Soudan : fin de partie ? (LV 123)

La mort du président tunisien rappelle que la pression populaire peut changer le système. La victoire algérienne en football temporise le blocage de cette pression. Enfin, l’accord au Soudan donne l’illusion que le système est en train de changer : ce n’est probablement qu’une illusion, le régime dual mis en place permettant probablement la prolongation du système de pouvoir.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Dossier n° 11 : L’Algérie, le hirak et la France (gratuit)

La Vigie est heureuse de vous présenter son dossier stratégique n° 11  : L’Algérie, le hirak et la France (daté du 30 mai 2019). En effet, La Vigie suit attentivement le dossier maghrébin depuis de nombreuses années. Au centre du Maghreb et dans une relation ancienne à la France, il y a l’Algérie. Ce pays…

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois), Membre Abonné (1 an) et Membre Non-Abonné.
Se connecter S’inscrire

La Vigie n° 117 : La Chine et le cœur de la terre | Regard sur l’Afrique du nord | Lorgnette : élections espagnoles

Lettre de La Vigie (8 mai 2019)

La Chine et le cœur de la terre

La Chine en réémergence est, aux yeux des États-Unis, le challenger. Pourtant, malgré son besoin de revanche sur des traités inégaux imposés par des “barbares” et ressentis comme une humiliation, elle n’a pas de volonté de puissance. Certes, son initiative “Ceinture et routes” visant à se recentrer à travers l’Asie constitue une ambition  géoéconomique majeure :  on peut la voir comme une relecture des fondateurs de la géopolitique anglo-saxonne et le dessein de contrôler le heartland. Cela impose de renouveler nos calculs stratégiques.

Pour lire l’article, cliquez ici

Regard sur l’Afrique du nord

L’Afrique du Nord est un espace stratégique mal identifié et agité par de multiples rivalités. Au centre la Libye écartelée connaît une forte poussée d’Est en Ouest qui a un effet négatif sur le Maghreb adjacent. La France doit se garder d’encourager cette dynamique perverse et promouvoir un espace maghrébin autonome du concept MENA.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : élections espagnoles

Les élections générales espagnoles du 28 juin n’ont pas tout à fait permis de dénouer la profonde crise politique du pays. Certes, le PS arrive en tête et s’il s’allie avec Podemos (gauche radicale), il arrive à 11 sièges de la majorité nécessaire pour gouverner. Face à lui, le Parti populaire a perdu beaucoup de sièges, perte mal compensée par Vox, une formation de droite radicale née d’une scission. Ce bloc de droite serait appuyé par le parti centriste, libéral et anti-indépendantiste, Ciudadanos.

Autant dire qu’aucune majorité « classique » de gauche n’est possible sans l’appui de petits partis. Les partis sécessionnistes catalans n’obtiennent que 39 % des voix, ce qui relativise la question indépendantiste dans un contexte de mobilisation électorale. P. Sanchez, le leader socialiste, pourrait s’appuyer sur ERC (gauche catalane) ou sur un parti basque et quelques indépendants.

Il reste que P. Sanchez ne voudra pas lancer un référendum sur l’indépendance de la Catalogne (même si on attend les élections régionales du 26 mai pour vérifier l’intensité du mouvement indépendantiste, en recul le 28 juin, cf. LV 94). Il faut espérer que la coalition fragile qui se mettra en place permettra de refroidir la crise sécessionniste.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Visual Hunt :jzielcke on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

JDOK

Regards sur l’Afrique du Nord (LV 117)

L’Afrique du Nord est un espace stratégique mal identifié et agité par de multiples rivalités. Au centre la Libye écartelée connaît une forte poussée d’Est en Ouest qui a un effet négatif sur le Maghreb adjacent. La France doit se garder d’encourager cette dynamique perverse et promouvoir un espace maghrébin autonome du concept MENA.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

“Les Algériens font savoir que la transition se fera à leurs conditions”

Voici un article que notre rédacteur en chef, Jean Dufourcq, a publié sur le Huffington post (ici). JDOK.

La transition politique a commencé en Algérie. L’élan donné par une jeunesse résolue a pris de vitesse les tenants du système en place comme les analystes attentifs à ce pays si proche. La transition est désormais irréversible car l’essentiel des forces vives est dans la rue. Ce n’est plus l’effervescence habituelle des protestataires; car on y voit tous les Algériens, hommes et surtout femmes, les plus jeunes et les plus geek comme les plus anciens, les chibanis blasés. Et puis cela se passe partout, à Alger bien sûr, et dans toutes les autres villes symboliques mais aussi dans le bled. Partout les Algériens se mobilisent dans la rue le vendredi. Personne ne les en délogera. Et ils font savoir clairement que la transition se fera à leurs conditions.

Continue reading ““Les Algériens font savoir que la transition se fera à leurs conditions””

Algérie, nouvelle donne… ! (par le Pr. Khalifa Chater, Tunis)

Nous sommes heureux d’accueillir cette contribution du professeur Khalifa Chater, professeur émérite de l’université de Tunis. JDOK

 

Source

De grandes marches populaires ont eu lieu, en Algérie, vendredi 8 mars 2019. Ce mouvement contestataire inédit a débuté le 22 février 2019. Depuis lors, le mouvement a pris de l’ampleur. Les manifestants entendent s’opposer au scénario dicté par le pouvoir, qui engage un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Au-delà de cette dénonciation, les Algériens prennent leurs distances avec un pouvoir usé, qui ne répond pas à leurs attentes. (cliquez pour lire la suite) Continue reading “Algérie, nouvelle donne… ! (par le Pr. Khalifa Chater, Tunis)”

La Vigie n° 112 : Des anomalies à l’anomie stratégique | FNI : nucléaire plus qu’européen ? | Lorgnette : Manif à Alger

Lettre de La Vigie n° 112 (27 février 2019)

Des anomalies à l’anomie stratégique

La parole militaire a bien du mal à trouver sa place dans le débat stratégique actuel. Pourtant de multiples anomalies en matière de stratégie militaire générale s’accumulent annonçant une inacceptable anomie stratégique si on n’y prend garde. Il faut susciter et mobiliser l’expertise militaire pour y faire face.

Lien vers l’article

Traité FNI : Nucléaire avant d’être européen ?

Le retrait américain du traité FNI donne un nouveau coup à la sécurité européenne, alors que l’UE n’est pas partie au traité et se trouve bien démunie. Au-delà, cette décision relancera la course aux armements, y compris nucléaires. Elle donne finalement une certaine liberté de manœuvre aux Russes sans pour autant lier les Chinois. Car nucléairement, nous sommes désormais dans un jeu à plusieurs acteurs : définitivement sortis du monde bipolaire de la Guerre froide.

Lien vers l’article

Lorgnette : Manifestation algérienne

La récente annonce par le pouvoir algérien d’une cinquième candidature d’A. Bouteflika à la présidence du pays suscite des remous inattendus. Le président sortant est un vieillard infirme et désormais peu capable. Mais le « système » a failli à organiser sa succession et a donc décidé de proroger le titulaire. Tout devait se passer entre soi mais voici que le peuple a surgi, avec plusieurs dizaines de milliers de manifestants répandus dans le pays et refusant haut et fort cette cinquième candidature. Sans revenir sur l’impasse politique et économique du système, remarquons que ce mouvement a surpris tout le monde, y compris les forces de sécurité, les bleus, qui se sont montrés finalement assez tolérants.

Certains verront ici, à huit ans d’écart, le prolongement des révoltes arabes de l’hiver 2011. Pour notre part, nous y voyons plutôt l’expression d’une conscience portée par les médias sociaux en écho du mouvement français des Gilets Jaunes : en Algérie non plus, aucune instance politique ou syndicale n’a appelé à manifester (à la différence de la Tunisie d’hier). Nul ne sait ce que va devenir cet élan populaire et s’il va peser sur l’avenir du pays mais à coup sûr, quelque chose a changé à Alger. À suivre avec attention.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : The Official CTBTO Photostream on Visualhunt / CC BY

JDOK

Incertain Maghreb

Le Maghreb fait partie de notre voisinage immédiat et constitue le pont entre l’Europe et l’Afrique. Il est au cœur de nos intérêts. Pourtant, les cinq pays du Maghreb, pour des raisons différentes, paraissent plus ou moins à bout de souffle entre aspirations internes et pressions externes. L’attentisme répond à l’effervescence mais annonce probablement des tumultes à venir, comme l’étude des cinq pays (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie) l’illustre.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

N° 47 : Après Nice | Varsovie : un sommet ambigu | Stratégie 2017 vu d’Alger

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

47 Nice

Après Nice

Nous y voilà, nous sommes « après Nice », après cette attaque meurtrière des badauds du feu d’artifice niçois du 14 juillet sur la Promenade des Anglais. Les rendez-vous républicains sont plus dangereux que les fêtes du football ! On peut y mourir. La sécurité du pays et la vie de la population ne sont plus garanties, pas même en état d’urgence, pas même après un impeccable défilé sur les Champs Élysées. La DGSI l’annonçait : tout est utilisable par des « fous de Dieu » pour tuer massivement. Après les voitures piégées, les ceintures d’explosifs, les engins explosifs improvisés, les avions détournés, la fusillade aveugle, voici le camion fou lancé dans la foule. La batterie des mesures en vigueur n’a pas empêché un criminel local d’endeuiller la fête nationale. Faisons face au monde réel ! […]

Varsovie, un sommet ambigu

Que penser du Sommet de Varsovie ? Faut-il n’y voir que les déclarations verbeuses ? Retenir l’obsession russe ? Remarquer au contraire une volonté d’apaisement ? Noter surtout l’incertitude face au Sud ? Tout cela à la fois, bien sûr. Mais pour commencer, un peu de pédagogie. Beaucoup voient en effet dans l’OTAN une organisation pugnace et puissante. Or, si elle est utile, c’est passivement, non activement. Au fond, les Alliés ne demandent pas aujourd’hui à l’OTAN de faire des choses, simplement d’être là, au cas où. On ne lui demande pas de transformer l’environnement de sécurité, juste de demeurer une boite à outils que l’on conserve dans un coin et dont on se servira au besoin. Il s’ensuit une démarche un peu paranoïaque de la part de l’Alliance : affirmer à chaque sommet qu’on fait quelque chose d’important alors que l’objectif consiste surtout à se perpétuer. […]

Lorgnette : Quoi après l’Europe ? (19 septembre)

Stratégie 2017 : vu d’Alger (Abdennour Benantar)

On peut se demander si le principal atout de la France n’est pas la perception qu’ont les autres – ce qui ne correspond pas nécessairement à la réalité – de son rôle dans le monde comme une puissance ne s’alignant pas forcément sur les positions américaines, une puissance ayant une autre voix, une autre voie. […]

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Source image : http://rr.sapo.pt/noticia/59272/terror_em_nice_tres_dias_de_luto_na_promenade_des_anglais?utm_source=rss

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

N° 45 (gratuit) : Médoc | Stratégie terrestre | Stratégie 2017 : vu de Moscou

Pour lire gratuitement ce numéro 45 de La Vigie, cliquez sur ce lien

45 stratégie terrestre

Extrait des articles présents dans cette lettre :

Médoc

C’est le nom abrégé de la Méditerranée occidentale. C’est aussi celui d’un espace d’importance stratégique pour la France, l’un des trois réservoirs potentiels de progrès décisifs pour notre pays, avec la francophonie et la perspective océanique déjà évoquée (cf. LV 41). Un espace clef à bien définir et considérer aux plans géopolitique, socioculturel et économique. Ce bassin dont nous sommes riverains concentre les défis et les multiples atouts d’un vrai foyer de la mondialisation. […]

Stratégie terrestre

Peut-on parler de stratégie terrestre ? Historiquement, elle constitue la matrice de tous les raisonnements stratégiques et les grands stratégistes se sont d’abord penchés sur elle. La stratégie navale est venue ensuite, sans parler des autres stratégies de milieu (aérienne, nucléaire, spatiale, cyber…) qui sont apparues au XXè voire au XXIè siècle pour la dernière. De Végèce à Machiavel, de Guibert à Clausewitz, de Jomini à Foch, les plus grands théoriciens ont d’abord pensé la guerre terrestre.

Désormais, le combat est interarmes, interarmées et intègre de multiples dimensions et milieux, au point qu’il est incongru de s’interroger sur la seule stratégie terrestre. Pourtant, il reste des armées de Terre qui doivent relever à elles seules des défis stratégiques. Alors qu’Eurosatory vient de se terminer, que l’armée de Terre française a adopté son modèle « Au contact », que les conditions d’emploi sont plus variées que jamais, il nous semble utile d’aborder cette stratégie. […]

Lorgnette : Le verrou sahraoui

Stratégie 2017 : vu de Moscou (Anna Dudar)

Ce qui caractérise la position stratégique actuelle de la France, c’est son appartenance à l’UE et à l’OTAN. Dès lors que la France est l’une des grandes places du système de relations transatlantiques, sa posture compte dans le dialogue entre États membres de l’UE et entre Européens et Américains. La France a pu ainsi compenser la perte d’un rôle politique global à la fin de la guerre froide. Mais le renoncement, lié à des divergences, à une active politique de solidarité avec ses partenaires a eu un impact négatif sur les intérêts de la France. […]

JDOK

Source image : http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/les-equipements-de-l-armee-de-terre-la-modernisation-en-marche

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique (n° 45 gratuit mais vous pouvez vous abonner) !