La Vigie n° 162 : Regarder la mort en face | Voisinages de la France | Lorgnette : Biden et le Moyen-Orient

Lettre de La Vigie datée du 3 mars 2021

Delacroix, Bataille de Nancy, 1834, Musée des Beaux-arts de Nancy, source

Regarder la mort en face

La doctrine de la guerre juste a été élaborée en Europe médiévale pour réguler l’usage de la violence légitime d’un État. Mais qui porte alors le fardeau moral de la faute, car « tu ne tueras point » ? Et jusqu’où notre société est prête à accepter des pertes, notamment civiles, maintenant que la guerre est sur notre sol (attentats djihadistes) et à l’heure de la « guerre contre le coronavirus »?

Pour lire l’article, cliquez ici

Voisinages de la France

Les voisinages de la France dessinent une stratégie qui manque encore de cohérence : si la position envers les États-Unis est affirmée, les autres Amériques sont négligées; le Nord est impensé, l’Est centré sur une vision européenne sans grandes marges de manœuvre. Quant au Sud, notre posture est aujourd’hui très décousue. Plus loin, dans nos outremers, notre dispositif devrait nous permettre de promouvoir une stratégie de l’Indo-Pacifique originale et distincte de celle de nos alliés.

Pour lire l’article, cliquez ici

Lorgnette : Biden et le Moyen-Orient

Le nouveau gouvernement américain a pris de premières décisions en ce qui concerne le Moyen-Orient. Ainsi, J. Biden a déclaré vouloir reprendre le traité avec l’Iran (JCPOA) en voulant y ajouter la question des missiles balistiques. L’Iran, à la veille de nouvelles élections, n’a pas fermé la porte mais reste ferme sur un strict retour au texte signé en 2015. Au moins les discussions reprennent-elles. Sans faiblesse cependant : en Syrie, des frappes ont été décidées contre les milices chiites syriennes, après l’attaque d’une base américaine à Erbil (Irak).

Simultanément, une défiance a été affichée envers l’Arabie Séoudite. Washington a rouvert une enquête sur l’assassinat de J. Khashoggi (qui laisse entrevoir la responsabilité directe de MBS) et a déclaré baisser son soutien dans la guerre au Yémen.

Cela témoigne-t-il d’un nouveau cours ? Indubitablement s’agissant de l’Iran même s’il s’agit de conserver une posture de force. Pour le reste de la région, ces premières décisions laissent entrevoir une position plus mesurée et équilibrée, aussi bien envers la Syrie et l’Irak qu’envers les États du Golfe. Israël est pour l’instant laissé un peu de côté, comme s’il n’était plus la priorité.

JOCV

Abonnés : cliquez directement sur les liens pour lire en ligne ou téléchargez le numéro pdf (ici), toujours avec votre identifiant/mot de passe. Nouveau lecteur : lisez l’article au numéro, en cliquant sur chaque article (2,5 €), ou alors en vous abonnant (abo découverte 17 €, abo annuel 70 €, abo. orga 300 € HT) : ici, les différentes formules.

Crédit photo : jean louis mazieres on Visualhunt / CC BY-NC-SA

2 thoughts on “La Vigie n° 162 : Regarder la mort en face | Voisinages de la France | Lorgnette : Biden et le Moyen-Orient

  1. Biden et le Moyen-Orient,

    Je pense qu’il est en train “d’y foutre le bordel” et de se mettre le Moyen-Orient à dos.

    Retour de l’action armée: contrairement à Trump qui répugnait à frapper, il a fait bombarder la Syrie? Résultat, pluie de roquettes sur un camp américain en Irak

    Israël: il est lié par la loi de 2018 au Quality millitary edge. Il est donc dans une situation inconfortable pour revenir à l’accord sur le nucléaire avec l’Iran,JOCV, dont ne veulent pas les Israéliens, qui commencent à mobiliser leurs alliés du golfe, Bahreïn et UAE, pour les soutenir dans une frappe sur les installations nucléaires justifiées par la légitime défense anticipée. Les Américains ne contrôlent pas ce que fait la marine israélienne dans le golfe d’Oman, présence sous-marine, présence suspecte d’un transporteur de voitures, l’Helios Ray pavillon des Bahamas, vide de cargaison, qui reçoit deux trous dans la coque pour ses bons et loyaux services au service du Mossad.

    Mais le clou est la divulgation, annoncée à grands renforts de trompettes communicantes, du rapport sur l’assassinat du regretté Jamal Khashoggi et non Adnan comme notre presse se complait à dire. MBS n’y est pas condamné car les USA ne condamnent jamais les dirigeants étrangers. Bonne nouvelle pour le Nord Coréen et pour Ali Khameini. 76 saoudiens sont sanctionnés, mais il y a un bug puisque 3 sont retirés de la liste 3 jours après. Les démocrates se rebellent, alors la future ineffable Jen Psaki annonce que dans le futur des sanctions pourraient être prises. Mais au résultat, la relation avec l’Arabie Saoudite devient une exclusivité américaine. Qu’un Européen commence à dire salam, les ONG droit de l’hommistes, contrôlées de Washington viendront le rappeler à l’ordre. L’Allemagne l’a bien compris qui a déclenché hier les hostilités. Biden a besoin de MBS, car dans le paysage politique saoudien c’est le seul qui peut faire passer un rapprochement avec Israël, qui nous ramène au point précédent. Et il fait le pari que Salman disparaîtra avant son fils.

    Il y aurait encore beaucoup à dire sur le sujet. Mais dans l’intervalle restons Bidenolâtres, c’est politiquement correct

  2. 1 Je suis étonné de lire dans la Vigie 162 que le soldat est déresponsabilisé à partir du moment où il s’acquitte correctement de sa tache. C’est contraire à la doxa actuelle. Le statut de Rome interdit l’exécution d’ordres contraires au droit de la guerre, crime de guerre, génocide,…et en rend l’exécutant individuellement pénalement responsable. Il peut s’agir par exemple de l’exécution de l’ordre de mise en oeuvre de la dissuasion. Si le combattant pilote de Rafale ou membre de l’équipage d’un SNLE, s’acquitte correctement de sa tâche il devient passible de la CPI
    2 Je suis étonné aussi de voir partout parler de “chef des armées”, autorisé à entreprendre n’importe quelle action militaire, depuis des décennies je m’applique à montrer que le titre de « chef des armées” est honorifique, Louis XVI, Vincent Auriol et René Coty étaient aussi constitutionnellement “chef des armées » Cette interprétation nous fait passer d’un régime parlementaire à un régime autoritaire genre second empire.
    Amitiés
    FJ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.