La Vigie n° 204 : Un nouveau monde stratégique émerge | Corruption et stratégie | Lorgnette : A deux voix

Lettre de la Vigie n° 204 du 9 novembre 2014

Un nouveau monde stratégique émerge

La guerre d’Ukraine semble stabiliser les fronts ce qui constitue un revers pour la Russie et un succès ukrainien. Les conséquences stratégiques en seront durables, notamment en enracinant l’opposition de l’Occident à son voisin moscovite. Pour autant, cette guerre n’est pas en soi un tournant mais l’ultime révélateur d’une crise multiforme qui a bouleversé notre monde stratégique depuis dix ans.

Pour lire l’article, cliquez ici

Corruption et stratégie

La corruption, qui n’est généralement pas comptée dans les fondamentaux de la stratégie, s’invite pourtant dans les débats, dès qu’il s’agit de la mettre en œuvre : le corrupteur incite ceux qu’il corrompt à calquer leur stratégie sur la sienne, ou du moins à les rendre compatibles. Les stratégistes sont également concernés, car leurs appréciations de la situation peuvent être biaisées ou corrompues, les rendant ainsi moins pertinentes.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : à deux voix

Ah, chère novlangue… elle qui propose des points de vue simultanés et contradictoires. Un délice en deux exemples récents.

La COP27 a lieu actuellement à Charm-el-Cheikh et les pays développés aimeraient que les économies émergentes arrêtent enfin leur consommation frénétique d’énergies hydrocarbures – pendant que l’Occident rouvre des centrales à charbon, que l’Europe construit des terminaux GNL et achète du gaz de schiste aux USA.

La ministre allemande de l’intérieur, Nancy Faeser (SPD) s’est fendue d’une critique à l’égard du Qatar et de sa manière de protéger les droits de l’homme, deux semaines avant le début de la coupe du monde de football.

Réaction du ministre qatari des affaires étrangères, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, dans un entretien accordé à la Frankfurter Allgemeine Zeitung : il se sent irrité par la double morale allemande, qui ne voit rien à redire au Qatar quand il s’agit d’évacuer des ressortissants en urgence d’Afghanistan ou d’acheter du gaz ou du pétrole qataris, mais qui monte sur ses grands chevaux quand il s’agit de sport…

Ne nous moquons pas trop : que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Damian Gadal on Visualhunt.com

Un nouveau monde stratégique émerge (LV 204)

La guerre d’Ukraine semble stabiliser les fronts ce qui constitue un revers pour la Russie et un succès ukrainien. Les conséquences stratégiques en seront durables, notamment en enracinant l’opposition de l ‘Occident à son voisin moscovite. Pour autant, cette guerre n’est pas en soi un tournant mais l’ultime révélateur d’une crise multiforme qui a bouleversé notre monde stratégique depuis dix ans.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

LV 201 : Les oies sauvages | Que penser de l’OCS ? | Lorgnette : Tigré, guerre oubliée

Lettre de La Vigie du 28 septembre 2022

Les oies sauvages

Après avoir eu le vent en poupe à l’articulation des XX° et XXI° siècles, les sociétés militaires privées se voient montrées du doigt du fait des agissements de Wagner. Cette dernière n’est cependant pas une singularité mais une illustration de ce qu’une telle entreprise peut être. Son utilisation qui révèle les faiblesses de l’armée russe doit également interpeler qui se prétend stratège. Le développement de telles entreprises est-il compatible avec une stratégie nationale ?

Pour lire la suite, cliquez ici

Que penser de l’Organisation de Coopération de Shanghai ?

L’organisation de coopération de Shanghai (OCS) vient de tenir son sommet annuel à Samarcande et il a exceptionnellement retenu l’attention des médias occidentaux, à l’affût des moindres dissensions entre Russie, Chine et Inde dans le soutien à Moscou. Or, l’important n’est pas là mais dans l’élargissement de l’organisation à l’Iran et l’acceptation d’une dizaine de pays, notamment du Moyen-Orient, comme observateurs.

Pour lire la suite, cliquez ici

Lorgnette : Tigré, la guerre oubliée

Voici une guerre qui dure depuis deux ans, entre un État fédéral qui veut mettre au pas un État fédéré de 6 Mh. Il y aurait eu déjà 500.000 victimes, des bombardements aériens de refuges civils, des crimes de guerre sans nombre (dont l’usage de la famine), des drones, des affrontements entre groupes d’armée réunissant plus de 20 divisions chacun, une trêve de 5 mois subitement rompue, une attaque de revers par un pays voisin, l’utilisation régulière de drones armés.

