L’Inde est-elle une vraie puissance spatiale ? (J. Crisetig)

Notre stagiaire, Joel Criseti, a eu le temps de préparer une dernière fiche sur les stratégies spatiales. Voici l’Inde… Mille mercis à lui pour son excellent travail. LV

Source

La stratégie spatiale indienne repose sur trois données fondamentales : son programme spatial doit servir au développement du pays, il doit être bon marché et, enfin, respecter les normes démocratiques que s’engage à respecter la « plus grande démocratie du monde »… Une doctrine malmenée dans la course ultra-concurrentielle et de plus en plus militarisée à l’espace.

Continue reading “L’Inde est-elle une vraie puissance spatiale ? (J. Crisetig)”

Voyage géopolitique au Maroc (novembre 2021)

Mer, montagne et désert, le Maroc offre de multiples visages. Pays pluriséculaire à l’histoire et au  patrimoine riche, c’est un pays à visiter pour comprendre les enjeux du Maghreb et de l’Afrique. Découvrez le Maroc avec notre directeur de recherche associé Kader Aberrahim et nos partenaires de la revue Conflits et Ictus Voyages.  

Vous serez accompagnés de guides francophones tout au long du voyage ainsi que de Kader Abderrahim, professeur à Science Po, chercheur à La Vigie, lettre stratégique et auteur à Conflits. Il a notamment publié une Géopolitique du MarocDeux rencontres avec des personnalités marocaines sont prévues, à Marrakech et à Tanger, pour échanger sur les grands enjeux géopolitiques du pays. Outre les sites historiques du Maroc, une visite commentée de Tanger Med, premier port d’Afrique, est également organisée.

Renseignements et inscriptions ici.

Les transports sont effectués en autocar grand tourisme et les nuitées assurées en hôtel 4*.  Détails ci-dessous.

LV

Continue reading “Voyage géopolitique au Maroc (novembre 2021)”

La diagonale de la défaite (Le Cadet n° 83)

C’était une défaite annoncée, prévisible et prévue. Le Cadet, qui y a consacré plusieurs billets, n’écrivait-il pas il y a huit ans que « nous allons devoir dégager d’Afghanistan après plus de dix ans d’une guerre introuvable » [1] ? Un journaliste du Daily Telegraph rapportait dès juin 2006 ce constat d’une armée américaine en pleine débandade, uniquement préoccupée de sa survie, bande d’irréguliers incapables d’initiatives (voir l’opinion de Churchill à propos du fiasco d’Anzio) mal entraînés et mal équipés, MASH en moins drôle. La Rand Corporation avait elle-même annoncé la défaite dans plusieurs rapports circonstanciés en 2008 [2].

Qu’est allée faire la France dans cette galère, et que fait-elle dans une alliance militaire avec une nation de Puritains qui ignorent d’autant plus le monde qu’ils s’en croient rejetés et vont finir par l’être ? Pourquoi titrer, comme certain hebdomadaire, sur la déroute de l’« Occident » ? On va encore mettre cette débâcle sur le compte de l’ineptie du projet de nation building, pour ne pas voir celle d’une armée américaine qui ne connaît que la répétition du trauma, qui crut venger à My Lai la déculottée de Québec de 1775, qui envoya son 7th Cavalry tenter de gagner à Bagdad, comme à Wounded Knee, la bataille perdue de Little Big Horn. Une armée qui, profitant du débarquement à Newport d’un contingent de troupes françaises en 1778, ne trouva rien de plus pressé, après trois ans d’inaction contre les Red Coats, que de faire une razzia sur les villages indiens de l’Ohio ; dont l’urgence, en pleine Guerre de Sécession et poussée confédérée, fut de pendre en 1862 une trentaine de Sioux Lakota. Une armée de carabiniers d’opérette et de tortionnaires acnéiques livrés en Afghanistan aux mêmes pulsions que dans leurs collèges du Middle West, de faux caïds suprémacistes à qui les Britanniques ne parvinrent jamais à faire ôter les lunettes teintées, à qui les Français tentèrent en vain d’expliquer qu’il faut boire le café que le chef de village vous offre de mauvaise grâce, le village étant rasé le lendemain par un de ces AC-130 Gunship inventés au Viêt Nam (The aircraft that the Taliban feared most, se vante pornographiquement l’USAF), parce qu’un opérateur de drone, devant son écran dans le Nevada, a cru apercevoir un Taliban au milieu de la noce.

Mais l’Amérique ne se sent ni responsable ni coupable, et surtout pas d’abandonner les Afghans. « Les Soviétiques avaient laissé un gouvernement qui tint encore trois ans : combien de temps faudra-t-il aux barons de la drogue à qui nous confions les clefs du pouvoir, pour les abandonner aux Taliban ? [3] » Le temps qu’il faudra pour publier ces lignes. Mais pas beaucoup plus.

Le Cadet

[1] Pour la Revue Défense Nationale : « En attendant, mon officier… » Tribune n° 116, juillet 2011 ; « Drone mon amour », RDN, n° 761, juin 2013 ; « COIN COIN », RDN n° 767, février 2014. Sur La Vigie : « L’art de perdre la guerre », n° 58, février 2019.

[2] Parmi ces Counterinsurgency Studies publiées en cinq parties et une synthèse : Volume 4, Counterinsurgency in Afghanistan ; Volume 5, Rethinking Counterinsurgency in Afghanistan.

[3] « COIN COIN », op. cit.

La Vigie N° 172 : Nécessaire prospective | Retenue espagnole | Lorgnette : Trêve olympique

Lettre de La Vigie du 21 juillet 2021

Nécessaire prospective

L’ADN des militaires les pousse naturellement à la prospective et à la décliner, grâce à des procédures de planification opérationnelle, en actions. Planifier est une vertu et la prospective reste plus que jamais nécessaire à l’heure où l’orientation long terme, trait culturel traditionnellement très occidental, est remise en cause.

Pour lire l’article, cliquez ici

Retenue espagnole

L’Espagne est l’héritière d’une longue histoire commencé sous les Romains, poursuivie par l’empire wisigoth avant de connaître le long cycle de l’invasion musulmane et de la Reconquista. A la sortie du Moyen-Âge, c’est donc une puissance mondiale qui se construit, associant une puissance européenne avec les Habsbourg et une puissance coloniale avec notamment l’Amérique latine. S’ensuivent des siècles d’un long déclin et un douloureux XXe siècle, qui laisse une Espagne démocratique en reconstruction, ayant fait un choix occidental et plus préoccupée d’elle-même que de ses atouts internationaux évidents mais peu utilisés.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Trêve olympique

Le 23 juillet s’ouvriront à Tokyo les Jeux de la 32ème olympiade. Restaurés par Pierre de Coubertin, réunissant tous les quatre ans les meilleurs athlètes du monde pour s’affronter dans une joute loyale, célébrer la jeunesse, l’amitié entre les peuples et les valeurs universelles du sport, ils offrent généralement l’occasion d’une trêve dans le développement des tensions et des conflits du monde. Celle-ci devrait être très brève.

La politisation planétaire de la pandémie du Covid-19, la montée virulente de discours nationalistes que l’on croyait appartenir au passé, la remise en cause du droit et de l’ordre international, des éditoriaux pessimistes, annonciateurs des Jeux du chaos, et la fracture de la plupart des sociétés nationales selon ces lignes figurent parmi les causes avancées. En dépit de mesures de protection sanitaire renforcées excluant tout spectateur des sites dédiés aux épreuves, ces Jeux devraient intéresser près de 4 Mds de téléspectateurs et devenir les plus suivis de l’histoire. Dès après le 9 août et la commémoration des holocaustes nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, la géopolitique régionale, ordinairement animée l’été alors que l’Europe est en vacances, reprendra ses droits. Vive les athlètes et vive l’olympisme !

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Dan Nevill on Visualhunt

Nécessaire prospective (LV 172)

L’ADN des militaires les pousse naturellement à la prospective et à la décliner, grâce à des procédures de planification opérationnelle, en actions. Planifier est une vertu et la prospective reste plus que jamais nécessaire à l’heure où l’orientation long terme, trait culturel traditionnellement très occidental, est remise en cause.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois ou à un Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Retenue espagnole (LV 172)

L’Espagne est l’héritière d’une longue histoire commencé sous les Romains, poursuivie par l’empire wisigoth avant de connaître le long cycle de l’invasion musulmane et de la Reconquista. A la sortie du Moyen-Âge, c’est donc une puissance mondiale qui se construit, associant une puissance européenne avec les Habsbourg et une puissance coloniale avec notamment l’Amérique latine. S’ensuivent des siècles d’un long déclin et un douloureux XXe siècle, qui laisse une Espagne démocratique en reconstruction, ayant fait un choix occidental et plus préoccupée d’elle-même que de ses atouts internationaux évidents mais peu utilisés.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois ou à un Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

L’Italie est-elle une vraie puissance spatiale ? (J. Crisetig)

Coopération avec ses alliés américain et européens (notamment la France), innovations, modèle de développement atypique mais opérant… L’Italie fait figure d’élève modèle dans le secteur spatial. Si le pays est prometteur, il devra à l’avenir encore combler des lacunes de taille.

source

Continue reading “L’Italie est-elle une vraie puissance spatiale ? (J. Crisetig)”

La marche du monde: typologie des fractures et fissures en Amérique et en Europe en 2021

Nous sommes heureux de publier cet article fouillé, proposés par Jean Dufourcq qu’on ne présente plus et Pierre Laroque, X, ancien de Stanford et consultant énergie, est un observateur averti de la démocratie aux États-Unis où il réside. Merci à eux. LV

Source photo

  • Redémarrer, autrement ?

La pandémie du Sras-Cov2 qui sévit sur toute la planète a provoqué une panne générale dans la dynamique des sociétés et révélé des mouvements de fond occultés par la course effrénée au progrès qui sévissait jusque-là. Car un peu partout, les peuples en mouvement questionnent les projets qui les unissent et les structures qui les administrent. Ils disent leur volonté de reprendre la main sur leurs gouvernants.

Continue reading “La marche du monde: typologie des fractures et fissures en Amérique et en Europe en 2021”

Algérie, puissance spatiale ? (J. Crisetig)

Grâce à Joël Crisetig, nous poursuivons notre étude des puissances spatiales émergentes. Après le Maroc, voici le voisin algérien. LV.

Grâce à son programme spatial multidimensionnel et soutenu activement par la Chine, l’Algérie est une concurrente sérieuse au Maroc dans la conquête spatiale sur le continent africain. A première vue, Alger et Rabat ont adopté des stratégies différentes, mais l’Algérie avance de toute évidence masquée pour rattraper son voisin.

Continue reading “Algérie, puissance spatiale ? (J. Crisetig)”

La Vigie N° 171 : Doter la France d’une grande stratégie | Les jeux de la guerre et du hasard | Lorgnette : Iran et négociations

Lettre de La Vigie datée du 7 juillet 2021

Doter la France d’une grande stratégie

La discontinuité dans la trajectoire mondiale qu’a causée la pandémie invite la France à repenser le cadre stratégique de son action actuelle; faute de cohérence européenne suffisante, elle doit se doter d’une vision nationale à long terme et définir les axes d’une grande stratégie de longue haleine pour laquelle six facteurs clés à hiérarchiser et combiner sont proposés au lecteur.

Pour lire l’article, cliquez ici

Les jeux de la guerre et du hasard

La stratégie est chose trop sérieuse pour qu’on n’y dédie pas tout son temps. Les jeux constituent un moyen foisonnant pour s’y consacrer. En ces temps où nous ne cessons d’être surpris par notre environnement, il serait temps d’être sérieux et, enfin, de jouer.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Iran et négociations

En Iran, Ebrahim Raissi a été élu président de la République le 19 juin dernier, au terme d’une campagne molle qui a suscité une abstention record, signe de la désaffection des électeurs et peut-être de la mise à l’écart de tous les candidats réformateurs. La presse l’a qualifié d’ultraconservateur. Le système l’a probablement sélectionné d’abord pour sa capacité à maintenir : il est conservateur au sens premier. Il reste que ce pays appauvri et corrompu souffre des sanctions imposées par D. Trump et que durant sa campagne, M. Raissi n’a cessé d’affirmer sa volonté d’obtenir la levée des sanctions.

C’est l’objet des négociations de Vienne, qui sont au cœur de l’attention du nouveau président américain (LV 168). Aussi ne faut-il pas s’étonner du dernier rapport de l’AIEA qui indique que l’Iran a « débuté les étapes nécessaires à la production d’uranium métal enrichi ». Cela ne surprend personne mais vient à point pour mettre la pression sur les autorités iraniennes et les inciter à négocier.

Ainsi, une nouvelle direction iranienne paraît en mesure de pouvoir discuter avec la nouvelle direction américaine. Espérons que le conservatisme de M. Raissi laissera place à un fin pragmatisme pour transiger.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : Intermines

Doter la France d’une grande stratégie (LV 171)

La discontinuité dans la trajectoire mondiale qu’a causée la pandémie invite la France à repenser le cadre stratégique de son action actuelle; faute de cohérence européenne suffisante, elle doit se doter d’une vision nationale à long terme et définir les axes d’une grande stratégie de longue haleine pour laquelle six facteurs clés à hiérarchiser et combiner sont proposés au lecteur.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois ou à un Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement

Les jeux de la guerre et du hasard (LV 171)

La stratégie est chose trop sérieuse pour qu’on n’y dédie pas tout son temps. Les jeux constituent un moyen foisonnant pour s’y consacrer. En ces temps où nous ne cessons d’être surpris par notre environnement, il serait temps d’être sérieux et, enfin, de jouer.

This content requires that you purchase additional access. The price is 3.00€ 3.00€ or free for our Abonnement 3 mois ou à un Abonnement 1 an members.

Acheter cet article (3.00€) Choisir un abonnement