N° 47 : Après Nice | Varsovie : un sommet ambigu | Stratégie 2017 vu d’Alger

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

47 Nice

Après Nice

Nous y voilà, nous sommes « après Nice », après cette attaque meurtrière des badauds du feu d’artifice niçois du 14 juillet sur la Promenade des Anglais. Les rendez-vous républicains sont plus dangereux que les fêtes du football ! On peut y mourir. La sécurité du pays et la vie de la population ne sont plus garanties, pas même en état d’urgence, pas même après un impeccable défilé sur les Champs Élysées. La DGSI l’annonçait : tout est utilisable par des « fous de Dieu » pour tuer massivement. Après les voitures piégées, les ceintures d’explosifs, les engins explosifs improvisés, les avions détournés, la fusillade aveugle, voici le camion fou lancé dans la foule. La batterie des mesures en vigueur n’a pas empêché un criminel local d’endeuiller la fête nationale. Faisons face au monde réel ! […]

Varsovie, un sommet ambigu

Que penser du Sommet de Varsovie ? Faut-il n’y voir que les déclarations verbeuses ? Retenir l’obsession russe ? Remarquer au contraire une volonté d’apaisement ? Noter surtout l’incertitude face au Sud ? Tout cela à la fois, bien sûr. Mais pour commencer, un peu de pédagogie. Beaucoup voient en effet dans l’OTAN une organisation pugnace et puissante. Or, si elle est utile, c’est passivement, non activement. Au fond, les Alliés ne demandent pas aujourd’hui à l’OTAN de faire des choses, simplement d’être là, au cas où. On ne lui demande pas de transformer l’environnement de sécurité, juste de demeurer une boite à outils que l’on conserve dans un coin et dont on se servira au besoin. Il s’ensuit une démarche un peu paranoïaque de la part de l’Alliance : affirmer à chaque sommet qu’on fait quelque chose d’important alors que l’objectif consiste surtout à se perpétuer. […]

Lorgnette : Quoi après l’Europe ? (19 septembre)

Stratégie 2017 : vu d’Alger (Abdennour Benantar)

On peut se demander si le principal atout de la France n’est pas la perception qu’ont les autres – ce qui ne correspond pas nécessairement à la réalité – de son rôle dans le monde comme une puissance ne s’alignant pas forcément sur les positions américaines, une puissance ayant une autre voix, une autre voie. […]

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Source image : http://rr.sapo.pt/noticia/59272/terror_em_nice_tres_dias_de_luto_na_promenade_des_anglais?utm_source=rss

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.