Tout se passe en septembre 2022 et non, il ne s’agit pas de l‘Ukraine, mais du conflit entre le Tigré et le gouvernement fédéral éthiopien. La guerre n’est donc pas de retour, elle n’a jamais quitté notre monde mais qui s’intéresse à ce qui se passe au Proche-Orient, au Yémen, en Afghanistan ou dans la Corne de l’Afrique ?

Or, les modalités de ces guerres ne sont finalement pas si éloignées de ce qu’on observe en Ukraine, malgré la supposée évidence de la « haute intensité », en fait commune à toutes les guerres. La différence ne gît pas dans la dimension blindée-mécanisée de l’une par rapport à l’autre, mais dans son ultra couverture médiatique.

L’émotion face aux malheurs de nos frères humains devrait être la même. Il n’en est rien. La richesse ne tient pas qu’à l’argent.

JOCVP

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : odi.org

Que penser de l’OCS ? (LV 201)

L’organisation de coopération de Shanghai (OCS) vient de tenir son sommet annuel à Samarcande et il a exceptionnellement retenu l’attention des médias occidentaux, à l’affût des moindres dissensions entre Russie, Chine et Inde dans le soutien à Moscou. Or, l’important n’est pas là mais dans l’élargissement de l’organisation à l’Iran et l’acceptation d’une dizaine de pays, notamment du Moyen-Orient, comme observateurs.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Ni Munich, ni Yalta, mais Helsinki : l’intelligence du monde de demain (J. Dufourcq)

L’Histoire qui ne se répète jamais ne cesse de se continuer, même sous la pandémie de Sras-Cov-2. Cela vaut en Europe comme en Chine, deux foyers de civilisations à la mémoire longue et à l’expérience riche en épisodes troublés. Cela vaut aussi aux États-Unis, nation essentielle d’un Occident éclaté qui n’ont pourtant ni le recul ni l’expérience des vieux continents et ne sont plus aujourd’hui l’hyperpuissance qu’ils furent.

Ce sont toujours eux pourtant qui, grâce au leadership établi lors de la Première guerre mondiale, structurent la viabilité stratégique de la planète. Continue reading « Ni Munich, ni Yalta, mais Helsinki : l’intelligence du monde de demain (J. Dufourcq) »

La Vigie n° 150 : Turbulente rentrée | Nouvelle oscillation, stratégique | Lorgnette : 5 questions au lecteur

Lettre de La Vigie n° 150 du 16 septembre 2020

Turbulente rentrée

L’été a permis au Français de retrouver une certaine normalité. Le monde, quant à lui, a plutôt aggravé les tensions : entre une inquiétante Amérique, une Chine ambiguë, une Afrique qui va toujours mal, une Méditerranée qui s’échauffe, un Est européen douloureux, la rentrée est turbulente et agitée. Convenons que notre diplomatie a du mal à ordonner ces désordres et à imprimer des lignes claires.

Pour lire l’article, cliquez ici

Nouvelle oscillation stratégique

Le désordre stratégique actuel est stimulé par la double opposition qui se manifeste entre d’une part enracinés et affranchis au sein des États, et d’autre part des impériaux et des tributaires dans la société internationale. Les États en sont durement affectés. Mais les risques de crise sécuritaire mondiale sont encadrés par de puissants et nouveaux régulateurs. Comment tirer son épingle du jeu ?

Pour lire l’article, cliquez ici

Lornette : 5 questions au lecteur

En ouvrant cette septième année de publication de notre lettre stratégique bimensuelle, nous avons voulu savoir ce qu’en pensaient nos lecteurs. Suivent donc cinq questions qui demanderont deux minutes d’attention à nos lecteurs et nous permettront de les bien servir.

Au reçu de l’annonce que nous envoyons (vous êtes 10 000 à la recevoir deux fois par mois), il vous suffit de nous répondre (mail) par cinq chiffres qui porteront votre appréciation. Nous comptons sur vous.

