UE, point de non-retour : une réponse de J Keller-Noellet

Dans le numéro 32 de La Vigie (23 décembre 2015), nous avions publié un texte qui critiquait l’état de l’Union Européenne (l’UE, point de non-retour). Il a suscité la réponse ci-dessous de Jacques Keller-Noëllet, Directeur Général honoraire au Conseil de l’UE et lecteur de La Vigie. Nous sommes heureux de le publier. Tout d’abord parce que La Vigie doit être un espace de débat et qu’avoir des opinions contradictoires est utile à tous, d’abord à nous. Ensuite parce que l’Europe mérite plus que les caricatures que l’on voit traîner très souvent dans les médias ou les réseaux sociaux. Ce qui ne veut pas dire que nous soyons tout à fait d’accord avec notre contradicteur. De même qu’il nous répond, de même lui répondrons nous sur tel ou tel point, marquant les points de convergence mais aussi les divergences d’analyse. JDOK

http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2015/04/o-EUROPE-facebook.jpg

***

Votre propos m’inspire des sentiments mélangés où dominent cependant nombre de critiques plus ou moins radicales qui font que je ne puis y adhérer . Continue reading “UE, point de non-retour : une réponse de J Keller-Noellet”

La Vigie, partenaire du Sommet IES

La Vigie est heureuse de vous annoncer son partenariat avec le prochain Sommet IES 2016 de Chamonix (Intelligence économique et stratégie). Pour sa première édition en juin 2015, il a été le premier événement de ce type à être organisé en France. Lieu de convergence privilégié des institutionnels et industriels du secteur de la défense et de la sécurité, ce rendez-vous a permis aux grands décideurs de réfléchir et travailler ensemble aux grands enjeux de demain (ici quelques témoignages).                                        http://www.iesummit.org/wp-content/uploads/2015/07/picto-sommet-ies-2016-100.gif

http://www.iesummit.org/wp-content/uploads/2015/01/chamonix-1024x503.jpg

 

Mêlant ateliers de travail, formations et conférence plénière, le Sommet IES de Chamonix crée une atmosphère de travail unique, propice à la fertilité et la liberté des échanges, au cœur du prestigieux écrin du Mont-Blanc. Loin de l’agitation des centres de décision des grandes capitales, et selon un programme propice à la discussion, les participants se focalisent en toute sérénité sur leurs échanges. Le Sommet IES de Chamonix procure ainsi aux participants une opportunité unique d’apprendre les uns des autres, de partager des idées et d’initier ensemble la mise en œuvre de nouvelles solutions.

Il présente l’avantage de deux jours de séminaires fermés réunissant un cercle réduit d’experts et de praticiens dans un vrai Chattam House où les gens apprennent à se connaître, à se faire confiance et donc à échanger réellement au fond sur les sujets au cœur de leurs préoccupations. La Vigie y animera deux ateliers privés.

2016 : réservez vos dates, les jeudi 2, vendredi 3 (journées privées du Club IES) et samedi 4 juin (Conférence plénière). Téléchargez la plaquette 2016. Les inscriptions et pré-inscriptions sont ouvertes : réservez ici.

JDOK

Syrie : entre stériles négociations et succès militaires

La presse se fait l’écho des difficultés à réunir la conférence de Genève au sujet de la Syrie. Reportée, elle bute sur la question des participants et de la liste des délégués de “l’opposition” ou, plus exactement, des rebelles. Il n’est point besoin de prédire que la montagne accouchera d’une souris. On pourrait à loisir décrire les contradictions internes entre rebelles, les divergences sur l’ordre du jour ou les objectifs à atteindre, les influences contrastées (!) des grands parrains. Au fond, là n’est pas le plus important. Car en Syrie, deux choses ont changé : l’engagement militaire des Russes et la coalition occidentale contre l’EI.

http://www.courrierinternational.com/sites/ci_master/files/styles/image_original_765/public/assets/images/000_nic6453103.jpg?itok=SUa1n2Fl Source Continue reading “Syrie : entre stériles négociations et succès militaires”

Le rôle de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient: vers une émancipation multilatérale? (S. Maier)

Ce texte nous est proposée par S. Maier, Science Po, très bon connaisseur de l’Arabie Saoudite où il a travaillé plusieurs mois. Merci à lui . JDOK

Arabie: la deuxième génération des Al-Saoud monte en puissance Source

Peu après l’accession au trône du roi Salmane d’Arabie saoudite fin janvier 2015, la pétromonarchie du Golfe a incontestablement osé jouer un rôle politique plus actif tant sur le plan intérieur qu’extérieur au travers des nombreuses initiatives de sa politique étrangère. Alors qu’une nouvelle attitude géopolitique saoudienne s’est effectivement manifestée par le remaniement des postes-clés au sein du gouvernement, les répercussions de l’aventurisme militaire au Yémen couplé au déraillement économique causé par la baisse du cours du pétrole contribuent, en même temps, à marquer les limites de cette approche plus ambitieuse instiguée par la maison des Saoud. Continue reading “Le rôle de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient: vers une émancipation multilatérale? (S. Maier)”

Le leurre de l’Occident stratégique

Ce qui est choquant dans le scandale des écoutes de nos présidents par la NSA, c’est ce qu’il dévoile de nos présupposés stratégiques et affectifs. Au cœur de l’émotion française, réelle ou affectée, il y a les idées bafouées de liberté, d’alliance et d’Occident, censées nous protéger des mauvais agissements de nos amis. Mais les États sont des « monstres froids » solidement dotés de moyens par les maîtres politiques qu’ils servent avec les ressources financières de citoyens mis à contribution fiscale. Les plus riches sont les plus puissants. Rien de nouveau. Ou plutôt si, la péremption de ce qui a fondé l’alliance atlantique, il y a plus de 60 ans, cette « communauté d’intérêts stratégiques des peuples de la liberté » face à un ennemi commun, le communisme soviétique. Continue reading “Le leurre de l’Occident stratégique”

États-Unis, les raisons d’un rapprochement avec l’Iran (Th. Flichy de La Neuville)

Nous sommes heureux de publier ce texte de Thomas Flichy de La Neuville, travaillant à la Sorbonne.

Comment expliquer le rapprochement américain vis à vis de l’Iran ?

Force est de constater que les sanctions économiques à l’encontre de l’Iran n’ont pas produit tous les effets escomptés, même si la situation économique du pays est très difficile. On peut même parler d’échec si l’on considère le nombre actuel de centrifugeuses par rapport à la situation qui prévalait au moment des premières sanctions. Loin de confiner davantage ce pays, les sanctions l’ont rapproché de la Russie et surtout de la Chine. Or le centre géoéconomique du monde est en train de se déplacer à grande vitesse vers l’Orient. Par conséquent, plus le temps passe, plus les sanctions gênent l’Europe. En réalité, les sanctions américaines ne punissent pas l’Iran mais bien les entreprises européennes. En effet Washington veut assécher le marché iranien de la concurrence européenne. Or non seulement, les entreprises chinoises ont rempli le vide laissé, mais les sociétés françaises, longtemps découragées par l’hostilité des pouvoirs publics français et des banques, ont été supplantées par leurs concurrents européens, l’Allemagne en particulier. La place de la France s’est effondrée. Continue reading “États-Unis, les raisons d’un rapprochement avec l’Iran (Th. Flichy de La Neuville)”

Regards sur la France

A La Vigie, nous apprécions beaucoup la Lettre de Léosthène (http://www.leosthene.com), publiée deux fois par semaine par Hélène Nouailles.Son analyse de l’actualité permet toujours de prendre du recul et de filtrer le brouhahas médiatique. Nous l’apprécions d’autant plus quand elle réagit à notre dernière livraison sur la France en guerre en 2015. Avec son aimable autorisation, voici ce qu’elle trouve à ajouter à nos propos. Merci à elle. JDOK

Les Français, « peuple formé de vingt races différentes, du résidu de je ne sais combien d’invasions et de migrations l’une sur l’autre qui une fois parvenues à cette extrémité de la jetée européenne se trouvaient bien forcées d’établir entre leurs souches et tranches disparates une solidité, un accord »,

Paul Claudel, Un coup d’œil sur l’âme japonaise, NRF, 1923.
« L’histoire de France est devenue un enjeu politique majeur, un terrain miné et conflictuel qui divise les Français au lieu de les rassembler… ». L’éditorial de la Vigie, nouvelle lettre de géostratégie (1), plaide pour l’enseignement d’une histoire qui permette, « devoir absolu, de réconcilier tous les Français avec leur passé si elle veut leur offrir un avenir ». Certainement le président François Hollande avait-il en tête cet enjeu politique majeur lors de sa conférence de presse du 5 février en insistant sur « la transmission du savoir, la transmission des valeurs ». C’est d’ailleurs à cet aspect que France Culture consacrait une partie de sa matinale, le 6 février : « la République cherche-t-elle un nouveau récit ? » s’interrogeait, dans son billet Frédéric Métézeau « plutôt de réécrire un nouveau récit républicain, (François Hollande) se replonge dans les origines » remarquait-il encore. Mais quelles origines ? Celles de la République. 

Continue reading “Regards sur la France”