L’Europe écartelée (LV 109)

Les élections européennes de juin ne seront qu’un prétexte pour se compter. Pourtant, la tempête politique a gagné tout le continent alors que l’UE attend la relève de sa gouvernance collective. Faute de profondeur stratégique suffisante, elle a perdu sa centralité initiale, son homogénéité civilisationnelle et son utilité pour les peuples européens. C’est le prochain défi à relever après celui des Gilets jaunes.

Cette page est réservée aux abonnées Membre Abonné (3 mois) et Membre Abonné (1 an).
Se connecter S’inscrire