  • Question n°1 : le format de 6 pages et 2 articles vous convient-il ? Oui= 1 ; augmenter = 2 ; diminuer= 3, indifférent = 4
  • Question n°2 : la périodicité de publication vous convient-elle ? Oui = 1 ; augmenter = 2 ; diminuer = 3.
  • Question n°3 : le coût de l’abonnement vous convient-il ? Oui= 1 ; Non : 2 ; indifférent =3
  • Question n°4 : thématiques, indiquez 2 préférences parmi 6 ; géopolitique = 1, géostratégie = 2, géoéconomie = 3, stratégie générale = 4, sécurité nationale = 5, crises = 6.
  • Question n°5 : produits, voulez-vous d’autres productions payantes ? études confidentielles = 1, conseils ciblés = 2, formations = 3, débats fermés = 4.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Nouvelle oscillation stratégique (LV 150)

Le désordre stratégique actuel est stimulé par la double opposition qui se manifeste entre d’une part enracinés et affranchis au sein des États, et d’autre part des impériaux et des tributaires dans la société internationale. Les États en sont durement affectés. Mais les risques de crise sécuritaire mondiale sont encadrés par de puissants et nouveaux régulateurs. Comment tirer son épingle du jeu?

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

La Vigie n°146 : États francs-tireurs | Il n’y a plus d’Occident | Lorgnette : Hong-Kong maîtrisé

Lettre de La Vigie du 8 juillet 2020

États francs-tireurs

L’ordre international westphalien, qui se voulait égalitaire, a fini par dégénérer en la loi du plus fort: certains États, par effet de levier, vont tenter de compenser leur faiblesse en adoptant un modèle original qui doit garantir leur survie. Nous les appellerons les “francs-tireurs” et proposons ici une typologie de leurs stratégies.

Pour lire l’article, cliquez ici

Il n’y a plus d’Occident

L’Occident était à la fois une civilisation, un mode de pensée marqué par le doute et la science, une domination du monde et un dispositif géopolitique concentré sur l’alliance entre l’Europe et l’Amérique. Mais l’Amérique comme l’Europe sont en profond désarroi tandis que le lien entre les deux rives de l’Atlantique se défait inexorablement. L’Occident n’est plus, sinon comme une rémanence d’un monde ancien mais déjà disparu. Prenons en conscience pour construire un nouveau dispositif.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Hong-Kong maîtrisé

La Chine a finalement décidé de reprendre en main l’enclave de Hong-Kong, malgré un statut spécial négocié en 1997 qui devait durer cinquante ans. La théorie du « un pays deux systèmes » vient de voler en éclat avec un quart de siècle d’avance.

Cette décision ne surprend pas vraiment même si Pékin prend un risque, celui de voir s’affaisser la place financière et commerciale que constituait HK et de ternir son image. Mais les manifestations incessantes, à l’heure où le pouvoir chinois se raidit depuis plusieurs années face aux difficultés, constituait un défi intérieur qui ne pouvait plus durer. En effet la Chine a d’abord l’obsession du maintien de son unité, garantie par des rythmes de croissance soutenus et qui s’étiolaient, tendance accélérée avec la pandémie. Ainsi faut-il d’abord percevoir la décision chinoise. Pour autant Pékin s’est senti assez fort pour défier la communauté internationale et notamment les États-Unis.

Au-delà, cela conforte la mauvaise image donnée par la Chine qui s’est répandue dans le monde au cours des six derniers mois. Elle semble ne pas en tenir compte, sûre de sa puissance et négligente envers le reste du monde, conformément à son attitude ancestrale.

Il reste désormais à surveiller Taïwan.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :jean louis mazieres on Visual Hunt / CC BY-NC-SA

Friedrich Nerly. 1807-1878. La Piazzetta au clair de Lune. La Piazzetta in the moonlight. Cologne. Wallraf Richartz Museum

États francs-tireurs (LV 146)

L’ordre international westphalien, qui se voulait égalitaire, a fini par dégénérer en la loi du plus fort: certains États, par effet de levier, vont tenter de compenser leur faiblesse en adoptant un modèle original qui doit garantir leur survie. Nous les appellerons les « francs-tireurs » et proposons ici une typologie de leurs stratégies.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Il n’y a plus d’Occident (LV 146)

L’Occident était à la fois une civilisation, un mode de pensée marqué par le doute et la science, une domination du monde et un dispositif géopolitique concentré sur l’alliance entre l’Europe et l’Amérique. Mais l’Amérique comme l’Europe  sont en profond désarroi tandis que le lien entre les deux rives de l’Atlantique se défait inexorablement. L’Occident n’est plus, sinon comme une rémanence d’un monde ancien mais déjà disparu. Prenons en conscience pour construire un nouveau dispositif.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois et Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement