La vie est pleine de taxis – Le Cadet (n° 50)

Durant cinq ans, chaque mois de 2011 à 2016 (lien), le Cadet fut une sentinelle perspicace dont les billets accompagnèrent la Revue Défense Nationale. Il monte aujourd’hui à l’échelle pour scruter du haut de La Vigie un horizon incertain. Il a du style et de l’impertinence même s’il n’est pas Gascon. Il reviendra pétiller tous les mois. Merci à lui. JDOK.

Il est bien entendu que cette déclaration de guerre à l’Europe – car il s’agit de cela, pas simplement d’un problème de pesage de grains d’uranium enrichi même s’il y a chez eux une obsession iranienne comme il y eut une cubaine –, la France l’avait anticipée. Et les mamours sur la pelouse de la Maison Blanche n’étaient qu’un piège dans lequel les Américains sont tombés. Car aucune nation au monde n’a jamais accepté d’être traitée comme ils nous traitent, même du temps des colonies. C’est l’occasion rêvée, affranchissons-nous de l’Amérique !

Source

Aussi quand un think tank, dont les sympathies atlantistes revendiquées font passer l’ex-SFIO pour un repaire de castristes échevelés et chevelus, écrit : « L’Amérique ne se résume pas à Trump. L’Europe doit défendre l’Accord sur l’Iran sans couper les ponts avec les États-Unis », il n’a rien compris. Nous n’avons plus le choix, il faut nous couper un bras, nous aurons mis le temps pour comprendre – deux siècles – mais tout est prêt maintenant. A nous la liberté !

Décommander les négociations de traité de libre-échange atlantique ? On allait vous l’annoncer. Quitter la structure militaire de l’OTAN ? Ce n’est plus qu’une question de jours. Dénoncer les accords bilatéraux de défense et faire revenir nos Rafales opérant sur l’USS George H. Bush ? C’est comme si c’était fait. Rompre le contrat qui lie le MinDef à Microsoft, rendre les drones Reaper, cesser de sous-traiter les renseignements des DGSE/DGSI à Palantir ? On allait vous en informer. Surveiller les manœuvres de la French American Foundation dans les quartiers ? La Chancellerie planche en ce moment même sur la loi de 1936 sur les ligues. Ne pas donner à l’avenir le commandement d’un SNLE et les codes nucléaires à un Young Leader 2014 ? Ça tombe sous le sens. Et envoyer une nuit, sous prétexte d’une fumée suspecte, une caserne de pompiers détruire à la lance à incendie la structure de toile en trompe-l’œil érigée par la NSA sur le toit de l’ambassade avenue Gabriel ? Ah ça, on n’y avait pas pensé, mais on va sérieusement étudier la question.

Il faut dire que si un roi de France n’avait pas jadis pris en stop ces Américains, nous ne serions pas réduits à de telles déplaisantes extrémités. C’est vrai qu’ils sont rapidement passés sur le siège à côté du conducteur, puis ont d’autorité pris le volant, et toujours en nous faisant payer l’essence et l’assurance. Alors qu’est-ce qu’on fait ? On se bouge, on descend, on fait du stop, on hèle un taxi – d’ailleurs la vie est pleine de taxis – voire on rentre chez nous à pied, en tous les cas on ne reste pas stupidement ceinturé à l’arrière dans le siège baquet des nourrissons. Et de grâce, on évite de prendre Uber. Y’a plus bon l’Amérique !

(Relire l’ensemble des billets du Cadet  : ici)

Le Cadet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.