N° 77 – 13 septembre 2017 : L’impossible gouvernance globale | Tour d’horizon | Une 4ème année de La Vigie

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

L’impossible gouvernance globale

Syrie, Libye, Corée, trois grelots vigoureusement agités en cette fin d’été pour signifier le trouble du monde. Aucun accord des parties en conflit n’y est en vue, aucune formule n’a pu mettre d’accord les parrains de ces trois pays et aucune « solution juste et durable » n’a émané de la société internationale. Les crises s’y succèdent, les armes parlent, les peuples souffrent. Le désordre se perpétue. Car la planète est orpheline d’autorité. Et elle est bien mal gérée, à la fois par une société d’États hétéroclites et par des pouvoirs transversaux. Tous deux se partagent en aveugle la gouvernance des points chauds que les nécessités ou les passions des hommes nourrissent. Développons plus avant ce diagnostic esquissé sur notre site mi-février.  […]

Tour d’horizon post-estival

L’été est passé et vous a probablement permis de vous remettre des émotions de ce printemps où la surprise fut politique, comme nous le notions (LV 71, gratuit). Il est temps de faire le point, au début de l’année scolaire qui rythme nos activités : ce n’est  pas un hasard si le discours des ambassadeurs se tient fin août chaque année, permettant à la diplomatie française de faire le point. Nous aussi, faisons le point stratégique, ce qu’en termes militaires on désigne par tour d’horizon. L’Occident se cherche toujours. Débutons par le plus proche, c’est-à-dire cet Occident mal défini qu’on schématisera par l’addition de l’Europe et des États-Unis. En Europe, l’élection de M. Macron et la probable réélection de Mme Merkel semblent devoir contrebalancer le choc du Brexit. Tout laisse à penser qu’il fut salutaire, provoquant une prise de conscience qui relancerait l’Europe. Les choses ne nous paraissent pas aussi simples.    […]

Lorgnette :   Une quatrième année de La Vigie commence

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro (lien) dans la boutique !

Source   :   ghislaine_m via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf)

Etude stratégique n°6 : Election présidentielle et défense

Le débat présidentiel 2017 a été éclipsé pendant de longs mois par des priorités médiatico-judiciaires sur lesquelles il y aurait à dire si La Vigie avait vocation à aborder les questions politiques sensibles. Le résultat de cette situation inédite est que les questions de fond qui concernent la sécurité de la France ont été éclipsées : quelle sécurité pour les Français, quelle Défense pour la France, quelles relations avec nos voisins, quelle politique extérieure et quelle participation de la France à l’ordre et à la paix internationale ?

Cette brève étude a pour objet de donner quelques éléments d’appréciation sur la place de la défense dans la campagne électorale, sur la notion de projet stratégique et de manœuvre de défense qui y est associée, enfin sur quelques pistes d’un programme de défense et de sécurité pour le pays.Vous pouvez la lire gratuitement ici.

Bonne lecture. JDOK

 Source

Le monde en marche, point à la mi-février 2017

Partageons quelques observations de stratégiste sur le monde actuel. Tous les 15 jours vous le savez, nous nous obligeons à cet exercice d’hygiène intellectuelle d’exposer en six pages ce que nous inspire ce monde en marche. Nous nous contraignons à la synthèse, au regard qui surplombe et à la pensée qui propose, et élaborons non seulement un diagnostic mais aussi de l’action. C’est stimulant mais de plus en plus difficile à faire tant le monde s’emballe. Alors, voilà un point d’étape.

  Source image

Quelques constats d’évidence.

  • Nous sommes 7,3 milliards d’habitants sur la planète.
  • La guerre froide s’est terminée il y a 25 ans. 25 ans, c’est le temps d’une génération; la guerre froide, c’est déjà très loin.
  • Nous sommes confrontés à trois défis majeurs : une tempête démographique (la planète se remplit), une forte exigence écologique (y en aura-t-il assez pour tous ?), une mondialisation à croissance faible (la globalisation s’essouffle).
  • Pour y faire face, nous avons une formule magique, un logiciel universel qui tient du miracle occidental : un État modeste qui arbitre, une démocratie parlementaire qui légitime et encadre, une économie libérale qui met le pays en ordre de marche vers la prospérité.
  • Mais, ça ne marche pas ou plutôt ça ne marche plus. De notre tour d’ivoire parisienne, on voit des crises à répétition, de plus en plus graves, et qui nous touchent de plein fouet : crise économique, sociale, politique, religieuse, crises des réfugiés, crise du terrorisme, de la criminalité, héritage corrosif des empires…
  • Voilà qui explique que nous vivons une sorte de fin de cycle, un moment d’incertitude majeure. Nous expérimentons en 2017 une grande mutation, un peu comme le furent pour nous les années 1940, 1960, 1990…. L’équilibre espéré n’est pas au rendez-vous, et après l’incertitude, c’est la précarité domine. La mondialisation n’est ni heureuse, ni vertueuse.

Résumons à grands traits ce qui se passe et provoque ce désenchantement, ce stress général qui affecte nos sociétés en général, et celle des peuples d’Europe en particulier. Faisons-le en 3 temps :

  • Le grand tournant de 2016
  • La double réaction des peuples sur les systèmes et du local sur le global
  • Les points chauds observables.

Avec un peu de prudente prospective pour finir : que faut-il faire ?

Continue reading « Le monde en marche, point à la mi-février 2017 »

N° 58 bis : Finir l’année en relisant Bainville | Une année de La Vigie | Vœux et Index 2016 (Gratuit)

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Abonnés ou non, vous pouvez directement lire ce numéro gratuit en cliquant sur ce lien.

Ce numéro est gratuit !

Chers lecteurs, pour vos étrennes et parce que vous avez un peu de temps entre Noël et le nouvel an, La Vigie est heureuse de vous adresser cette lettre gratuite pour vous faire découvrir notre travail. Extrait des articles présents dans cette lettre :

Source image

Finir l’année en relisant Bainville

L’année 2016 a tenu ses promesses avec ce tournant stratégique d’ampleur évoqué la semaine dernière. Montons maintenant sur la colline, échappons à cette fureur du monde que la « trêve des confiseurs » n’a guère atténuée. Y siègent en observateurs bien des penseurs pour temps difficiles ; nous avons choisi de nous asseoir auprès de Jacques Bainville pour écouter ses « Réflexions sur la politique » (Plon 1941).

Ce n’est pas, on s’en doute, pour sa proximité avec l’Action française ni pour son royalisme qu’est choisi cet académicien brillant, mort il y a 80 ans. Il livre ici des aphorismes politiques dont la pertinence nous éclaire en cette année d’élections présidentielles. C’est en expert stratégique que nous parle ici ce grand historien.  […]

Une année de La Vigie

La Vigie est née à l’automne 2014. Nous voici au milieu de notre troisième année qui marque pérennité et consolidation : la formule tient ses promesses et a trouvé son lectorat. Elle est même influente, si on en juge à quelques idées ou concepts que nous avons proposés et qui ont été repris dans le débat public : cela prouve que nous sommes écoutés et confirme la validité de notre projet.

Cela faisait un an que nous ne vous avions pas donné quelques comptes. Pour ce dernier numéro de l’année, en lecture libre, les voici. […]

Lorgnette : Meilleurs vœux

Index : des articles publiés sur le site ou la lettre depuis le 19 novembre 2015

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

N° 54 : Embardée | Action terrestre future

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

54-atf

L’embardée

Faisons un instant le point. Une forte embardée stratégique secoue le monde et défie la mondialisation heureuse annoncée. Elle touche des pays variés qui se rebiffent les uns après les autres. Elle promeut des dirigeants à l’écoute de peuples réticents qui refusent leur enrôlement dans des formules à contrepied de leurs expériences historiques. Elle provoque cette nouvelle bipolarité déjà évoquée entre l’ancienne verticale westphalienne et la nouvelle horizontale marchande qui prétend remodeler la planète (cf. LV 51 et 52).  […]

Action terrestre future

Le CEMAT l’a rendu public jeudi dernier et quelques privilégiés l’ont eu depuis entre les mains (il sera bientôt accessible à tous) : il s’agit de l’opuscule « Action terrestre future » (ATF) qui constitue un travail de prospective terrestre. Habituellement, les travaux de prospective (à 30 ans) s’orientent soit sur les ruptures technologiques (les travaux de la DGA), soit sur les ruptures géostratégiques (ceux de l’ex-DAS, désormais DGRIS). Utiles pour définir les orientations de long terme et notamment les choix capacitaires structurants ils ne sont finalement guère appliqués. ATF répond à ce besoin en choisissant un horizon plus proche (15 ans) tout en le centrant sur le combat aéroterrestre, celui qui relève de l’armée de Terre. Bref, un travail conceptuel pour une stratégie de milieu et à ce titre, indispensable à tout stratégiste (cf. LV 45). […]

Lorgnette : Libye, une solution locale ?

Source image : marcovdz via Visual Hunt / CC BY-NC-ND

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

Quelle Europe pour lui éviter de sortir de l’histoire ? (Colloque)

Nous sommes heureux de nous associer au club Participation et Progrès pour ce colloque qui aura lieu le 14 novembre prochain. Le titre est tout un programme : « Quelle Europe demain pour lui éviter de sortir de l’histoire ? » . Il vient en appui de notre soirée débat de septembre qui avait rencontré un vif succès. Aussi bien Jean Dufourcq qu’Olivier Kempf y interviendront, parmi un très beau plateau comprenant : Th. Garcin, P.E. Thomann, S. Matelly, A. Vautravers, L. Cherenko, P. Joannin, E. Dupuy, S. Goulard, Ph. Moreau-Desfarges, Ch. de Boissieu, N. Leron, J.P. Chevènement, I. Seminatore, P. Pascallon, J. Myard, G. Gallet, G.F. Dumont, E. Copel, C. Durandin (programme détaillé ci-dessous).

Club participation et progrès

Pour s’inscrire, envoyez avant le 8 novembre à 12h00 un mail à P&P en donnant les informations suivantes, nécessaires pour accéder à l’Assemblée nationale : Prénom – Nom – Date et lieu de naissance – Organisme – Fonction – Adresse Postale – Adresse courriel. Venir le jour J avec une pièce d’identité officielle pour accéder au colloque (126 rue de l’Université, Paris 7).

Le 14 Novembre 2016 à 8h30 Palais Bourbon (Salle 62-17) 126, Rue de l’Université 75007 Paris. Continue reading « Quelle Europe pour lui éviter de sortir de l’histoire ? (Colloque) »

N° 52 : Efficacité militaire et buts politiques | Ce qui est stratégique

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

52-buts-de-guerreVerdun, par Félix Valloton

Efficacité militaire et buts politiques

Depuis une dizaine d’années, on trouve bien des commentateurs et décideurs qui affirment que l’outil militaire est inefficace et qu’il ne sert à rien de continuer à s’en servir. Pourtant, les succès de terrain de la Russie poutinienne ou les débats français sur l’augmentation du budget de la défense montrent que les choses sont moins simples. Au fond, il s’agit d’une conclusion hâtive due surtout au manque de buts politiques clairement identifiés et affichés dans les interventions passées, ce qu’on appelle dans le jargon les buts de guerre.  […]

Ce qui est stratégique

Sait-on encore bien aujourd’hui ce qui est stratégique, pour la France, pour ses voisins, pour la gouvernance d’une planète en mutation accélérée depuis la fin de la guerre froide, il y a 25 ans ? Différencier l’essentiel de l’accessoire, l’extraire de l’émotion ambiante, le distinguer du bruit de fonds médiatique qui masque les déterminants clés et empêche aussi bien le discernement précoce des dangers que la détection des occasions à saisir, voici ce qui permet d’approcher le stratégique. À défaut d’installer un vrai débat de fond, d’énoncer un vrai projet d’avenir (cf. LV 51), on peut tenter une pesée des éléments qui engagent la France en ce début d’automne 2016. . […]

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Source image :  dalbera via VisualHunt.com / CC BY

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

La Vigie élargit son offre

La Vigie, c’est d’abord une lettre bimensuelle qui s’est installée dans le durée puisque nous terminons notre deuxième année. Elle repose également sur le site où nous faisons très attention à publier des auteurs extérieurs, aussi bien des nouvelles plumes que des talents confirmés. De même, en vue de la campagne présidentielle, nous publions depuis le début de l’année une « septième page » intitulée « Stratégie 2017 vue de » où nous donnons la parole à des auteurs étrangers à qui nous avons demandé les forces et les faiblesses stratégiques de la France, les liens entre la France et leur pays et ce qu’il restait à faire. Nous réunirons l’ensemble de ces publications cet été dans un opuscule que nous adresserons à toutes les équipes de campagne. Autant d’initiatives qui  manifestent notre raison d’être, celle de contribuer à un débat stratégique français.

Crédit Visualhunt

Pour étendre encore cette ambition, mais aussi pour augmenter nos ressources afin de financer des éditions en langue étrangère, seule façon de rendre audible la pensée stratégique française, nous élargissons notre offre. Ainsi, nous vous proposons des études rédigées, des missions de conseil et d’influence ou encore des formations et séminaires. Nous espérons que vous saurez trouver chaussure à votre pied et  qu’en exprimant votre besoin, vous vous tournerez vers nous. Continue reading « La Vigie élargit son offre »

Étude stratégique n°2 (gratuit) : Évolutions de la politique française en Syrie

Pour lire gratuitement cette étude stratégique de La Vigie, cliquez sur ce lien. Version anglaise

Cette étude a été menée en collaboration avec le King Faisal Center for Research dans le cadre de son projet de recherche « The Middle East Strategy Project ». Rendue le 2 janvier 2016, nous la publions aujourd’hui. Elle est co-publiée par La Vigie et le KFCR.

Évolutions de la politique française en Syrie

Hollande

Longtemps les observateurs ont glosé sur la « politique arabe de la France », lancée en son temps par le général De Gaulle, qui prônait une sorte de troisième voie à l’écart des deux autres. C’est elle qui justifia une approche particulière de la question palestinienne (longtemps la seule question sensible au Proche Orient) puis, un peu plus tard, de la question libanaise (notamment au cours de la guerre civile de 1975 à 1990).

Face au nouvel ordre des choses qui fit suite à la fin de la division Est-Ouest, aux guerres du Golfe successives, à l’espoir puis à l’échec des négociations israélo-palestiniennes, cette politique perdit de sa clarté et de sa consistance. Les positions changèrent encore plus rapidement au début des années 2010 : d’une part, avec l’appui français tardif aux révoltes arabes (ce qui entraîna une position ferme sur la guerre civile syrienne), mais aussi, sous couvert du primat donné dès 2007 mais amplifié en 2012 à une diplomatie économique, par la recherche d’alliances approfondies avec les riches pays du Golfe, d’abord le Qatar puis l’Arabie Saoudite.

Cette dynamique est en train d’évoluer brutalement à nouveau à la suite des attentats qui frappèrent Paris en 2015, d’abord l’attaque ciblée contre Charlie hebdo mais surtout l’attaque indiscriminée du 13 novembre qui causa 130 morts à Paris. On assiste depuis à un brusque revirement de la politique française sur la question syrienne, qui affecte en profondeur « la nouvelle politique arabe » de la France. […]

Plan

I : Du passé au passif

11- Passé et contexte

12-      Les 1001 chemins de la posture française, 2011-2015

13-      Un brusque revirement

II : Organiser le changement de posture : activisme diplomatique

21- Cadre multilatéral : quelle légitimité ?

22-      Alliances bilatérales : coaliser les coalitions ?

23-      Alliances moyen-orientales

III: Limites et perspectives

31-      Guerre et politique

32-      Quels buts politiques ?

Photo credit: UN Women Gallery via Visual hunt / CC BY-NC-ND

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

 

Étude stratégique La Vigie n° 1 : De la retenue russe en Syrie

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait de l’étude stratégique présente dans cette lettre :

De la retenue russe en Syrie

Beaucoup a été dit sur l’annonce par Vladimir Poutine du retrait partiel de ses forces en Syrie. Un mot réunit les analyses et leurs points de vue divers : surprise. Là-dessus, tout le monde s’accorde, Poutine a surpris la communauté internationale. Voici peut-être les premières leçons : la capacité de la direction russe non seulement à maîtriser le temps stratégique mais aussi à gérer ses déclarations publiques ; et l’autisme des analystes. Cela relativise grandement les propos de ceux qui affirment que la Russie n’a pas de soft power. Disons qu’il diffère du soft power occidental, parce que s’il dispose de moins de moyens massifs, il réussit pourtant à changer la donne. Or cette leçon peut être tirée de l’ensemble du dispositif russe en Syrie. Car Moscou, avec finalement des moyens limités (qu’on les compare simplement aux moyens américains ou de la coalition qu’ils actionnent), réussit à obtenir des gains réels. S’il est facile de dire qu’il n’a pas tout obtenu (moyen fréquent de dévaloriser le succès), constatons pourtant qu’il a obtenu beaucoup et vite, là où on lui prédisait seulement l’échec et l’enlisement. Pour autant, une appréciation mesurée de la situation ne peut se contenter de cette seule évaluation, puisque beaucoup d’incertitudes demeurent, qu’elles aient trait aux acteurs mais aussi aux événements en cours. De même, alors que la plupart des commentaires occidentaux se sont focalisés sur la place de la Russie dans l’ordre international (façon de discuter ses rapports avec un Ouest fantasmé), finalement peu de choses ont été dites sur les conséquences locales et régionales, pourtant la priorité de Moscou. […]

Poutine Lavrov

Source image : http://en.kremlin.ru/events/president/news/51511

 Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !