Chypre et la géopolitique de la Méditerranée orientale (A. Marghelis)

Le Proche-Orient peut se définir comme la région bordant la Méditerranée orientale. Il s’y déroule un grand jeu (question israélo-palestinienne, guerre civile syrienne, foucades turques) où  les grandes puissances extérieures s’affrontent (États-Unis, Russie) au travers de relais locaux. Un des pions de cette partie est Chypre, qui connaît de rapides évolutions ces derniers temps. Aris Marghalis, bon connaisseur de la région et qui a déjà publié dans LV, nous fait le point de ces calculs. Merci à lui. JDOK.

Source

Nous avions abordé précédemment le durcissement du jeu géopolitique sur l’axe Balkans-Méditerranée orientale en évoquant l’intégration sans nuance de la Grèce au projet géopolitique américain. D’une part, pour finir de priver la Russie de ses entrées dans les Balkans, dont la Grèce est l’embouchure naturelle, et pour l’expulser de Méditerranée orientale. D’autre part, pour tenter de briser le tandem Russie-Turquie, de plus en plus insupportable pour Washington. En raison de sa localisation, l’île de Chypre semble ne pas pouvoir se soustraire à cette dynamique. Continue reading “Chypre et la géopolitique de la Méditerranée orientale (A. Marghelis)”

La Vigie n° 116 : Bien commun et défense | La révélation Notre-Dame | Lorgnette : Trump et Mueller

Lettre de La Vigie (24 avril 2019)

Bien commun et défense

Comment définir et défendre le bien commun pour la France dans l’émotion actuelle? On le supposera fruit d’un inacceptable commun et d’un désirable partagé. On s’inquiètera d’une distorsion larvée entre une population mobilisée dont les Gilets jaunes ont exprimé les frustrations et une élite politique qui veut valoriser à sa façon la France dans la mondialisation.

Lien vers l’article

La révélation Notre-Dame

L’incendie de Notre-Dame a immédiatement fait cesser toutes les conversations. Subitement, une “émotion patrimoniale” s’est manifestée, émotion collective et d’abord française face à un patrimoine touché. Bien public au-delà de toute valeur, la cathédrale mutilée a touché l’âme des Français car Notre-Dame réunissait les contraires, sacré religieux et sacré national à la fois. Certaines réactions officielles sont immédiatement apparues décalées, alors pourtant que l’élan international de compassion rappelait que le monde attend toujours quelque chose d’exceptionnel de la France. Cette attente de France est désormais trop souvent déçue par des dirigeants déracinés.

Lien vers l’article

Lorgnette : Trump et Mueller

Le rapport Mueller a donc été rendu public et voici l’opposition au président Trump fort désappointée : il n’y a pas eu collusion ni même d’entrave directe à la justice.

Rendons d’abord hommage à cette démocratie américaine, capable de remettre en cause un président par une enquête publique et en même temps de reconnaître, à son terme, qu’il n’y a pas faute (même s’il y a bien des ambiguïtés). Non que Trump fût parfaitement honnête, non qu’il n’y eût des embrouilles, non que les Russes n’aient voulu influencer l’élection : mais rien en tout cas qui dépasse les limites et les pratiques.

Au grand dam des Démocrates. Car l’essentiel de leur discours politique depuis deux ans reposait sur « l’élection volée ». Or, D. Trump a gagné « à la régulière » (face à une mauvaise campagne d’une mauvaise candidate) et surtout, il manifeste une évolution radicale déjà démontrée par B. Obama : celle qui refuse la mainmise d’un établissement dictant ce qu’il faut dire et penser mais servant finalement les intérêts de quelques-uns. Et donc, l’aspiration à un vrai retour démocratique qui était passé de mode sous l’emprise de l’économisme (LV 88). La leçon donnée ne vaut-elle pas aussi pour l’Europe et la France !

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Visual Hunt : https://visualhunt.com/f2/photo/47563907512/6b3142ae80/

JDOK

Bien commun et défense (LV 116)

Comment définir et défendre le bien commun pour la France dans l’émotion actuelle? On le supposera fruit d’un inacceptable commun et d’un désirable partagé. On s’inquiètera d’une distorsion larvée entre une population mobilisée dont les Gilets jaunes ont exprimé les frustrations et une élite politique qui veut valoriser à sa façon la France dans la mondialisation.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

La révélation Notre-Dame (LV 116)

L’incendie de Notre-Dame a immédiatement fait cesser toutes les conversations. Subitement, une “émotion patrimoniale” s’est manifestée, émotion collective et d’abord française face à un patrimoine touché. Bien public au-delà de toute valeur, la cathédrale mutilée a touché l’âme des Français car Notre-Dame réunissait les contraires, sacré religieux et sacré national à la fois. Certaines réactions officielles sont immédiatement apparues décalées, alors pourtant que l’élan international de compassion rappelait que le monde attend toujours quelque chose d’exceptionnel de la France. Cette attente de France est désormais trop souvent déçue par des dirigeants déracinés.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Don gratuit (Cadet n° 60)

Au lendemain de la Guerre de Sept ans, qui avait vu la perte de quatre-vingt-treize navires portant 3880 canons, Choiseul eut l’idée de faire appel à des financements privés sans avoir à augmenter un budget déjà déficitaire. Fut donc initié le Don des vaisseaux où provinces, villes et corps constitués offrirent au roi dix-sept vaisseaux de ligne et une frégate, soit une année de dépenses. L’appel aux dons fut renouvelé au lendemain de la Guerre en Amérique, puis sous la Convention et sous l’Empire. Les charpentiers savent les similitudes entre une coque de navire et un toit de cathédrale : voilà sans doute pourquoi, après l’idée d’un Loto né aussi sous Choiseul, l’Etat fait appel aux souscriptions pour rebâtir Notre-Dame et le patrimoine architectural. On peut accoler à l’idée l’adjectif de « participatif », tout ceci fleure tout de même l’Ancien régime.

Source

Le bal des généreux fortunés n’a pas attendu que les flammes de la cathédrale soient éteintes : question de bosse, de celle de Notre-Dame à celle de la rue Quincampoix. Continue reading “Don gratuit (Cadet n° 60)”

Notre Dame (E. Desclèves)

Nous sommes heureux de publier ce petit texte d’E. Desclèves. Merci à lui pour ses mots justes. JDOK

Source

Notre-Dame : il est fascinant de constater à quel point cette expression – hier encore banale et comme laïcisée pour se fondre dans une sorte d’inventaire patrimonial aseptisé – a brutalement retrouvé son puissant sens possessif et sa personnalité spirituelle irréductible, au cours de cette nuit dramatique du 15 avril. Continue reading “Notre Dame (E. Desclèves)”

“Les Algériens font savoir que la transition se fera à leurs conditions”

Voici un article que notre rédacteur en chef, Jean Dufourcq, a publié sur le Huffington post (ici). JDOK.

La transition politique a commencé en Algérie. L’élan donné par une jeunesse résolue a pris de vitesse les tenants du système en place comme les analystes attentifs à ce pays si proche. La transition est désormais irréversible car l’essentiel des forces vives est dans la rue. Ce n’est plus l’effervescence habituelle des protestataires; car on y voit tous les Algériens, hommes et surtout femmes, les plus jeunes et les plus geek comme les plus anciens, les chibanis blasés. Et puis cela se passe partout, à Alger bien sûr, et dans toutes les autres villes symboliques mais aussi dans le bled. Partout les Algériens se mobilisent dans la rue le vendredi. Personne ne les en délogera. Et ils font savoir clairement que la transition se fera à leurs conditions.

Continue reading ““Les Algériens font savoir que la transition se fera à leurs conditions””

La Vigie n° 115 : Europe et fantasme | Figures stratégiques libres | Lorgnette : Manifestations en Afrique

Lettre de La Vigie (10 avril 2019)

Europe et fantasme

Les pro-européens français, incluant les fédéralistes, sont sincèrement persuadés que cette option sert l’intérêt du pays. Il s’agit pour eux de profiter de l’Europe comme multiplicateur de puissance mais aussi de composer avec leur complexe d’infériorité envers l’Allemagne. L’UE serait ainsi le seul moyen de tenir face à une mondialisation sauvage. Si ça n’a pas réussi jusqu’à présent, c’est qu’on n’est pas allé assez loin ni assez fort, non par erreur de méthode et de calcul stratégique. Autrement dit, ils répondent à leur hantise du déclin en voulant se fonder dans une UE vue comme une “plus grande France”, ce qu’elle n’est pas, à l’évidence.

Lien vers l’article

Figures stratégiques libres

Comment se présente pour la France les rapports de puissance avec ses voisins européens, mais aussi avec la Chine, la Russie et les États-Unis, le triangle stratégique qui domine actuellement la scène internationale? Peut-elle se contenter de la réponse européenne et s’abriter derrière la méthode multilatérale?

Lien vers l’article

Lorgnette : Manifestations en Afrique

Les Gilets jaunes inspirent les peuples. Voici donc une vague de manifestations pacifiques qui sont en train de changer le cours de l’histoire. Le cas est évident en Algérie, où les masses populaires, jetées dans les rues, ont réussi à forcer le départ du président Bouteflika, en attendant celui des autres. Mais c’est vrai aussi au Soudan où, depuis quatre mois et dans l’inattention générale, le peuple manifeste contre le régime d’Omar el Béchir. Non loin, de grandes manifestations ont eu lieu au Mali contre le président IBK (pourtant réélu l’an dernier), déplorant l’inefficacité des forces internationales et la corruption du système. Enfin, au Venezuela l’opposant J. Guaido tient tête au président Maduro grâce à ses partisans dans la rue.

Il n’est pas dit que tous ces mouvements réussissent à faire fléchir les pouvoirs en place. Constatons simplement leur multiplication, dans des sociétés très diverses et aux systèmes politiques variés. Et rappelons-nous que des mouvements similaires, en Europe de l’Est, avaient suscité la chute des régimes socialistes, les transitions vers les droits civiques et donc la fin de la Guerre froide. Nous sommes donc peut-être en face d’un mouvement plus profond qu’il n’y paraît. À surveiller.

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo :Visual Hunt : https://visualhunt.com/photo/15320/

JDOK

Europe et fantasme (LV 115)

Les pro-européens français, incluant les fédéralistes, sont sincèrement persuadés que cette option sert l’intérêt du pays. Il s’agit pour eux de profiter de l’Europe comme multiplicateur de puissance mais aussi de composer avec leur complexe d’infériorité envers l’Allemagne. L’UE serait ainsi le seul moyen de tenir face à une mondialisation sauvage. Si ça n’a pas réussi jusqu’à présent, c’est qu’on n’est pas allé assez loin ni assez fort, non par erreur de méthode et de calcul stratégique. Autrement dit, ils répondent à leur hantise du déclin en voulant se fonder dans une UE vue comme une “plus grande France”, ce qu’elle n’est pas, à l’évidence. Cliquez pour lire tout l’article.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire

Figures stratégiques libres (LV 115)

Comment se présente pour la France les rapports de puissance avec ses voisins européens, mais aussi avec la Chine, la Russie et les États-Unis, le triangle stratégique qui domine actuellement la scène internationale? Peut-elle se contenter de la réponse européenne et s’abriter derrière la méthode multilatérale? Cliquez pour lire tout l’article.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire