Assises de la recherche stratégique : Dissuasions (avec La Vigie)

La dissuasion est une notion ancienne que l’ère nucléaire a rendue incontournable dans les analyses stratégiques. La dynamique des conflits, les calculs stratégiques du XXème siècle ne peuvent être appréhendés en omettant le paradigme nucléaire. Au moment où de nouvelles polarités bouleversent la scène stratégique internationale, alors qu’émergent des menaces hybrides, que se structurent d’autres types de conflits, notamment dans l’espace Cyber, la question de l’articulation de la dissuasion nucléaire avec l’environnement géostratégique global est posée. Dans un monde sans bloc, dans un contexte de guerres civiles ou de conflits régionaux, comment la dissuasion peut-elle encore jouer son rôle d’équilibre ? De quoi la dissuasion dissuade-t-elle ? N’assistons-nous pas à une prolifération des formes de dissuasion ? Dissuasion ou dissuasions ?
Des interrogations qui seront abordées lors de nos prochaines Assises nationales de la recherche stratégique, le 06 décembre à l’Ecole militaire. Les inscriptions sont encore possibles, avant leur imminente clôture !

La Vigie, partenaire du CSFRS, y participera puisqu’elle modérera la dernière table-ronde, sur la contestation de l’ordre nucléaire, avec notamment MM. Eric DANON (MEAE), Corentin BRUSTLEIN (IFRI), Jean-Marie COLIN (ICAN FRANCE) et Mme Tiphaine de CHAMPCHESNEL (IRSEM), juste avant l’intervention de clôture du CEMA, le GA F. Lecointre.

Au plaisir de vous y rencontrer. D’ici là, vous pouvez relire notre dernier article sur la question, “La dissuasion contestée”, paru dans le numéro 103 et que vous pouvez lire en lecture gratuite ici.

JDOK

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.