La Vigie n°0 – #Poutine #BokoHaram

L’insaisissable M. Poutine

L’attitude de M. Poutine, au cours de ces quinze derniers jours, ne manque pas de surprendre. En effet, celui que certains, avec un sens affirmé de la nuance et de la culture historique, n’hésitaient pas à qualifier de nouvel Hitler, n’a cessé de faire profil bas, au point que même le SACEUR est convenu que non,  décidément, il ne s’apprêtait pas à envahir l’Ukraine malgré tous les scénarios distillés.

Voici donc qu’il ne soutenait pas les séparatistes du Donbass qui organisaient des référendums d’auto-détermination ; il n’en reconnaissait pas les résultats ; il suggérait même qu’il allait reconnaître les résultats de l’élection présidentielle tenue le 25 mai. Il condamnait mezzo voce les agressions contre des militants pro-russes à Sébastopol ou à Marioupol. Il organisait un grand forum économique à Saint-Pétersbourg et ne se moquait qu’à peine des hommes d’affaire occidentaux qui n’y venaient pas, constatant non sans plaisir qu’il y avait tout de même 1500 journalistes accrédités. Mieux, il ne triomphait presque pas à la signature d’un accord gazier avec Pékin alors que celui-ci intervenait au bout de dix ans de négociations. Enfin, même l’Otan constatait qu’il retirait ses troupes des frontières russo-ukrainiennes. Voici un méchant bien bénin et dont l’attitude entrait en grande contradiction avec le discours alarmiste qu’on ne cessait de nous servir depuis deux mois. Le grand méchant ours n’était donc pas si menaçant ?

Cette soudaine sagesse et la brusque disparition de l’Ukraine des écrans radars de l’émotion internationale surprennent l’observateur qui ne veut pas se laisser emporter par le flot médiatique.

[…]

Que signifie Boko Haram ?

Voici donc une « émotion internationale » qui place Boko Haram au devant de l’actualité. L’enlèvement de 200 jeunes filles fait plus que les massacres à répétition qui endeuillent le nord du Nigeria depuis cinq ans. Alors pourtant que l’intervention au Mali ou les enlèvements de Français au Cameroun avaient attiré l’attention sur le groupe. Il est à craindre que cette émotion sera de courte durée.

Constatons tout d’abord que BH est un mouvement local, concentré au nord du Nigeria et qui n’entretient pas de liens particuliers avec les autres mouvements islamistes de la région. Quasiment aucune liaison avec les mouvements sahéliens, du Mali, de Libye ou d’ailleurs. Pas de prétention à un califat international, juste une réponse à des besoins locaux. L’islam n’est que le véhicule d’une mobilisation, assez simple pour être partageable, assez présent pour mobiliser. BH ne diffuse même pas sur l’ensemble du nord du Nigeria.

[…]

 

Extraits de la Vigie du 28 mai 2014. Pour lire les textes complets, n’hésitez pas à vous procurer la version complète, ou à vous abonner !

One thought on “La Vigie n°0 – #Poutine #BokoHaram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.