Armements américains en Ukraine (M. Boulègue)

Matthieu Boulègue, un de nos partenaires experts, actuellement chercheur à Chatham House, nous adresse ce billet sur une nouvelle discrète à propos de l’Ukraine : celle de la fourniture d’armes défensives par les Etats-Unis. S’agit-il d’un effet de la nouvelle diplomatie trumpienne ou du résultat d’une politique de plus longue haleine ? Nous le remercions pour ces éléments de réponse. JDOK.

La fourniture d’armes létales américaines à l’Ukraine n’a insidieusement rien à voir avec l’Ukraine elle-même…En effet, la fourniture d’armes est le prix du compromis entre les lobbies de la défense, dont la tête de pont est John McCain (R-AZ), et le leadership American sous les présidences d’Obama puis de Trump. 

Source

Après avoir tenté sa chance plusieurs fois sous Obama sans succès, McCain a enfin obtenu une décision favorable. Il s’agit donc plus d’un ‘political statement’ (ou message politique) interne, fruit d’un compromis de plusieurs années, que d’un réel message envoyé à Kiev (ou à Moscou d’ailleurs). A noter également le poids administratif américain et le travail de longue haleine des lobbies : on parle de la fourniture d’armes américaines depuis 2015…

Sur le paquet d’armement en lui-même, il s’agit principalement d’armes dites ‘défensives’ (lance-missiles antichar Javelin, systèmes antichars, etc.). Ces armes partent du principe tactique que la Russie pourrait envahir de nouveau le territoire de l’Ukraine dans les mois à venir. Cela semble relativement contraire à la politique russe actuelle, qui peut se résumer à un mélange de guerre d’usure et d’attrition visant à rendre le coût de l’éventuelle réintégration des territoires séparatistes intolérable pour Kiev.

Aussi, les armes seront probablement positionnées en 3e ligne alors que l’armée a plus besoin de renforcer son Command & Control (C2) en 1e et 2e ligne. En cela, les armes américaines représentent une réassurance psychologique pour Kiev plus qu’ils ne sont un outil de dissuasion contre la Russie. En tout cas rien qu’un mélange de guerre électronique et d’appui aérien ne puisse franchir. Les armes américaines sont au final un ‘cadeau Potemkine’ permettant de faire de l’affichage pour l’assistance militaire américaine continue à l’Ukraine depuis 2014. A ce titre, il y a fort à parier que les systèmes antichars seront principalement positionnés au sein des centres de commandement modernes payés par l’armée américaine en secteur Donetsk. 

La fourniture des armes létales pose ultimement la question des relations russo-américaines.  Armes défensives ou pas, pour Moscou, il s’agit toujours d’armes  américaines…De quoi rajouter de l’huile sur le feu et abonder le cercle vicieux d’auto-renforcement négatif des relations entre Moscou et Washington. La réaction russe a pour l’instant été assez limitée – signe que les armes américaines représentent une menace plus politique que militaire pour le Kremlin. On peut toutefois s’attendre à des renforcements de troupes symboliques le long de la frontière ukrainienne ou des mouvements militaire appuyés au sein des ‘Républiques populaires’ de Donetsk et de Lougansk dans les semaines à venir.

Matthieu Boulègue, Research Fellow au Royal Institute of International Affairs (Chattam House), Russia & Eurasia program

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.