La Vigie n°2 – Les trois bandes africaines d’insécurité | Fluidité stratégique

Pour accéder aux articles sans avoir à passer par la boutique, n’hésitez pas à vous rendre sur l’espace abonnés !

Les trois bandes africaines d’insécurité

Dans la macédoine intellectuelle qui nous est servie à tout bout de champ, le confusionnisme règne en maître. On nous explique ainsi les crises africaines sous le même et unique angle du terrorisme. De la Libye au Mali, du Soudan au Nigéria, d’Ethiopie en Algérie, le continent souffrirait d’un seul mal : le terrorisme. Accessoirement, même si personne ne prend trop la peine de le dire, de terrorisme islamiste.

Une telle approche paraît aussi partiale, réductionniste, schématique et, pour tout dire, propagandesque que d’autres touchant au même sujet de l’Afrique. Au choix : retard de développement, surnatalité, facteur ethnique, domination du capitalisme international, Françafrique.

[…]

Fluidité stratégique

Sans doute faut-il revenir sur ce qui s’est passé à la fin de la Guerre froide. La dislocation d’un des deux Grands d’alors, l’Union soviétique, s’est faite sans bataille rangée finale, presque par consentement mutuel. Mais on a occulté soigneusement le fait que les Russes se libéraient eux-mêmes du soviétisme même si le défi technologique lancé par Reagan fit vaciller le Kremlin. Sans revenir sur cette « victoire froide » et sur le rôle inhibiteur d’un « grand soir » qu’y jouèrent la mémoire tragique des deux Guerres mondiales et l’arme atomique, gardons-nous d’oublier ces réalités toujours actives. Ce qu’on mesure tous les jours c’est qu’en levant l’hypothèque de l’affrontement des Grands, on avait libéré de puissantes forces, dérégulé le cadre géostratégique mondial et dopé une mondialisation qui a depuis bouleversé l’ordre laborieusement établi au XXesiècle.

[…]

Pour lire le numéro en entier, procurez-vous le gratuitement dans notre boutique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.