La Vigie n° 90 – 14 mars 2018 : Une UE qui se fissure – Une programmation militaire mitigée ?- Vu de la Lorgnette : Détente coréenne

Abonné? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien!

Lettre n° 89, La Vigie du  14 mars 2018

Y

Une UE qui se fissure

Malgré un sursaut l’an dernier avec les élections française et allemande, l’Union européenne semble à nouveau présenter des fissures qui s’aggravent. Nonobstant l’affaire Selmayr, constatons que l’ancien clivage entre Vieille Europe et Nouvelle Europe ne paraît plus opérant, comme les récentes élections italiennes l’ont illustré. La relance voulue par la France se heurte à bien des obstacles anciens et identifiés et il n’est pas sûr que Paris et Berlin soient aussi alignés que le rêve le projet européen de la France.

Une programmation militaire mitigée ?

Que penser de cette LPM à cheval sur deux quinquennats ? Si elle réintègre dangereusement le surcoût des OPEX dans le budget des armées, elle se concentre également sur la réparation des principales déficiences d’équipements, augmente le budget de façon progressive et prépare la rénovation des forces stratégiques. Si elle apparaît bien imprudente à certains égards, elle est aussi réaliste à la condition qu’on pratique la retenue stratégique pendant la législature.

Lorgnette :   Détente coréenne

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique!

Photo crédit :   ijclark on Visual Hunt / CC BY

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

La Vigie n°12 – Armées, budget, Europe | Renforcer la France

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

Armées, budget, Europe

Ces derniers jours, on a beaucoup parlé de défense en Europe, que ce soit dans l’Alliance, l’Union ou les nations.
Tout a commencé par une remise en cause des déclarations du général Breedlove, qui est à la fois SACEUR (Commandant suprême allié pour les opérations de l’OTAN) et USEUCOM (Commandant américain pour l’Europe). Depuis plusieurs mois, il se signalait par des positions très vigoureuses à l’égard de la Russie. Cela pouvait s’expliquer par plusieurs raisons de politique intérieure américaine (lutte budgétaire entre commandements opérationnels, controverses politiques nombreuses à Washington) mais la plupart ne voyait pas cette casquette américaine et ne retenait que la casquette OTAN.

[…]

Renforcer la France

Entre médias et marché, peu de marge pour la politique. Entre géo-économie et socio-idéologie, peu d’espace pour la stratégie. En France, plus guère de place non plus pour la fraternité entre liberté et égalité, on l’a dit. Pour sortir de ces carcans qui éreintent les Français et mettent la France à mal, il faut sortir du discours ambiant qui égare les opinions publiques et anesthésie la démocratie. Il faut relancer un récit national en panne. Sans sursaut vital, la sécurité voire la pérennité de la France est en question. Relancer la France, en faire un acteur confiant en l’avenir, à l’affût d’occasions de faire valoir ses intérêts et ses convictions et à même de jouer sa partition singulière, voilà la mission !

[…]

 Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !