La Vigie n° 120 : L’atout maritime | Belgique : combien de divisions ? | Lorgnette : Ormuz juin 2019

Lettre de La Vigie du 19 juin 2019

L’atout maritime

L’actualité maritime commande et montre que le fait maritime entre en force dans l’équation de la stratégie d’une économie mondialisée. Il est un atout majeur pour ceux qui savent le développer et un espace de prédation lucrative pour ceux qui veulent le criminaliser. Il porte aussi une logique coopérative qui pèse sur la gouvernance mondiale. La France pourtant bien placée tarde à en prendre la vraie mesure.

Pour lire l’article, cliquez ici

Belgique : combien de divisions ?

Le 26 mai dernier se tenaient en Belgique non seulement des élections européennes mais aussi des élections législatives. À force de parler de Bruxelles pour désigner l’Europe, on oublie qu’elle est la capitale d’un royaume indépendant depuis 1830. Or ces élections sont inquiétantes car elles confirment que le processus d’agonie du pays se poursuit, sans que personne n’y prenne garde. Voilà un autre symptôme de la grave épidémie politique européenne.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Ormuz, juin 2019

Des trous dans la coque, des tankers en feu. On menace l’artère par laquelle sort du golfe arabo-persique le tiers des hydrocarbures mondiaux et le tiers de l’approvisionnement en pétrole de la Chine. D’où vient le coup ? À qui profite l’affaire ? Est-ce un jeu, du bluff ? Est-ce sérieux ? L’équation est complexe. Au départ, l’accord JCPoA de 2015 qu’a signé le Président Obama avec l’Iran et qu’honnit le président Trump qui le dénonce donc. Pour mieux négocier, il exerce une pression maximale sur ce pays que n’aiment ni les Américains, ni les Saoudiens. Derrière le rideau, Israël et son Premier ministre aux abois judiciaires veulent faire diversion. Dans les salles de marché, le cours du pétrole, les producteurs de gaz de schiste.

Et puis il y a les boutefeux, les duettistes américains Pompéo et Bolton prêts à tout pour faire plier l’Iran et lui barrer la route nucléaire, comme à la Corée du Nord. Des boutefeux aussi chez les Pasdarans qui perdent patience. On tire mais à blanc. Les Européens ébahis regardent un blocus, véritable acte de guerre, s’installer. Chinois, Japonais, Turcs et Russes comptent les coups et les rodomontades et pensent à un monde sans Américains. La France est au piquet à Abou Dhabi, impuissante.

JDOK

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : digitaledinges on VisualHunt.com / CC BY-NC-ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.