LV 123 bis (Gratuit) : Mouvements à l’Orient | Table analytique LV 18-19

Lettre de La Vigie du 28 août 2019

Mouvements à l’Orient

L’été 2019 a vu de brusques accélérations en Asie, à l’est comme à l’ouest ou au sud. Elles sonnent un peu différemment de ce qui se passe en Afrique, (voir notre dernier numéro, LV 123). Chacun de ces mouvements aurait mérité un numéro d’analyse de La Vigie. Il nous a semblé profitable de faire un point rapide de ces évolutions et surtout des conclusions qu’on peut déjà en tirer. Le point commun est celui d’un monde extrêmement fluide où chaque partie n’hésite pas à des mouvements rapides afin de faire valoir ses intérêts : l’intérêt, tel semble désormais le maître mot de la géopolitique mondiale, du Yémen à l’Iran, de l’Inde à la Chine, de Hong-Kong à la Corée du nord. (lire la suite ci-dessous)

Table analytique de La Vigie 2018-2019

Vous trouverez ci-joint la table analytique des numéros et billets de La Vigie parus depuis un an. Mille mercis à nos contributeurs qui animent régulièrement des billets en libre lecture et viennent compléter les analyses que nous proposons par ailleurs. Cette dynamique permet l’élargissement des points de vue et permet en plus à de jeunes auteurs ou à d’autres confirmés de s’exprimer, conformément à la vocation de La Vigie.

Nous entrons dans notre sixième année et vous annoncer son bientôt quelques évolutions. Bonne lecture d’ici là, et bonne rentrée.

Tous les textes sont accessibles par un lien hypertexte (colonne de gauche)

Cliquez ci-dessous pour lire le doc en entier ou (abonnés) téléchargez le pdf sur le site.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur (qui veut aller plus loin après cette belle découverte) : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Photo credit: @bibiweb on VisualHunt.com /  CC BY-NC-ND

JDOK

Mouvements à l’Orient

L’été 2019 a vu de brusques accélérations en Asie, à l’est comme à l’ouest ou au sud. Elles sonnent un peu différemment de ce qui se passe en Afrique, (voir notre dernier numéro, LV 123). Chacun de ces mouvements aurait mérité un numéro d’analyse de La Vigie. Il nous a semblé profitable de faire un point rapide de ces évolutions et surtout des conclusions qu’on peut déjà en tirer. Le point commun est celui d’un monde extrêmement fluide où chaque partie n’hésite pas à des mouvements rapides afin de faire valoir ses intérêts : l’intérêt, tel semble désormais le maître mot de la géopolitique mondiale.

Yémen : un déblocage, non une solution

La situation paraissait bloquée : la coalition dirigée par les Saoudiens n’arrivait pas à prendre le pas sur les Houthis (LV 114). Entre temps, l’ONU avait proposé de s’entremettre et un accord fut trouvé en février autour du port d’Hodeida. Les observateurs pensaient que ce serait la fin de la suprématie houthie sur le nord du pays. Il n’en fut rien mais cela permit d’alléger un peu la crise humanitaire grave.

Aussi fut on très surpris, au cœur de l’été, de noter un mouvement brusque au sud, dans le port d’Aden. Tout d’abord, les Emiriens annonçaient qu’ils se retiraient de la coalition. Nous avions pointé que cette dernière était désunie et que les EAU poursuivaient leurs propres objectifs. Pourtant, la brusquerie du revirement émirien à surpris, d’autant qu’on sentait que simultanément, Dubaï reprenait en sous-main le dialogue avec l’Iran, à la suite des tensions dans le golfe persique. Cela annonçait-il un revirement d’alliance, alors que les deux monarchies de la péninsule avaient paru agir de concert dans le règlement de la crise saoudienne ?

La question prenait encore plus d’acuité quand quelques jours plus tard, les séparatistes du Yémen du sud prenaient le contrôle du port du sud, Aden, au grand désarroi du président officiel soutenu par les Saoudiens (et demeurant d’ailleurs à Riyad). Subitement, la mosaïque yéménite prenait plus d’ampleur et l’on voyait réapparaitre la question du mouvement al Islah, affilié aux Frères musulmans et prédominant dans une large partie du sud. Deux options se dessinaient alors : celle d’un revirement d’alliance, les EAU abandonnant brutalement l’Arabie Séoudite : cela semblait peu probable. Celle d’une prise de gage, les Emiriens ayant atteint leurs objectifs stratégiques (dominer directement ou indirectement le sud de la péninsule et le débouché de la mer Rouge), quitte à laisser une division du pays s’installer, un moindre mal à leurs yeux. Depuis, des déclarations conjointes entre Riyad et Dubaï ont voulu rassurer. Mais il est clair que l’Arabie a perdu sa liberté de manœuvre et est obligée de composer avec l’allié émirien, en espérant par là trouver les moyens d’une sortie de crise et du bourbier militaire dans lequel elle s’est fourrée.

La question iranienne

La situation yéménite doit logiquement s’analyser dans le cadre de la grande confrontation moyen-orientale entre l’Arabie Séoudite et l’Iran.  Laissons de côté le cas israélien qui ne cesse de mener des initiatives hasardeuses au Liban, en Syrie et même en Irak contre des milices pro-iraniennes, dans une politique provocatrice qui s’explique aussi par la campagne électorale en cours où B. Netanyahou est affaibli. Les tensions se révélèrent principalement dans le Golfe où des mouvements de bateaux furent entravés et des drones abattus, principalement entre l’Iran et les Etats-Unis. Les observateurs craignaient l’incident de trop qui aurait entraîné les parties dans un conflit généralisé. Au bout de quelques semaines, il apparaît plutôt qu’il s’agissait d’un concours de coqs montrant leurs ergots tranchants (sabre rattling, disent les Anglo-Saxons) destiné à élever les enchères avant de passer à la négociation.

Beaucoup en effet ont compris le mode de fonctionnement de Donald Trump qui aime bien durcir les positions avant de venir à la table de négociations. De ce point de vue, la diplomatie française a joué habilement la partie, maintenant le contact tout l’été avec les Iraniens et faisant même venir le ministre iranien des affaires étrangères à Biarritz, lors du sommet du G7. D. Trump, amadoué par les Français, se laissa aller à dire qu’il pourrait rencontrer les dirigeants iraniens dans les prochaines semaines, ce qui témoignait d’un changement de ton surprenant : faut-il prévoir un deal dans les mois à venir (LV 121) ? L’hypothèse de la désescalade mérite en tout cas d‘être posée.

Prise de gage indienne

Poursuivons notre voyage vers l’est dans ce « tour d’Asie en 45 jours ». Voici que le dirigeant indien, Narendra Modi, vainqueur des récentes élections législatives, s’est senti assez fort pour prendre une initiative surprenante : il a ainsi retiré l’autonomie de la région du Cachemire (LV 113). Or, celle-ci est revendiquée par le Pakistan et une telle décision pouvait mettre le feu aux poudres entre deux puissances nucléaires.

Or, on n’a noté aucune des dénonciations indignées que l’on entend habituellement en cas de telles prises de décision en force. Les Américains sont restés très discrets, eux qui comptent sur l’Inde pour contrer la Chine et bien qu’ils soient également alliés du Pakistan à qui ils fournissent une aide financière importante. La Russie est un allié de longue date de New-Dehli à qui elle vend des armes et elle est donc resté coite. La France également, qui a signé un partenariat stratégique avec l’Inde à qui elle vend des Rafale, a été très mesurée. Même la Chine a été embarrassée : certes, elle est une alliée traditionnelle d’Islamabad mais elle ne voulait pas faire monter les enchères dans la région, alors que la partie qu’elle joue avec Washington est assez délicate pour ne pas être compliquée par ailleurs. N. Modi est venu également à Biarritz.

La Chine demanda donc une réunion du Conseil de Sécurité sur le sujet et elle y fut bloquée. Autrement dit, on s’est dépêché de passer l’affaire sous silence en espérant que cela ne fera pas trop de vague. L’épisode illustre une fois de plus une des méthodes actuelles des dirigeants du monde : elle consiste à prendre des décisions unilatérales, franchissant de vieilles lignes rouges, prenant le risque de la provocation pour obtenir des gains de court terme. La Chine avec la saisie des îlots de mer de Chine (LV 117), la Russie avec la Crimée ou les Etats-Unis avec leurs sanctions unilatérales n’agissent pas autrement.

Une seule Chine ?

Tout l’été, la crise s’est enracinée à Hong-Kong. Toutes choses égales par ailleurs, on y observe un mouvement populaire massif et qui ne s’essouffle pas. Voici encore une des caractéristiques de notre époque : des mobilisations durables et politiques de foules s’élevant contre le pouvoir en place : Gilets jaunes en France, hirak en Algérie, mouvements au Soudan et désormais militants pro démocratie à Hong-Kong illustrent abondamment ce fait. Dans le cas de la ville Etat, la dirigeante pro-chinoise de Hong Kong voulut prendre une loi très favorable à l’unification judiciaire des deux entités : cela supprimait à terme l’habeas corpus et donc le caractère démocratique du système hongkongais. Depuis, les manifestations monstres se succèdent et la police locale a du mal à les contenir. Pékin est très embarrassé : d’un côté, le principe d’une Chine unie, dogme politique d’autant plus sensible qu’il s’applique à Taiwan, impose de prendre un contrôle total de la ville, d’autant que le nationalisme chinois est très remonté et ne comprend pas qu’une ex-colonie lutte pour maintenir des lois de l’ex-colonisateur. Mais de l’autre, Hong-Kong est indispensable au système économique et surtout financier de la Chine, alors qu’elle est engagée dans un dur bras de fer commercial avec l’Amérique. Il s’ensuit une hésitation, des menaces, des déploiements de troupe sans pourtant aller jusqu’à une intervention directe qui mettrait fin au régime particulier de la ville et surtout à la réputation d’une Chine pacifique. Dès lors, la tension monte en évitant le faux pas ou l’incident qui provoquerait une trop forte dégradation. Mais l’équilibre régional est malmené.

Tensions subtiles dans les Corées

Simultanément, la péninsule coréenne connaît des évolutions sensibles : la Corée du nord a tiré un certain nombre de missiles balistiques, aux performances surprenantes, afin de dénoncer des manœuvres américaines en Corée du sud. Cette dernière joue un jeu ambigu, au grand dam des Japonais. Le système d’alliance mis au point par les Etats-Unis semble donc fragilisé (LV 99 et billet).

Table analytique LV 2018 – 2019

Tous les textes sont accessibles par un lien hypertexte (colonne de gauche)

Date Sujet

Auteur : La Vigie ou Auteur invité

Zone ou thème transversal Pays
N°99 bis Gratuit 10 VIII 2018 Retour sur le premier semestre (table analytique) La Vigie
Blog 15 VIII 2018 Les Etats-Unis et le monde, M Kandel (M. Cuttier) Fiche de lecture Etats-Unis
Blog 17 VIII 2018 Sammy Oussedik, militant distingué (K. Abderrahim) Nécrologie
Blog 21 VIII 2018 Théorie de la puissance, F. Argounès Fiche de lecture
Blog 25 VIII 2018 L’Afrique, nouvelle frontière du Djihad (M. Pérouse de Montclos) Fiche de lecture Afrique
Dossier stratégique n° 9 31 VIII 2018 L’émergence en question Emergence BRICS
Blog 5 IX 2018 Europe de la défense ou défense de l’Europe (C. Glock) Europe
Blog 9 IX 2018 Un froid sibérien (Cadet n° 53) Le Cadet
N° 100 12 IX 2018 Cercle vicieux stratégique Stratégie générale
La fin de l’atlantisme Atlantique
Lorgnette : conférence des ambassadeurs France
Lectures de rentrée Fiches de lecture
Blog 15 IX 2018 La stratégie française de lutte contre le terrorisme islamiste (G Matthias Terrorisme France
Blog 18 IX 2018 La Méditerranée, conquête, puissance, déclin, JP Gourévitch Fiche de lecture
N° 101 26 IX 2018 Le retour des services militaires Stratégie générale
Codage génétique stratégique Stratégie générale
Lorgnette : Vision stratégique du CEMA France
Blog 5 X 2018 L’empereur et le félin (Cadet n° 54) Le Cadet
N° 102 10 X 2018 Le SNU prend son temps Politique de défense
L’Ouzbékistan et le grand jeu Asie centrale Ouzbékistan
Lorgnette : reflux Stratégie générale
Blog 21 X 2018 La défense intérieure passe par une connaissance de la terre (B Jude de La Rivière) Géographie
N° 103 24 X 2018 Instable Allemagne Europe Allemagne
La dissuasion contestée Dissuasion nucléaire
Lorgnette : Des civils que l’on a armés Communication
Blog 3 XI 2018 Désordre de résonnance (Le Cadet n° 55) Le Cadet
N° 104 7 XI 2018 Incertain Maghreb Maghreb
Stratégie autre ? Stratégie théorique
Lorgnette : Brésil en colère Brésil
Blog 16 XI 2018 Etat des relations internationales à l’aube du XXIe siècle (M. Cuttier) Géopolitique
N° 105 20 XI 2018 Isolat Britannique Europe Royaume-Uni
  Finir les guerres Stratégie générale
Lorgnette : Cyberpaix Cyberstratégie
Blog 23 XI 2018 La crise anglophone au Cameroun (M. Pelatan) Afrique Cameroun
Blog 28 XI 2018 L’initiative européenne d’intervention (E. Dell Aria) Défense européenne
Blog 29 XI 2018 Assises de la recherche stratégique : dissuasions Dissuasion nucléaire
N° 106 (Gratuit) 5 XII 2018 Parallèle franco-russe Géopolitique Russie
Sensibles migrations Géopolitique, démographie
  Lorgnette : Gilets France
Blog 13 XII 2018 Paroles, paroles (Le Cadet n° 56) Le Cadet
N° 107 18 XII 2018 2018, le monde qui va Géopolitique
18 mois de politique étrangère France
Lorgnette : Joyeux Noël Divers
DS n° 10 26 XII 2018 A la recherche de la stratégie perdue Stratégie générale
Blog 29 XII 2018 Dans les griffes du Tigre, B. Erbland (M. Cuttier) Fiche de lecture
LV 108 3 I 2019 Clarification en Syrie Proche-Orient Syrie
Perspective 2019 Géopolitique
Lorgnette : Fraternité Opinion
LV 109 16 I 2019 Lecture tactique des gilets jaunes Stratégie France
L’Europe écartelée Europe
  Lorgnette : vertueux Canada Canada
Blog 20 I 2019 La guerre est finie, l’Europe d’hier aussi (Le Cadet n° 57) Le Cadet
N° 110 29 I 2019 L’impact démographique Démographie
OTAN : discorde chez l’ami OTAN
  Lorgnette : traité d’Aix-la-Chapelle Allemagne France
Blog 4 II 2019 Qu’est-ce qu’un chef ? , Ph de Villiers (M. Cuttier) Fiche de lecture
Blog 9 II 2019 Quand l’Europe s’en va-t-en guerre : que vaut l’engagement militaire européen ? (C. Glock) Défense européenne
N° 111 13 II 2019 Vénézuéla, une crise d’efficacité Vénézuéla
Le coefficient énergétique Géoéconomie
Lorgnette : Crise franco-italienne France Italie
Blog 18 II 2019 L’art de perdre la guerre (Le Cadet n° 58) Le Cadet
Blog 20 II 2019 2018, une année clef dans les relations russo-helléniques (AG Marghellis) Russie, Grèce
Blog 25 II 2019 Pensée militaire : défaite tactique, défaite stratégique (Col. Moutarde) Pensée militaire
N° 112 27 II 2019 Des anomalies à l’anomie stratégique Stratégie générale
FNI : plus nucléaire qu’européen Dissuasion nucléaire
Lorgnette : Manif à Alger Algérie
Blog 5 III 2019 Géopolitique du Maroc, par K. Abderrahim Fiche de lecture Maroc
Blog 9 III 2019 Algérie, nouvelle donne (Kh. Chater) Algérie
N° 113 12 III 2019 Le goût de la paix Stratégie générale
Géo XXI Géopolitique
Lorgnette : tension au Cachemire Inde
Blog 20 III 2019 La rivalité entre les Etats-Unis, Le Chine et la Russie (J. Shapiro) Géopolitique
Blog 21 III 2019 Le syndrome Grouchy (Le Cadet n° 59) Le Cadet
N° 114 27 III 2019 Le biais religieux Religion
  Leçons du Yémen   Yémen
Lorgnette : Sentinelle dévoyée France
Blog 31 III 2019 Grand débat national et réflexion stratégique (J. Dufourcq) Politique de défense France
Blog 5 IV 2019 Le triangle stratégique Etats-Unis, Russie et Chine (D. Suslov) Géopolitique
N° 115 10 IV 2019 Europe et fantasme Europe
Figures stratégiques libres France
Lorgnette : manifestations en Afrique Afrique
Blog 12 IV 2019 Les Algériens font savoir que la transition se fera à leurs conditions Algérie
Blog 17 IV 2019 Notre-Dame (E. Desclèves) France
Blog 18 IV 2019 Don gratuit (Le Cadet n° 60) Le Cadet
N° 116 23 IV 2019 Bien commun et défense Politique de défense
La révélation Notre-Dame France
Lorgnette : Trump et Mueller Etats-Unis
Blog 28 IV 2019 Chypre et la géopolitique de la Méditerranée orientale (A. Marghellis) Méditerranée Chypre
Blog 2 V 2019 Incident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage (D. Schaeffer) Taiwan
Blog 6 V 2019 Réémergence de l’empire Chine
N° 117 7 V 2019 La Chine et le cœur de la terre Chine
Regard sur l’Afrique du Nord Afrique du nord
Lorgnette : élections espagnoles Espagne
Blog 11 V 2019 La fragmentation de l’espace européen peut-elle causer une instabilité globale ? (R. Leray) Europe
N° 118 22 V 2019 La France et son armée nouvelle Politique de défense
Trump et le Moyen Orient Moyen-Orient
Lorgnette : Déception sud-africaine Afrique du sud
Blog 24 V 2019 Héros (Le Cadet n° 61) Le Cadet
Blog 27 V 2019 Quel projet pour l’UE (parution) Fiche de lecture
DS n° 11 (Gratuit) 30 V 2019 L’Algérie, le hirak et la France France Algérie
N° 119 5 VI 2019 Innovation et prospective Capacités
Armée européenne ? Défense européenne
Lorgnette : Changement d’ère au Japon Japon
Blog 14 VI 2019 Tensions au Soudan Soudan
N° 120 20 VI 2019 L’atout maritime Stratégie navale
Belgique : combien de divisions ? Belgique
Lorgnette : Ormus juin 2019 Golfe persique
Blog 24 VI 2019 Histoire de la grenouille (Le Cadet n° 62) Le Cadet
Blog 25 VI 2019 Iran, les trois erreurs du président Trump (Th. De La Neuville) Iran
Blog 28 VI 2019 Le SNU n’est pas militaire (F. Narolles) Politique de défense
N° 121 2 VII 2019 Il n’y a pas de cyberguerre Cyberstratégie
L’équation de la stratégie Stratégie générale
Lorgnette : Désescalade Europe Iran
Blog 6 VII 2019 Les iles Eparses sont françaises (F. Jourdier) DOMCOM France
N° 122 17 VII 2019 Parias et Etats Géopolitique
Sous les seuils stratégiques Stratégie théorique
Lorgnette : Au Kossovo Kosovo
N° 123 (numéro double) 30 VII 2019 Lassitude Stratégie générale
Lorgnettes : Miscellanées politiques Opinion
Soudan : fin de partie ? Soudan
Lorgnette : commander l’espace Stratégie spatiale
Vignettes de lecture Fiches de lecture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.