La Vigie n° 196 : OTAN : renaissance ou simple répit ? | Le binôme drone-canon | Lorgnette : Suprême division

Lettre de la Vigie du 6 juillet 2022

OTAN : Renaissance ou simple répit ?

Le sommet de l’Alliance atlantique qui s’est déroulé fin juin à Madrid a affiché une unité retrouvée des alliés, après trois années difficiles. La guerre en Ukraine a simplifié l’approche commune qui a donné lieu à un nouveau concept, l’adhésion de deux nouveaux membres et une posture défensive renforcée. Pour autant, les divergences structurelles demeurent et la renaissance proclamée pourrait n’être qu’un simple répit.

Pour lire l’article, cliquez ici

Le binôme drone-canon

Les récents conflits dans le Caucase et en Ukraine ont révélé la complémentarité du drone et du canon d’artillerie. Cette innovation tactique qui repose sur des composantes connues et potentiellement bon marché soulève cependant de nouvelles questions. Comment nos armées se préparent à ces nouvelles menaces ? Est-il encore possible d’élargir le champ d’action du drone ? Une autonomie de production de chaque élément de ce binôme est-elle envisageable ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Suprême division

La décision récente de la Cour Suprême américaine a déjà fait couler beaucoup d’encre. La Vigie se gardera bien de commenter la régularité de cette décision de justice, encore moins le fond du problème.

En revanche, force est de constater qu’elle renforce de facto la division rampante du pays. Nous signalons de longtemps, à LV, la fin du « consensus sur le consensus » de la vie politique américaine. Jusqu’à présent, les institutions ont toujours su triompher de l’esprit partisan. Cependant il s’en est fallu de peu le 6 janvier 2020 lorsque, à la différence du 6 février 1934, la foule est entrée dans le Parlement.

Une autre institution à la légitimité reconnue, la Cour suprême, relance un débat qui ne montre aucun signe d’apaisement. En renvoyant la décision aux constitutions locales, elle justifie par avance les décisions locales qui seront prises sur le résultat des élections. Il suffit qu’elles soient serrées (tout indique qu’elles le seront) et le coup d’État qui a failli avoir lieu sera cette fois légalisé.

La désunion américaine menace et cela devrait nous inquiéter, beaucoup plus que tous les basculements stratégiques du moment, même s’ils sont particulièrement nombreux.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : OTAN

OTAN : renaissance ou simple répit ?

Le sommet de l’Alliance atlantique qui s’est déroulé fin juin à Madrid a affiché une unité retrouvée des alliés, après trois années difficiles. La guerre en Ukraine a simplifié l’approche commune qui a donné lieu à un nouveau concept, l’adhésion de deux nouveaux membres et une posture défensive renforcée. Pour autant, les divergences structurelles demeurent et la renaissance proclamée pourrait n’être qu’un simple répit.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

L’OTAN : mort cérébrale ou rémission ?

Deux de nos associés, O. Kempf et Ch. Pipolo, interviendront au cercle géopolitique de Dauphine le mardi 11 mai de 18h00 à 19h30. Inscriptions ici. Écoute gratuite via lien zoom envoyé après inscription.

Sous l’effet des évolutions géopolitiques des dix dernières années et de la présidence de Donald Trump, l’Alliance atlantique a été sévèrement mise sous pression. La jugeant incapable d’une réponse adaptée aux nouveaux défis de sécurité, le président Macron a parlé, fin 2019, d’une « mort cérébrale ». L’affaire a suscité beaucoup d’émoi dans les cercles atlantistes et un comité d’experts a été formé pour soumettre des pistes de réformes. Alors que depuis son entrée en fonction, Joe Biden manifeste des dispositions plus favorables à la coopération entre alliés et qu’un prochain sommet de l’Alliance se tiendra en juin à Bruxelles, il est temps de faire un tour d’horizon d’un sujet qui dépasse le strict cadre de l’OTAN.

LV 129 (Gratuit) : L’Europe et le Nord | Morte OTAN | Lorgnette : social et géopolitique

Lettre de La Vigie du 13 novembre 2019

L’Europe et le Nord

Les marches du Nord de l’Europe constituent un espace mal connu de la France et pourtant essentiel pour l’équilibre européen. Nous analysons le tiraillement des pays nordiques entre Washington et Moscou alors qu’ils tentent de maintenir un ancrage européen. Cette zone présente un intérêt pour la France dans l’élaboration de sa stratégie arctique et vis-à-vis de la Russie mais aussi et surtout dans le cadre de sa stratégie européenne.

Pour lire cet article, cliquez ici.

Morte OTAN

L’entretien du président Macron à The Economist a le mérite de dire tout haut ce qui se murmurait dans des cercles restreints : au moins, le prochain sommet de l’Alliance à Londres, le mois prochain, sera intéressant. Ces propos sont réfléchis et ne constituent pas simplement une petite phrase : ils sont le résultat d’un diagnostic réfléchi sur le lien transatlantique et la raison d’être de l’Europe. On peut reprocher à E. Macron une arrogance bien française : mais telle est peut-être encore l’exception française, celle de dire des choses nécessaires même si elles paraissent désagréables.

Pour lire cet article, cliquez ici.

Lorgnette : Social et géopolitique

Quel est le point commun entre WhatsApp et un ticket de métro ? Pas grand-chose : le projet d’une taxe sur le premier a déclenché le plus grand mouvement de protestation au Liban depuis des années ; l’augmentation du second a eu le même résultat au Chili. Nous avons beaucoup parlé des révoltes (Algérie, LV 112 et DS 11 ; Soudan : LV 115 et 123) ou mouvements sociaux (Brésil LV 104 ; Gilets jaunes : LV 106 et 109). Partout, des manifestations mobilisent des foules qui n’ont plus confiance en leurs gouvernements : outre les exemples cités, évoquons le cas de Hong-Kong, de l’Irak, de la Guinée, de l’Equateur ou de la Catalogne.

Les raisons en sont multiples : lutte anti-corruption ou rejet d’un système oppressant, elles ont en commun une volonté d’écoute et la recherche du bien commun, que les élites en place sont accusées de ne pas vouloir (ou pouvoir) développer.

Constatons une mondialisation des manifestations, pour des motifs divers mais avec des mobilisations qui ne se tarissent pas et que le temps ou la répression réussissent difficilement à éteindre. C’est un facteur nouveau qu’on ne saurait négliger.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Source photo : NATO on VisualHunt / CC BY-NC-ND

Morte OTAN (LV 129)

L’entretien du président Macron à The Economist a le mérite de dire tout haut ce qui se murmurait dans des cercles restreints : au moins, le prochain sommet de l’Alliance à Londres, le mois prochain, sera intéressant. Ces propos sont réfléchis et ne constituent pas simplement une petite phrase : ils sont le résultat d’un diagnostic réfléchi sur le lien transatlantique et la raison d’être de l’Europe. On peut reprocher à E. Macron une arrogance bien française : mais telle est peut-être encore l’exception française, celle de dire des choses nécessaires même si elles paraissent désagréables.

Cette page est réservée aux abonnées Compte Gratuit, Abonnement 3 mois, et Abonnement 1 an.
Se connecter S’inscrire

La Vigie n° 110 : L’impact démographique | OTAN : la discorde chez l’ami | Lorgnette : Traité d’Aix-la-chapelle

Lettre de La Vigie n° 109 (30 janvier 2019)

L’impact démographique

L’impact stratégique de la révolution démographique qui a vu la population de la planète tripler depuis la fin de la deuxième guerre mondiale est considérable. En faire le tour, c’est évaluer la nouvelle géopolitique des peuples, s’interroger sur la trajectoire africaine et s’inquiéter de la pertinence résiduelle d’une gouvernance mondiale que cette révolution a bousculée. Lien vers l’article

OTAN : la discorde chez l’ami

L’Alliance atlantique était née de la guerre, face à la menace soviétique. Elle s’était ensuite recyclée, entre unification européenne et modèle expéditionnaire. Mais les menaces à l’est ou au sud ne suffisent plus à maintenir sa cohésion, tandis que la désunion européenne et l’instinct anti-atlantiste de D. Trump la dissolvent profondément. L’Alliance semble au bout du rouleau. Lien vers l’article

Lorgnette : Le traité l’Aix-la-chapelle

Est-ce une préparation trop confidentielle, une utilité trop modeste, une formulation trop désuète ou une adoption à un bien trop mauvais moment politique qui aura fait de ce traité un objet de questionnement, voire de dérision ? Est-ce la fragilité politique des signataires bousculés dans leurs équilibres de politique intérieure qui a fait de cette signature sans relief un moment maussade et décrié ? Est-ce la forte incertitude qui se répand sur la trajectoire stratégique de l’UE à l’heure d’un Brexit confus et d’une Otan sans ressort (voir article) qui fait de cette alliance renforcée entre deux acteurs majeurs de l’Europe un succédané stratégique ? À moins que l’accumulation perverse de rumeurs fracassantes et d’émotions indignées (Alsace-Lorraine, conseil de sécurité …) ait voulu attirer l’attention sur une relation qui se tend ou se vide de sens ?

Toujours est-il que ce nouveau traité n’a pas l’intensité de celui de l’Élysée qu’il veut rénover et que sa formulation souvent laborieuse ne contient guère de dispositions nouvelles, ni de structures décisives. C’est un marqueur de plus mais sans supplément d’âme. En avait-on besoin maintenant ? C’est toute l’Europe stratégique qu’il faut repenser et avec tous, d’urgence. Au travail, le vrai.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :toehk on VisualHunt.com / CC BY-SA

JDOK

OTAN : la discorde chez l’ami (LV 110)

L’Alliance atlantique était née de la guerre, face à la menace soviétique. Elle s’était ensuite recyclée, entre unification européenne et modèle expéditionnaire. Mais les menaces à l’est ou au sud ne suffisent plus à maintenir sa cohésion, tandis que la désunion européenne et l’instinct anti-atlantiste de D. Trump la dissolvent profondément. L’Alliance semble au bout du rouleau.

This content requires that you purchase additional access. The price is 2.00€ 2.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (2.00€) Choisir un abonnement

La Vigie n° 98 bis – 18 juillet 2018 : La guerre mélangée – Stratégie : vacance ou vacuité ? – Vu de la Lorgnette : Foot et stratégie

Lettre La Vigie n°98 bis – 18 juillet 2018 Abonné? directement la lettre en cliquant sur ce lien!     La guerre mélangée

La guerre n’est plus efficace ! Elle demeure pourtant, mais la représentation que nous en avons nous trompe, de Napoléon au Poilu et du défilé du 14 juillet aux Opex en Afrique. Nous cherchons à répondre à une forme dépassée de la guerre, sachant que celle-ci a pris bien d’autres formes (économique, cyber, monétaire, médiatique…) : autant de théâtres d’opération où se déroulent les vraies stratégies de puissance. Ne pas le comprendre, c’est forcément fourvoyer l’engagement des forces de combat qui demeure nécessaire, mais à condition d’être subordonné à une stratégie complète.

Stratégie : vacance ou vacuité ?

Une UE pétrie de faux semblants, une Alliance désemparée, un possible arrangement russo-américain sur le dos européen, la panne stratégique se confirme. Que la France s’en saisisse pour promouvoir une position médiane plaçant l’Europe jusqu’à l’Oural en équilibre stable entre Amérique et Chine, les deux compétiteurs commerciaux qui ont décidé d’en découdre à mort.

Lorgnette : Foot et stratégie JDOK Photo crédit : CC0 Creative Commons ( source) Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n° 98 – 4 juillet 2018 : Construire un rapport de force – Adieu, vieille Europe – Vu de la Lorgnette : Deraa et le réalisme

Lettre La Vigie n°98 – 4 juillet 2018

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Construire un rapport de force

La conflictualité évolue et se démultiplie en modes de friction variés: jeux de go, d’échec, négociations commerciales. Se faire respecter nécessite plus que jamais une combinaison d’actions éparses conduites par des acteurs divers dans des champs d’action variés. Pour la France, une obligation de lucidité, de cohérence, de planification et d’exemplarité intérieure pour tenter de peser sur la marche du monde.

Adieu vieille Europe

L’Europe est plus que l’UE, c’est une réalité géographique distincte caractérisé par son unité et ses différences. L’UE fut bâtie pour résoudre une guerre civile européenne, selon un partage ambigu du pouvoir entre une technocratie impopulaire et des États conservant la réalité des décisions : ce mécanisme s’est grippé,d ‘abord avec la crise de 2008 puis celle des migrants. Quant à l’OTAN, elle vacille à cause notamment de D. Trump qui doute de son utilité. Des initiatives fleurissent à l’ouest comme à l’est de l’Europe. Le mécanisme institutionnel bâti après la Seconde guerre mondiale est à bout de souffle et l’on commence seulement à discerner ce qui lui succédera.

Lorgnette : Deraa et le réalisme

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique! :

Photo crédit : https://pixabay.com/fr/users/TheAndrasBarta-2004841

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

Trump et l’OTAN (La Vigie à Fr.Inter et RFI)

Olivier Kempf est intervenu deux fois sur de grandes chaînes de radio, pour évoquer les relations entre l’Amérique de D. Trump et l’OTAN, à l’occasion de la visite du Secrétaire générale de l’Alliance, Jens Stoltenberg, à Washington, mercredi dernier. Ce fut l’occasion d’examiner à la fois la stratégie américaine en Europe et l’état de l’Alliance.

Que va devenir l’Otan, à l’heure de la présidence Trump?

Vous pouvez écouter ces deux interventions (et noterez que La Vigie est mentionnée sur chacun des deux sites…) :

JDOK