La Vigie n° 106 : Parallèle franco-russe | Sensibles migrations | Lorgnette : Gilets | Numéro gratuit

Lettre La Vigie : n° 106 du 5 décembre 2018

Parallèle franco-russe

Voici une réflexion qui examine le paradoxe des relations franco-russes, relations anciennes entre deux pays comparables par leur tempérament et qui ont connu une histoire parallèle, des relations confiantes et que la guerre froide a opposés. Avec la Russie d’aujourd’hui la France entretient un dialogue critique et exigeant qui devra déboucher sur une relance européenne de l’atlantique à l’Oural.

Lien vers l’article Parallèle franco-russe. Lecture gratuite.

Sensibles migrations

Certains pensent que la crise migratoire est un pic désormais derrière nous. C’est ignorer la persistance du motif économique de ces migrations; c’est omettre le développement d’un gradient démographique entre les deux rives de la Méditerranée, entre une Europe à environ 600 Mh en 2050 face à une Afrique qui passera à 2,5 Mh. L’approche sécuritaire est aujourd’hui seule proposée, sans réfléchir au renouvellement d’une politique de développement encalminée.

Lien vers l’article Sensibles migrations. Lecture gratuite.

Lorgnette : Gilets

À la Vigie, nous observons comme l’ensemble de nos concitoyens le mouvement des gilets jaunes. Cette lorgnette ne vise pas à vous en fournir une énième analyse mais seulement de partager nos interrogations. Devons-nous en traiter, comme stratégistes, comme géopolitologues ? Poser la question permet d’éviter le travers de l’intellectuel, qui « se mêle de ce qui ne le regarde pas ».

Le mouvement a sans aucun doute des dimensions géogrpahiques : plus que de la France périphérique, il s’agit pour nous de l’articulation conflictuelle entre les lieux et les liens, qui caractérise le monde fluide dans lequel nous vivons, et qu’accentuent les réseaux sociaux et le cyberespace. Le mouvement pose des questions de sécurité et d’ordre public (sans même parler des techniques de maintien de l’ordre) : l’affrontement d’un peuple souverain et d’un pouvoir régulier soulève l’interrogation finale de la légitimité, avant même celle du monopole de la force. Sans parler de révolution ou d’émotion populaire, ce mouvement des gilets jaunes nous ramène à des débats stratégiques essentiels, des débats profondément politiques.

Restons-en là pour le moment.

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant dessus (2,5€), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300€HT).

Source :https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2017/05/29/visite-de-travail-de-m-vladimir-poutine-president-de-la-federation-de-russie-2

Sensibles migrations (LV106) – Gratuit

Certains pensent que la crise migratoire est un pic désormais derrière nous. C’est ignorer la persistance du motif économique de ces migrations; c’est omettre le développement d’un gradient démographique entre les deux rives de la Méditerranée, entre une Europe à environ 600 Mh en 2050 face à une Afrique qui passera à 2,5 Mh. L’approche sécuritaire est aujourd’hui seule proposée, sans réfléchir au renouvellement d’une politique de développement encalminée. Continue reading “Sensibles migrations (LV106) – Gratuit”

L’Initiative Européenne d’Intervention (E. Dell Aria)

Le GBR (2S) Dell Aria est un praticien des relations internationales militaires. Après avoir quitté l’activité, il a été longtemps le correspondant de l’IHEDN à Bruxelles. Ce texte n’engage que lui. Nous l’en remercions. JDOK

L’Initiative Européenne d’Intervention (IEI) s’est invitée dans l’actualité à la faveur de la séquence d’itinérance mémorielle de la semaine du 11 novembre, en même temps que la toujours très polémique proposition d’armée européenne. Écoutant les commentaires des uns et les autres, dont nombre de journalistes et d’experts s’étant exprimé sur ces questions ces derniers jours, j’en retiens pour ma part que la manière dont on présente les choses ne peut que générer une grande confusion dans l’esprit de nos concitoyens, et plus largement des citoyens européens.

Source

Continue reading “L’Initiative Européenne d’Intervention (E. Dell Aria)”

La Vigie n° 105 : Isolat Britannique | Finir les guerres | Lorgnette : Cyberpaix

Lettre La Vigie n°104- 21 novembre 2018. Nouvelle procédure !

Isolat britannique

Le Brexit aura peut-être lieu. Il manifeste tout d’abord une représentation britannique du destin commun, finalement différente de l’habituelle préférence pour le grand large énoncée par Churchill. Il y a un exceptionnalisme britannique et surtout une fierté de l’histoire anglaise au XXe siècle qui expliquent en grande partie la décision du Brexit. Notons que cette décision réveille des questions régionales compliquées (Écosse, Irlande du Nord) mais que Londres devrait trouver les moyens d’alliances fluides, peut-être plus adaptées au XXIe siècle. Le départ du Royaume-Uni n’ouvre pas la porte à d’importants développements en termes d’Europe de la défense et Paris aura intérêt à conserver l’entente cordiale qui a réussi il y a un siècle aux deux vieilles nations.

Lien vers Isolat britannique

Finir les Guerres

Voici un retour sur quelques guerres récentes menées par la France dont les conclusions l’ont marqué profondément ou qui ont mal fini pour n’avoir pas su établir de vraies paix durables: les deux guerres mondiales, la guerre d’Algérie, la guerre froide, les opérations au Mali.

Lien vers Finir les guerres

Lorgnette : cyberpaix

Lors du Forum de Paris, au lendemain du 11 novembre 2018, le Président de la République a proposé un accord mondial de cybersécurité. Ce pacte a réuni les signatures de 51 pays, 224 entreprises et 92 ONG. Voici donc un nouveau champ stratégique, le cyberespace. Il est entré dans nos vies de multiples façons (LV 83) et il défie bien de nos habitudes, notamment dans la gestion politique des affaires de la cité. Logiquement, les méthodes habituelles ne suffisent plus. On peut alors se féliciter de cette ambition mondiale et surtout de la diversité des signataires, qui signifie une nouvelle approche de la régulation publique.

Mais on peut trouver le texte bien léger et peu exécutoire (pour de multiples raisons). Constatons plutôt que d’emblée, son utilité est mise en doute : ainsi, les États-Unis, la Chine, la Russie, l’Iran, Israël et la Corée du Nord n’ont pas signé l’accord. Il s’agit non seulement de pays parmi les plus puissants dans le cyberespace (notamment les États-Unis et la Chine) mais surtout des pays qui sont tous fortement mêlés à toutes les attaques des dernières décennies dans le cyberespace. Cela réduit d’autant la portée de ce pacte cyber !

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant dessus (2,5€), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300€HT).

Source :(Mick Baker)rooster on Visualhunt / CC BY-ND

 

 

Isolat britannique

Le Brexit aura peut-être lieu. Il manifeste tout d’abord une représentation britannique du destin commun, finalement différente de l’habituelle préférence pour le grand large énoncée par Churchill. Il y a un exceptionnalisme britannique et surtout une fierté de l’histoire anglaise au XXe siècle qui expliquent en grande partie la décision du Brexit. Notons que cette décision réveille des questions régionales compliquées (Écosse, Irlande du Nord) mais que Londres devrait trouver les moyens d’alliances fluides, peut-être plus adaptées au XXIe siècle. Le départ du Royaume-Uni n’ouvre pas la porte à d’importants développements en termes d’Europe de la défense et Paris aura intérêt à conserver l’entente cordiale qui a réussi il y a un siècle aux deux vieilles nations.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

La Vigie n° 103 : Instable Allemagne – La dissuasion contestée – Lorgnette : Des civils que l’on a armés

Lettre La Vigie n°103- 24 octobre 2018. Nouvelle procédure !

Instable Allemagne

Contrairement à l’image qu’on s’en fait, l’Allemagne est aujourd’hui dans une profonde instabilité. Elle est évidemment politique mais aussi économique, sociale et stratégique. Dès lors, elle revient plus que jamais à ses seuls intérêts géopolitiques, aussi bien dans l’espace européen que dans le champ mondial. Elle reste donc très méfiante envers d’improbables avancées européennes qui ne lui paraissent pas constituer la solution à ses problèmes. La France doit comprendre le retour de cette question allemande avant de s’engager dans une stratégie flamboyante qui ne correspond pas aux attentes de son partenaire.

Lien vers Instable Allemagne

La dissuasion contestée

La dissuasion nucléaire a contribué à la régulation stratégique des tensions mondiales pendant la guerre froide et après. Mais elle est aujourd’hui moins opérante et de plus en plus souvent contestée, détournée voire remplacée par d’autres modes conflictuels qui en invalident progressivement la pertinence. Inventaire de ces contestations.

Lien vers La dissuasion contestée

Lorgnette : Des civils que l’on a armés

Certains, annonçant les cérémonies du centenaire de la Victoire, se méfient de l’aspect militaire de la chose et ne voient dans les combattants de 1914 que des « civils que l’on a armés ». Cela démontre une réelle incompréhension de leur engagement.

Rappelons donc que depuis la Révolution française, la citoyenneté est associée à la Nation en armes pour défendre le pays. L’armée, depuis deux siècles, est une armée de citoyens même si temporairement, elle a pu faire appel à des professionnels. À partir du moment où l’on porte un uniforme d’une armée régulière, on est un soldat, peu importe le statut. On défend la France en soldat et c’est bien ainsi que l’entendaient les 1,4 millions de soldats français morts sur les champs de bataille. Ce serait les insulter que de voir dans ces patriotes de simples « civils que l’on a armés ». C’étaient des citoyens qui ont saisi les armes mises à disposition par le gouvernement pour se défendre contre l’envahisseur. C’étaient ipso facto des militaires même si, comme Cincinnatus, ils retournèrent ensuite à leurs champs.

Ne pas les célébrer comme des soldats serait une faute grave.

JDOK

Abonné? lisez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Photo crédit: Visualhunt.com / CC BY

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

Instable Allemagne

Contrairement à l’image qu’on s’en fait, l’Allemagne est aujourd’hui dans une profonde instabilité. Elle est évidemment politique mais aussi économique, sociale et stratégique. Dès lors, elle revient plus que jamais à ses seuls intérêts géopolitiques, aussi bien dans l’espace européen que dans le champ mondial. Elle reste donc très méfiante envers d’improbables avancées européennes qui ne lui paraissent pas constituer la solution à ses problèmes. La France doit comprendre le retour de cette question allemande avant de s’engager dans une stratégie flamboyante qui ne correspond pas aux attentes de son partenaire.

Lien vers La dissuasion contestée, autre article du numéro 103.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Europe de la Défense ou défense de l’Europe : quel(s) futur(s) possible(s) ? (C. Glock)

L’Europe et la défense : le sujet a pris de nouvelles teintes à la suite du sommet de l’Alliance début juillet, pour le moins mitigé, mais aussi de l’initiative européenne d’intervention, projet proposé par la France en juin, suivi de la proposition par le président Macron, la semaine dernière, d’une «solidarité quasi-automatique» entre États européens en matière de défense. Faisons le point sur cette si mal nommée “Europe de la défense” avec C. Glock. JDOK

Source

Le 25 juin 2018, neuf pays d’Europe signaient une lettre d’intention relative au lancement de l’Initiative européenne d’Intervention (IEI), projet novateur initié par la France, visant à développer avec quelques voisins « aptes militairement et volontaires politiquement » une culture stratégique et opérationnelle commune. Cette IEI se met en œuvre parallèlement au mécanisme de Coopération structurée permanente (CSP) qui, lui, a été adopté quelques mois plus tôt par l’UE – et qui réunit 25 des 27 États membres. Le lancement quasi-simultané de ces deux nouveaux outils de défense aux contours et perspectives différents,  révèle les divergences fondamentales de vision stratégique entre les deux « poids lourds » militaires restants de l’UE – après départ du Royaume-Uni – que sont la France et l’Allemagne. D’une part, le haut degré d’ambition opérationnelle vers lequel la France veut tirer la politique de défense européenne ; de l’autre, la volonté intégratrice de l’Allemagne, sans finalité opérationnelle immédiate. Dès lors, vers quoi la défense européenne est-elle en train de s’orienter, entre un couple franco-allemand pas si harmonieux qu’il n’y paraît et un divorce du Royaume-Uni avec ses voisins européens qui n’en est pas vraiment un ? Continue reading “Europe de la Défense ou défense de l’Europe : quel(s) futur(s) possible(s) ? (C. Glock)”

La Vigie n° 98 – 4 juillet 2018 : Construire un rapport de force – Adieu, vieille Europe – Vu de la Lorgnette : Deraa et le réalisme

Lettre La Vigie n°98 – 4 juillet 2018

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Construire un rapport de force

La conflictualité évolue et se démultiplie en modes de friction variés: jeux de go, d’échec, négociations commerciales. Se faire respecter nécessite plus que jamais une combinaison d’actions éparses conduites par des acteurs divers dans des champs d’action variés. Pour la France, une obligation de lucidité, de cohérence, de planification et d’exemplarité intérieure pour tenter de peser sur la marche du monde.

Adieu vieille Europe

L’Europe est plus que l’UE, c’est une réalité géographique distincte caractérisé par son unité et ses différences. L’UE fut bâtie pour résoudre une guerre civile européenne, selon un partage ambigu du pouvoir entre une technocratie impopulaire et des États conservant la réalité des décisions : ce mécanisme s’est grippé,d ‘abord avec la crise de 2008 puis celle des migrants. Quant à l’OTAN, elle vacille à cause notamment de D. Trump qui doute de son utilité. Des initiatives fleurissent à l’ouest comme à l’est de l’Europe. Le mécanisme institutionnel bâti après la Seconde guerre mondiale est à bout de souffle et l’on commence seulement à discerner ce qui lui succédera.

Lorgnette : Deraa et le réalisme

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique! :

Photo crédit : https://pixabay.com/fr/users/TheAndrasBarta-2004841

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 96 – 6 juin 2018 : La revanche des profondeurs- Divorce à l’italienne – Vu de la Lorgnette : Le Maître Hassner

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 96,  La Vigie du 6 juin 2018



La revanche des profondeurs

Dans les crises, le fond des choses se fait voir. Ainsi aujourd’hui la  fragile gouvernance mondiale est affectée par le retour en force des identités collectives et des ressorts profonds des peuples qui reprennent la main sur des États illégitimes, des démocraties confisquées ou des systèmes qui négligent leurs intérêts ou leur poids réel. Ainsi en va-t-il en Europe, aux États-Unis, en Russie et en Chine. Quelles leçons en tirer pour la France?

 

Divorce à l’italienne

Les élections italiennes ne constituent pas une menace populiste, comme certains se plaisent à les réduire. Elles sont une alternance démocratique qui vient rompre avec sept ans de gouvernements “techniques”, inspirés par les règles de l’UE, et qui n’ont pas donné de résultats satisfaisants, que ce soit sur le plan économique ou sur la question des migrants. A force de clamer qu’il n’y a pas d’autre politique, de dire que la politique ne sert  à rien devant la raison économique et technocratique, on affaiblit la démocratie. Or, les peuples ont leur mot à dire, que cela nous plaise ou non.

 

Lorgnette :  Le Maître Hassner

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)photo

credit photo : Ti Yab on Visualhunt.com / CC BY