L’OTAN : mort cérébrale ou rémission ?

Deux de nos associés, O. Kempf et Ch. Pipolo, interviendront au cercle géopolitique de Dauphine le mardi 11 mai de 18h00 à 19h30. Inscriptions ici. Écoute gratuite via lien zoom envoyé après inscription.

Sous l’effet des évolutions géopolitiques des dix dernières années et de la présidence de Donald Trump, l’Alliance atlantique a été sévèrement mise sous pression. La jugeant incapable d’une réponse adaptée aux nouveaux défis de sécurité, le président Macron a parlé, fin 2019, d’une “mort cérébrale”. L’affaire a suscité beaucoup d’émoi dans les cercles atlantistes et un comité d’experts a été formé pour soumettre des pistes de réformes. Alors que depuis son entrée en fonction, Joe Biden manifeste des dispositions plus favorables à la coopération entre alliés et qu’un prochain sommet de l’Alliance se tiendra en juin à Bruxelles, il est temps de faire un tour d’horizon d’un sujet qui dépasse le strict cadre de l’OTAN.

One thought on “L’OTAN : mort cérébrale ou rémission ?

  1. Dans l’hypothèse de la creation d’une defense europeenne autonome avec un budget de € 300 mds
    Ne pourrait elle pas etre la 2 eme tete de l’aigle Otan ?

    Sans defense reelle ,l’Europe sera toujours un nain politique et peu respecté dans les rapports de force qui pilote le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.