dévoilée au dernier moment, brève et convenue, résultat de travaux administratifs sans guère de portée et surtout sans aucun débat. À tout le moins les précédents exercices suscitaient des discussions et si le résultat décevait, chacun avait au moins réfléchi et débattu.

Ici, on se demande si l’exercice n’a pas été rapidement évacué. Chacun aurait compris un document d’attente qui fixait les limites du moment, précisait ses incertitudes, disait sa volonté, donnait des directives pour les temps actuels. Le lecteur ne trouve rien de tout cela dans le document publié.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :NATO on Visualhunt

LV 205 : La question polonaise

La guerre d’Ukraine a validé les priorités stratégiques de la Pologne qui depuis trois décennies alertait sur la menace russe. Paradoxalement, la guerre d’Ukraine montre la faiblesse russe et la solidité de l’Alliance : la situation stratégique de la Pologne s’en trouve renforcée. Est-ce pour cela que l’on devine une acrimonie monter à Varsovie envers Berlin ?

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

La Vigie n° 196 : OTAN : renaissance ou simple répit ? | Le binôme drone-canon | Lorgnette : Suprême division

Lettre de la Vigie du 6 juillet 2022

OTAN : Renaissance ou simple répit ?

Le sommet de l’Alliance atlantique qui s’est déroulé fin juin à Madrid a affiché une unité retrouvée des alliés, après trois années difficiles. La guerre en Ukraine a simplifié l’approche commune qui a donné lieu à un nouveau concept, l’adhésion de deux nouveaux membres et une posture défensive renforcée. Pour autant, les divergences structurelles demeurent et la renaissance proclamée pourrait n’être qu’un simple répit.

Pour lire l’article, cliquez ici

Le binôme drone-canon

Les récents conflits dans le Caucase et en Ukraine ont révélé la complémentarité du drone et du canon d’artillerie. Cette innovation tactique qui repose sur des composantes connues et potentiellement bon marché soulève cependant de nouvelles questions. Comment nos armées se préparent à ces nouvelles menaces ? Est-il encore possible d’élargir le champ d’action du drone ? Une autonomie de production de chaque élément de ce binôme est-elle envisageable ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Suprême division

La décision récente de la Cour Suprême américaine a déjà fait couler beaucoup d’encre. La Vigie se gardera bien de commenter la régularité de cette décision de justice, encore moins le fond du problème.

En revanche, force est de constater qu’elle renforce de facto la division rampante du pays. Nous signalons de longtemps, à LV, la fin du « consensus sur le consensus » de la vie politique américaine. Jusqu’à présent, les institutions ont toujours su triompher de l’esprit partisan. Cependant il s’en est fallu de peu le 6 janvier 2020 lorsque, à la différence du 6 février 1934, la foule est entrée dans le Parlement.

Une autre institution à la légitimité reconnue, la Cour suprême, relance un débat qui ne montre aucun signe d’apaisement. En renvoyant la décision aux constitutions locales, elle justifie par avance les décisions locales qui seront prises sur le résultat des élections. Il suffit qu’elles soient serrées (tout indique qu’elles le seront) et le coup d’État qui a failli avoir lieu sera cette fois légalisé.

La désunion américaine menace et cela devrait nous inquiéter, beaucoup plus que tous les basculements stratégiques du moment, même s’ils sont particulièrement nombreux.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : OTAN

OTAN : renaissance ou simple répit ?

Le sommet de l’Alliance atlantique qui s’est déroulé fin juin à Madrid a affiché une unité retrouvée des alliés, après trois années difficiles. La guerre en Ukraine a simplifié l’approche commune qui a donné lieu à un nouveau concept, l’adhésion de deux nouveaux membres et une posture défensive renforcée. Pour autant, les divergences structurelles demeurent et la renaissance proclamée pourrait n’être qu’un simple répit.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement