LV 241 : Raids proche-orientaux et seuils de dissuasion | Les découplages de l’Otan | Lorgnette : 7 ans après

Lettre de La Vigie du 1er mai 2024

Raids proche-orientaux et seuils de disuasion

L’attaque réciproque de l’Iran et d’Israël, au cours de ce mois d’avril, a été la première agression directe contre l’Etat hébreux depuis des décennies : un seuil d’escalade a été franchi. Mais il oppose deux puissances du seuil nucléaire : la grammaire classique de la dissuasion s’applique-t-elle toujours ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Les découplages de l’Otan

L’entrée des premières troupes russes en Ukraine a incité les pays membres de l’OTAN à soutenir le pays envahi. Des voix européennes ont alors proclamé que l’Alliance se renforçait, preuves en étaient l’adhésion de la Suède et de la Finlande. Pour autant, des mécanismes de découplage (pas seulement transatlantique) sont à l’œuvre, menaçant sa pérennité.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : 7 ans après

7 ans après un 1er discours de la Sorbonne (LV 107), 3 pages de texte en plus, qu’en est-il de la France et de l’Europe ? Des réussites énumérées, des constats encore implacables, des progrès à réaliser, des incitations à construire le pilier européen de l’Alliance, à bâtir des stratégies communes, à appliquer la boussole stratégique, à repenser les politiques énergétique et agricole, à utiliser l’arme nucléaire française pour protéger l’Europe…

Rien de fondamentalement nouveau si ce n’est que l’on devine à demi-mots l’impact des frondes des paysans face à l’augmentation des prix de l’énergie. Nous avons déjà traité de ces questions dans un précédent numéro (LV 237), ce qui donne à ce discours un ton étonnant. Peut-on resservir sans cesse les mêmes constats, les mêmes propositions en pariant sur l’amnésie des auditeurs ? Une partie de la presse allemande s’est d’ailleurs fait l’écho de cette perplexité alors que les chroniqueurs français n’ont pas hésité à évoquer une « rupture stratégique »… L’Europe serait ainsi à un tournant face à des puissances désinhibées, à un risque de décrochage, à la bataille des imaginaires. « Je suis venu vous parler d’Europe » était-il dit il y a 7 ans.

Et si nous passions maintenant aux actes ?

JOVPN

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Chris Devers on Visualhunt

Raids proche-orientaux et seuils de dissuasion (LV 241)

L’attaque réciproque de l’Iran et d’ISraêl, au cours de ce mois d’avril, a été la première agression directe contre l’Etat hébreux depuis des décennies : un seuil d’escalade a été franchi. Mais il oppose deux puissances du seuil nucléaire : la grammaire classique de la dissuasion s’applique-t-elle toujours ?

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

LV 239 : Le long chemin tunisien | Où est le front ? | Lorgnette : Mornes J.O.

Lettre de La Vigie du 3 avril 2024

 

Le long chemin tunisien

Après une décennie perdue, la Tunisie qui fut à la pointe des révoltes arabes s’en est remis à Kaïs Saïed. Populiste préparant sa réélection à la fin de l’année, personne ne sait s’il a un plan ou s’il s’enfermera dans des certitudes sans projet. La France a oublié la Tunisie. Ce silence doit être mis à profit pour retisser des liens.

Pour lire l’article, cliquez ici

Où est le front ?

Curieusement, nos dirigeants nous expliquent que nos armées sont engagées sur le « flanc est ». Mais alors, si la zone entre le Cap Nord et le Caucase est le flanc, où est passé le front? Que cache ce non-sens géographique, tactique et doctrinal ? Par conséquent, ayons le courage de regarder le front en face.

Pour  lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Mornes J.O.

Paris accueillera les Jeux Olympiques cet été et force est de constater que l’enchantement n’est pas au rendez-vous. Les plus anciens se souviennent de la bonne humeur et de la fierté qui entouraient les JO d’Albertville, en 1992. Rien de cela cette année. D’une part, la situation géopolitique ne rend pas l’atmosphère très optimiste et chacun pressent que les Jeux peuvent être l’occasion de graves perturbations, qu’il s’agisse de cyberattaques ou d’attentats.

Ensuite, la magie olympique a disparu et cette grande machine médiatique produit beaucoup de bruit mais pas forcément du rêve. L’amateurisme s’est tellement évanoui, la machine à fric est tant visible que personne ne croit vraiment au spectacle. Les tarifs annoncés sont fous, dans les stades comme dans les hôtels.

Enfin, les perturbations de la vie quotidienne sont déjà présentes et s’accélèrent. Les grands travaux de transport ne seront pas terminés et les autorités municipales, régionales voire nationales s’ingénient à décider des absurdités, encourageant les Parisiens et les Français à fuir la zone.

Avec une telle communication répulsive, comment voulez-vous que la fête commence ? Des JO à fuir ?

JOVPN

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Gwenaël Piaser on VisualHunt.com

 

 

Où est le front ? (LV 239)

Curieusement, nos dirigeants nous expliquent que nos armées sont engagées sur le « flanc est ». Mais alors, si la zone entre le Cap Nord et le Caucase est le flanc, où est passé le front? Que cache ce non-sens géographique, tactique et doctrinal ?  Par conséquent, ayons le courage de regarder le front en face.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Le RAP FEU ART en Ukraine (G Aubagnac)

Depuis que nous traitons de la guerre d’Ukraine, nous avons relancé la notion de RAPFEU (rapport de feu) qui vient compléter celle de RAPFOR (rapport de forces). Au début, en décembre 2022 (ici), nous ne savions pas très bien si la notion était usitée par nos anciens, notamment artilleurs. C’est pourquoi nous sommes très reconnaissants au Lieutenant-Colonel (ER) Aubagnac, ancien conservateur du musée de l’artillerie, de nous faire le point sur cette notion qui depuis s’est largement diffusée chez les analystes. La guerre d’Ukraine nous l’a fait redécouvrir. Merci à lui. LV.

Source photo ici

Le conflit en Ukraine a rappelé, depuis deux ans, quelques fondamentaux de l’art de la guerre connus depuis la motorisation du fait guerrier[1] et que les guerres périphériques menées par la France depuis 1962 avait fait en partie oublier[2]. L’infanterie est nécessaire pour tenir le terrain ; l’artillerie permet de conquérir ou de sauvegarder de grands espaces profonds ; les chars donnent de l’amplitude à la manœuvre ; le génie est nécessaire dans l’aménagement du terrain ; les transmissions rapides et sécurisés participent à la cohérence d’une ensemble complexe ; la maîtrise des airs donne de la liberté au sol ; la logistique est la reine des batailles. Et la quantité est aussi une qualité. Bien sûr il y a des nouveautés : le cyber et les drônes.

Le chef d’état-major de l’armée de terre, avec une grande honnêteté, vient de déclarer le 19 mars 2023 : « Les nouvelles formes de conflictualité s’ajoutent aux anciennes sans les remplacer : la guerre électronique n’est pas exclusive de corps-à-corps dans les tranchées ; les attaques cyber de duels d’artillerie ; les manipulations informationnelles de combats urbains maison par maison ; les missiles hypervéloces de frappes de drones à bas coût. » [3]

La guerre en Ukraine a aussi montré que nous étions encore très loin de l’emploi de l’artillerie et des consommations de munitions durant les deux guerres mondiales[4]. En effet, durant l’été 2023, il a fallu redécouvrir la question du nombre de canons et des approvisionnements en obus, domaine de l’artillerie sol-sol. Ce seul sujet va être traité ici dans un souci de vulgarisation même s’il faudrait pour être exhaustif traiter la question des missiles et des roquettes qui permettent de prendre en compte la profondeur du champ de bataille, y compris les arrières et les lignes logistiques mais dont l’emploi relève parfois plus du registre politique que strictement militaire.

Continue reading « Le RAP FEU ART en Ukraine (G Aubagnac) »

LV 238 : Dissuasion et contournement | Impossible victoire | Lorgnette : Implosion de la Cédéao ?

Lettre de La Vigie du 20 mars 2024

Dissuasion et contournement

La nature même de la guerre en Ukraine nous interroge sur le rapport entre dissuasion et action conventionnelles. La recherche d’une intégration complète des actions militaires, au travers d’une approche en milieux physiques et champs immatériels, offre de manière paradoxale des possibilités plus fortes de contournement de la dissuasion par le bas du spectre. Cette question d’un éventuel contournement apparaît d’ailleurs de plus en plus critique pour l’Alliance atlantique, avec les enjeux liés à la crédibilité des moyens et à la solidarité entre Alliés, à l’heure des élections américaines.

Impossible victoire

Le mot de victoire paraît évident mais il recèle bien des pièges, tant il est marqué par l’histoire et un modèle occidental de la guerre. Or, les conflits de l’après-Guerre froide et les guerres les plus récentes montrent l’inadaptation de ce concept. Il nous faut repenser la victoire et la considérer comme une illusion : d’autres objectifs doivent être recherchés.

Lorgnette : L’implosion de la CéDéAO ?

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) vit des moments difficiles. Cette organisation « sous-régionale » (comme dit le jargon africain) réunissait 15 membres d’Afrique de l’Ouest et du Sahel, du Nigéria au Sénégal et au Niger (mais sans la Mauritanie qui l’a quittée en 2000). Ayant une vocation à l’origine économique, elle s’adjoint à la fin des années 1990 une mission sécuritaire (création de l’Ecomog). Elle s’essaya à la médiation de crise (Mali 2013, Gambie 2017). Ses membres discutèrent à partir de 2019 d’une monnaie commune qui pourrait remplacer le franc CFA. Elle attirait puisque le Maroc et la Mauritanie demandèrent en 2017 à la rejoindre.

Mais les coups d’État à partir de 2021 entravent ce processus. Mali et Guinée sont suspendus, suivis du Burkina-Faso, quand le Niger voit ses transactions commerciales exclues et que certains évoquent une intervention militaire de l’organisation pour rétablir le président Bazoum. La rupture s’accentue puisqu’en janvier 2024, le Burkina, le Mali et le Niger annoncent quitter l’organisation. Le cœur sahélien s’éloigne du golfe de Guinée. L’avenir est incertain, comme suspendu.

JOVPN

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Djof on VisualHunt.com

Dissuasion et contournement (LV 238)

La nature même de la guerre en Ukraine nous interroge sur le rapport entre dissuasion et action conventionnelles. La recherche d’une intégration complète des actions militaires, au travers d’une approche en milieux physiques et champs immatériels, offre de manière paradoxale des possibilités plus fortes de contournement de la dissuasion par le bas du spectre. Cette question d’un éventuel contournement apparaît d’ailleurs de plus en plus critique pour l’Alliance atlantique, avec les enjeux liés à la crédibilité des moyens et à la solidarité entre Alliés, à l’heure des élections américaines.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Impossible victoire (LV 238)

Le mot de victoire paraît évident mais il recèle bien des pièges, tant il est marqué par l’histoire et un modèle occidental de la guerre. Or, les conflits de l’après-Guerre froide et les guerres les plus récentes montrent l’inadaptation de ce concept. Il nous faut repenser la victoire et la considérer comme une illusion : d’autres objectifs doivent être recherchés.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Dissuader la Russie d’attaquer un pays européen (JD)

Dans le prolongement du billet sur la dissuasion européenne publié dans LV 237, voici une réflexion diffusée par la Revue politique et parlementaire le 8 mars. Elle propose une forte mise en évidence de la solidarité militaire des Etats membres de l’Union européenne liés par l’engagement du traité de Lisbonne (§ 42-7) à laquelle la France apporte la caution de sa dissuasion nucléaire stratégique. Mieux que tout engagement militaire au sol en Ukraine, elle protège les pays européens de la ligne de front d’une agression russe qu’ils redoutent et impose une désescalade en Ukraine.

Crédit photo : www.revistaejercitos.com

Continue reading « Dissuader la Russie d’attaquer un pays européen (JD) »

LV 237 : Dissuasion européenne | Souveraineté économique | Lorgnette : Elections en Iran

Lettre de La Vigie en date du 6 mars 2024

Dissuasion européenne

Les récents propos du candidat Trump conditionnant la protection américaine dans l’Otan à l’effort de défense européen ont relancé le débat sur la dissuasion européenne. En cas de défaut stratégique américain à l’égard des alliés européens, la force de frappe française pourrait-elle prendre le relais pour sanctuariser les pays de l’UE ? LV fait un point de situation détaillé de cette question sensible à un moment où la pression russe se fait particulièrement agressive.

Pour lire l’article, cliquez ici

Souveraineté économique

Le retour en grâce du terme souveraineté ne doit pas cacher les difficultés qu’il sous-entend : est-on souverain dans un domaine lorsqu’on ne maîtrise pas tous ses éléments constitutifs ? L’État a-t-il les moyens de défendre les entreprises qu’il compte conserver souveraines ? La souveraineté peut-elle faire fi du management des entreprises et de leur forme juridique ? Alors que le monde a profondément évolué, une nouvelle acception du terme souveraineté s’avère nécessaire.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Elections en Iran

Les élections iraniennes se sont déroulées vendredi dernier : elles sont marquées par une abstention record (41 %) même si officiellement les conservateurs ont gagné. À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Cette hostilité marque la déception d’un pays à l’encontre des résultats du pouvoir : les aspirations à plus de liberté se succèdent avec un énième mouvement de révolte (LV 202), en septembre dernier, après le décès de Mahsa Amini qui ne respectait pas le voile sur la tête, révolte encore une fois réprimée dans le sang. Mais les difficultés économiques pèsent aussi (50 % d’inflation).

En désignant l’Assemblée des experts, l’élection prépare aussi la succession du « guide », Ali Khamenei, qui a 88 ans. En verrouillant à ce point la société, le régime montre une certaine fébrilité intérieure alors pourtant que sa diplomatie marque des points, réussissant à renouer avec l’Arabie Séoudite et évitant la confrontation avec Israël tout en incarnant le camp du refus. Les relations avec la Russie et la Chine ont été renforcées.

Ainsi, l’Iran attend les élections américaines (en pariant sur Trump) et la succession du Guide. Le ciel peut attendre. Le peuple iranien aussi.

JOVPN

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici) (ou ici pour la version anglaise), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Mammut chez Pixabay (ici)