Notre Dame (E. Desclèves)

Nous sommes heureux de publier ce petit texte d’E. Desclèves. Merci à lui pour ses mots justes. JDOK

Source

Notre-Dame : il est fascinant de constater à quel point cette expression – hier encore banale et comme laïcisée pour se fondre dans une sorte d’inventaire patrimonial aseptisé – a brutalement retrouvé son puissant sens possessif et sa personnalité spirituelle irréductible, au cours de cette nuit dramatique du 15 avril.

Les témoignages et réactions ont été presque unanimes pour parler de Notre-Dame (tout court) comme d’une personne et non d’un bâtiment inanimé. Les condoléances notamment étrangères ont été adressées à la France et aux Français comme si chacun d’entre nous avait perdu plus encore qu’un être cher et proche.

Les commentateurs pris de court ont fait ressurgir plus ou moins volontairement le très riche passé de Notre-Dame, au cœur de notre histoire. Il a bien fallu constater que cette mémoire étayait fortement encore aujourd’hui dans la population l’idée même de France et des racines chrétiennes de notre civilisation, idée exprimée avec une vitalité criante et insoupçonnée.

Notre-Dame était oubliée, beaucoup ne voulaient plus y voir que le monument le plus visité d’Europe (quand même), dans une perspective purement muséographique dédaignant sa dimension spirituelle.

Lundi soir sans crier gare, à l’aube de la Semaine sainte, nous avons découvert avec stupéfaction et effroi Notre-Dame souffrante, Notre-Dame embrasée, Notre-Dame défigurée, Notre-Dame agonisante.

Une foule immense, chez nous comme dans le monde, a été témoin de cette agonie. Partout, la compassion et les prières se sont manifestées au chevet de cette Grande Dame, la tenant ainsi embrassée par mille liens visibles et invisibles.

En fin de nuit, les militaires de de la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris ont annoncé que Notre-Dame était sauvée.

Aujourd’hui, l’élan national et international se met en route pour lancer la reconstruction de Notre-Dame. Personne n’imagine en effet que nous puissions nous en passer. Quel symbole !

Nous l’avions négligée, recluse, oubliée.

Elle nous a rappelés à nos engagements, à nos promesses comme à celles de nos pères, à notre histoire, que nul ne peut effacer.

Notre-Dame ressuscitée.

Emmanuel Desclèves

One thought on “Notre Dame (E. Desclèves)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.