La Vigie n° 110 : L’impact démographique | OTAN : la discorde chez l’ami | Lorgnette : Traité d’Aix-la-chapelle

Lettre de La Vigie n° 109 (30 janvier 2019)

L’impact démographique

L’impact stratégique de la révolution démographique qui a vu la population de la planète tripler depuis la fin de la deuxième guerre mondiale est considérable. En faire le tour, c’est évaluer la nouvelle géopolitique des peuples, s’interroger sur la trajectoire africaine et s’inquiéter de la pertinence résiduelle d’une gouvernance mondiale que cette révolution a bousculée. Lien vers l’article

OTAN : la discorde chez l’ami

L’Alliance atlantique était née de la guerre, face à la menace soviétique. Elle s’était ensuite recyclée, entre unification européenne et modèle expéditionnaire. Mais les menaces à l’est ou au sud ne suffisent plus à maintenir sa cohésion, tandis que la désunion européenne et l’instinct anti-atlantiste de D. Trump la dissolvent profondément. L’Alliance semble au bout du rouleau. Lien vers l’article

Lorgnette : Le traité l’Aix-la-chapelle

Est-ce une préparation trop confidentielle, une utilité trop modeste, une formulation trop désuète ou une adoption à un bien trop mauvais moment politique qui aura fait de ce traité un objet de questionnement, voire de dérision ? Est-ce la fragilité politique des signataires bousculés dans leurs équilibres de politique intérieure qui a fait de cette signature sans relief un moment maussade et décrié ? Est-ce la forte incertitude qui se répand sur la trajectoire stratégique de l’UE à l’heure d’un Brexit confus et d’une Otan sans ressort (voir article) qui fait de cette alliance renforcée entre deux acteurs majeurs de l’Europe un succédané stratégique ? À moins que l’accumulation perverse de rumeurs fracassantes et d’émotions indignées (Alsace-Lorraine, conseil de sécurité …) ait voulu attirer l’attention sur une relation qui se tend ou se vide de sens ?

Toujours est-il que ce nouveau traité n’a pas l’intensité de celui de l’Élysée qu’il veut rénover et que sa formulation souvent laborieuse ne contient guère de dispositions nouvelles, ni de structures décisives. C’est un marqueur de plus mais sans supplément d’âme. En avait-on besoin maintenant ? C’est toute l’Europe stratégique qu’il faut repenser et avec tous, d’urgence. Au travail, le vrai.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :toehk on VisualHunt.com / CC BY-SA

JDOK

OTAN : la discorde chez l’ami (LV 110)

L’Alliance atlantique était née de la guerre, face à la menace soviétique. Elle s’était ensuite recyclée, entre unification européenne et modèle expéditionnaire. Mais les menaces à l’est ou au sud ne suffisent plus à maintenir sa cohésion, tandis que la désunion européenne et l’instinct anti-atlantiste de D. Trump la dissolvent profondément. L’Alliance semble au bout du rouleau.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

La Vigie 100 : Cercle vicieux stratégique – La fin de l’atlantisme – Lorgnette : Conférence des ambassadeurs – Lectures de rentrée

Lettre La Vigie n°100 – 12 septembre 2018 Abonné? lisez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 100,  La Vigie du  12 septembre 2018 : pour ce numéro 100 qui marque le début de notre cinquième année, un numéro plus fourni que d’habitude.

Un nouveau cercle vicieux stratégique

En disqualifiant la guerre classique on a facilité le terrorisme stratégique ; en déclassant les Nations et les Etats, on a délégué la gouvernance du monde aux forces transversales. Ces deux cercles vicieux en se combinant ont créé une confusion générale contre laquelle il faut lutter, notamment en France par une grande stratégie articulée sur le retour à la paix civile à l’intérieur et à une nouvelle ambition de voisinage régional à l’extérieur. Telle est la thèse de ce numéro 100.

 

La fin de l’atlantisme

Il faut constater la fin de l’atlantisme, visible aussi bien au dernier sommet du G7 qu’à celui de l’OTAN. Ce projet, né au cours de la Seconde Guerre mondiale, plus proche de ce que certains appellent “l’Occident”, réunit les deux rives de l’Atlantique sur une domination économique, militaire et morale. Or, ces trois facteurs disparaissent simultanément : D. Trump est plus un révélateur qu’un déclencheur de ce mouvement qui vient de loin. Le déclin semble irréversible mais beaucoup de conservateurs croient pourvoir le contrecarrer plutôt que de bâtir de nouvelles formes stratégiques.

 

Lorgnette : Le conférence des ambassadeurs

Lectures de rentrée : pour la rentrée, La Vigie vous propose une sélection d’ouvrages qu’elle a lus et qui méritent le détour : de quoi alimenter votre bibliothèque stratégique… Bonne lecture

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit :  European External Action Service - EEAS on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 98 bis – 18 juillet 2018 : La guerre mélangée – Stratégie : vacance ou vacuité ? – Vu de la Lorgnette : Foot et stratégie

Lettre La Vigie n°98 bis – 18 juillet 2018 Abonné? directement la lettre en cliquant sur ce lien!     La guerre mélangée

La guerre n’est plus efficace ! Elle demeure pourtant, mais la représentation que nous en avons nous trompe, de Napoléon au Poilu et du défilé du 14 juillet aux Opex en Afrique. Nous cherchons à répondre à une forme dépassée de la guerre, sachant que celle-ci a pris bien d’autres formes (économique, cyber, monétaire, médiatique…) : autant de théâtres d’opération où se déroulent les vraies stratégies de puissance. Ne pas le comprendre, c’est forcément fourvoyer l’engagement des forces de combat qui demeure nécessaire, mais à condition d’être subordonné à une stratégie complète.

Stratégie : vacance ou vacuité ?

Une UE pétrie de faux semblants, une Alliance désemparée, un possible arrangement russo-américain sur le dos européen, la panne stratégique se confirme. Que la France s’en saisisse pour promouvoir une position médiane plaçant l’Europe jusqu’à l’Oural en équilibre stable entre Amérique et Chine, les deux compétiteurs commerciaux qui ont décidé d’en découdre à mort.

Lorgnette : Foot et stratégie JDOK Photo crédit : CC0 Creative Commons ( source) Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 98 – 4 juillet 2018 : Construire un rapport de force – Adieu, vieille Europe – Vu de la Lorgnette : Deraa et le réalisme

Lettre La Vigie n°98 – 4 juillet 2018

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Construire un rapport de force

La conflictualité évolue et se démultiplie en modes de friction variés: jeux de go, d’échec, négociations commerciales. Se faire respecter nécessite plus que jamais une combinaison d’actions éparses conduites par des acteurs divers dans des champs d’action variés. Pour la France, une obligation de lucidité, de cohérence, de planification et d’exemplarité intérieure pour tenter de peser sur la marche du monde.

Adieu vieille Europe

L’Europe est plus que l’UE, c’est une réalité géographique distincte caractérisé par son unité et ses différences. L’UE fut bâtie pour résoudre une guerre civile européenne, selon un partage ambigu du pouvoir entre une technocratie impopulaire et des États conservant la réalité des décisions : ce mécanisme s’est grippé,d ‘abord avec la crise de 2008 puis celle des migrants. Quant à l’OTAN, elle vacille à cause notamment de D. Trump qui doute de son utilité. Des initiatives fleurissent à l’ouest comme à l’est de l’Europe. Le mécanisme institutionnel bâti après la Seconde guerre mondiale est à bout de souffle et l’on commence seulement à discerner ce qui lui succédera.

Lorgnette : Deraa et le réalisme

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique! :

Photo crédit : https://pixabay.com/fr/users/TheAndrasBarta-2004841

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 97 (20 juin 2018) : Kim-Trump : deux gagnants ? – Gouvernance : vers le syncrétisme – Vu de la Lorgnette : Aquarius

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 97,  La Vigie du  20 juin 2018

Kim-Trump : deux gagnants ?

Le récent sommet de Singapour entre les présidents Kim et Trump a résulté en une déclaration assez plate et peu engageante : pourtant, les deux protagonistes s’en sont montrés très satisfaits. Il ne s’agit pourtant pas d’un accord “gagnant-gagnant”, puisqu’au fond chacun pense avoir dupé l’autre. En fait, au-delà de la question nucléaire (pourtant rien moins qu’anodine), le plus intéressant réside dans les arrière-pensées des deux dirigeants. Ils n’en ont dit mot et aucun commentateur n’a décrypté leurs vrais calculs. Ils sont bien plus subtils qu’on ne le croit.

Gouvernance : vers le syncrétisme

Pour sauver l’idée d’une gouvernance minimale de la planète, il va falloir introduire une dose de mixité dans les principes et valeurs qui l’administrent, notamment au plan régional car l’universel a toujours une couleur locale. Pour préserver les acquis des structures multilatérales anciennes qui périclitent (ONU, OTAN, UE), il va falloir s’attacher à identifier les facteurs de paix et de développement qu’elles portent. Pour y contribuer la France doit se désaligner.

 

Lorgnette :  Aquarius

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit : The federalist (source)

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 96 – 6 juin 2018 : La revanche des profondeurs- Divorce à l’italienne – Vu de la Lorgnette : Le Maître Hassner

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 96,  La Vigie du 6 juin 2018



La revanche des profondeurs

Dans les crises, le fond des choses se fait voir. Ainsi aujourd’hui la  fragile gouvernance mondiale est affectée par le retour en force des identités collectives et des ressorts profonds des peuples qui reprennent la main sur des États illégitimes, des démocraties confisquées ou des systèmes qui négligent leurs intérêts ou leur poids réel. Ainsi en va-t-il en Europe, aux États-Unis, en Russie et en Chine. Quelles leçons en tirer pour la France?

 

Divorce à l’italienne

Les élections italiennes ne constituent pas une menace populiste, comme certains se plaisent à les réduire. Elles sont une alternance démocratique qui vient rompre avec sept ans de gouvernements “techniques”, inspirés par les règles de l’UE, et qui n’ont pas donné de résultats satisfaisants, que ce soit sur le plan économique ou sur la question des migrants. A force de clamer qu’il n’y a pas d’autre politique, de dire que la politique ne sert  à rien devant la raison économique et technocratique, on affaiblit la démocratie. Or, les peuples ont leur mot à dire, que cela nous plaise ou non.

 

Lorgnette :  Le Maître Hassner

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)photo

credit photo : Ti Yab on Visualhunt.com / CC BY

N° 82 – 22 novembre 2017 : L’Europe non alignée – Profondeur stratégique des outremers – Panne d’Allemagne

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

L’Europe non alignée

La mondialisation est d’abord économique et elle a permis aux pays émergents un rattrapage de croissance, sans pour autant une convergence politique. L’Europe, bâtie sur la libre-concurrence, se trouve désarmée face à ce nouvel environnement. Or, elle ne cesse de reprendre les vieilles recettes institutionnelles (comme en témoigne la récente PESCO) tandis que l’OTAN s’hypnotise face à l’Est. Ce décalage stratégique suscite une Europe non-alignée.   […]

Profondeur stratégique des outremers

Les outremers français forment un héritage hétéroclite dont la valorisation reste à faire dans un cadre stratégique pour conforter la vocation mondiale de la France et constituer un véritable collier de perles ultramarines permettant à chacune d’entre elle de s’insérer plus directement dans le développement des nouveaux espaces de la mondialisation. […]

Lorgnette :   Panne d’Allemagne

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro (lien) dans la boutique !

Photo crédit : dalbera on Visualhunt / CC BY

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

Défense de l’Europe post-Brexit : que veut le Royaume-Uni ? (C. Glock)

A la suite de notre numéro 71 (gratuit)  qui s’interrogeait sur le Royaume-Uni, une de nos lectrices,  jeune chercheuse, nous a envoyé cet article qui précise les relations franco-britanniques en matière de défense. Il s’agit d’une utile contribution dont nous la remercions. JDOK

Source

Suite au référendum du 23 juin 2016, le Royaume-Uni a invoqué le 29 mars dernier l’article 50 du Traité de Lisbonne, enclenchant ainsi concrètement la procédure de son retrait de l’Union européenne (UE). Comment envisage-t-il désormais ses échanges avec ses voisins européens en matière de Défense ? Plus particulièrement, la coopération bilatérale de défense Royaume-Uni/France, unique en Europe, va-t-elle s’affaiblir ou au contraire se renforcer ?

Continue reading “Défense de l’Europe post-Brexit : que veut le Royaume-Uni ? (C. Glock)”

Activité des chercheurs de La Vigie

Vous le savez, La Vigie travaille avec un certain nombre de chercheurs associés (voir ici). En ce début d’année, il est bon de signaler leur activité.

Ainsi, Matthieu Boulègue parlera mardi soir puisque le programme Sogdiane du CAPE (Centre d’Analyse de la Politique Etrangère) vous invite à la conférence : Eurasie post-soviétique : une bombe à retardement ? Le mardi 24 janvier 2017 de 18h à 20h Ecole Militaire, Amphithéâtre Lacoste Entrée au 1 place du Maréchal Joffre Amphithéâtre Lacoste. Une Ukraine divisée entre Est et Ouest, une Russie de retour au premier plan, une stabilité de plus en plus fragile dans l’Asie Centrale et dans le Caucase… après une année 2016 riche en événements, quelles perspectives en 2017 ? Avec  :

  • « Russie – OTAN : évolution des tensions », Mathieu BOULEGUE, analyste du CAPE, en charge du programme Sogdiane sur l’Eurasie ; associé au cabinet de conseil AESMA
  • « Asie Centrale et Caucase : une montée des périls sécuritaires en 2017 ? », Didier CHAUDET, Directeur de la publication du CAPE ; chercheur associé, IFEAC (Institut Français d’Etudes sur l’Asie Centrale, Bichkek)
  • « Ukraine : Quand l’espace de liberté d’internet se fait champ de bataille », Christine DUGOIN-CLEMENT, analyste du CAPE, spécialiste des questions de guerre cyber et informationnelle, doctorante à la Sorbonne Paris 1

Inscription avec date et lieux de naissance auprès du Secrétariat du CAPE : cape.europe(a)gmail.com ou de cdugoin(a)gmail.com. N’oubliez pas de vous munir d’une pièce d’identité.

Signalons également la parution du numéro 4 d’ Orients Stratégiques, la revue dirigée par Pierre Berthelot. Elle est publiée chez l’Harmattan (voir ici pour le lien direct et ici pour le site de la revue). Elle s’intitule “Les frontières dans le monde arabe : Quels enjeux de pouvoirs  aux marges des États ?“. Le numéro est dirigé par Daniel  Meier.

Vous pouvez aussi lire le compte-rendu publié dans le site “Les clefs du Moyen-Orient”.

JDOK