L’Europe et le Nord (LV 129)

Les marches du Nord de l’Europe constituent un espace mal connu de la France et pourtant essentiel pour l’équilibre européen. Nous analysons le tiraillement des pays nordiques entre Washington et Moscou alors qu’ils tentent de maintenir un ancrage européen. Cette zone présente un intérêt pour la France dans l’élaboration de sa stratégie arctique et vis-à-vis de la Russie mais aussi et surtout dans le cadre de sa stratégie européenne.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois), Membre Abonné (1 an) et Compte Gratuit.
Se connecter S’inscrire

La Vigie n° 98 bis – 18 juillet 2018 : La guerre mélangée – Stratégie : vacance ou vacuité ? – Vu de la Lorgnette : Foot et stratégie

Lettre La Vigie n°98 bis – 18 juillet 2018 Abonné? directement la lettre en cliquant sur ce lien!     La guerre mélangée

La guerre n’est plus efficace ! Elle demeure pourtant, mais la représentation que nous en avons nous trompe, de Napoléon au Poilu et du défilé du 14 juillet aux Opex en Afrique. Nous cherchons à répondre à une forme dépassée de la guerre, sachant que celle-ci a pris bien d’autres formes (économique, cyber, monétaire, médiatique…) : autant de théâtres d’opération où se déroulent les vraies stratégies de puissance. Ne pas le comprendre, c’est forcément fourvoyer l’engagement des forces de combat qui demeure nécessaire, mais à condition d’être subordonné à une stratégie complète.

Stratégie : vacance ou vacuité ?

Une UE pétrie de faux semblants, une Alliance désemparée, un possible arrangement russo-américain sur le dos européen, la panne stratégique se confirme. Que la France s’en saisisse pour promouvoir une position médiane plaçant l’Europe jusqu’à l’Oural en équilibre stable entre Amérique et Chine, les deux compétiteurs commerciaux qui ont décidé d’en découdre à mort.

Lorgnette : Foot et stratégie JDOK Photo crédit : CC0 Creative Commons ( source) Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

N° 41 : Brésil, un nouveau “submergent” | La nécessaire dimension maritime | Stratégie 2017: vu de Stockholm

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

Basta Dilma

Brésil : un nouveau “submergent” ?

Le Brésil est généralement présenté comme un pays émergent. La crise actuelle à dimensions multiple (politique, corruptive, économique, sociale, géopolitique) semble décrire un mouvement inverse qui fait de lui un « submergent », c’est-à-dire un pays qui replonge dans son destin contrarié, celui d’être toujours « un pays d’avenir et qui le restera ». Autrement dit, un pays qui ne sort pas du mal-développement. […]

Une nécessaire ambition maritime

Le monde change et bien des vulnérabilités de nos sociétés s’installent inexorablement en mer. Car si la mer change peu, les sociétés marchandes mondialisées en dépendent tous les jours un peu plus. En ces temps de brouillard stratégique, la mer redevient un théâtre stratégique global. […]

Stratégie 2017 : vu de Stockholm (Lars Wedin)

Le Président élu en 2017 aura à faire face à une situation géopolitique très difficile. Le populisme et l’isolationnisme gagnent du terrain dans le monde avec des Trump, Corbyn, Farage (UKIP) et Le Pen. L’Union européenne a vendu son âme à M. Erdogan, qui se veut dictateur. L’UE a cessé d’être une puissance humanitaire. Dans ces fissures, la propagande et la désinformation russe trouvent une terre fertile. Un BREXIT probable aggraverait la démission de l’Europe, l’OTAN incluse.  […]

Source image : Thomás via Visual hunt / CC BY

 Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).