N° 51 : En attendant le débat… pour un projet stratégique | La mondialisation en panne

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

51-strategie

En attendant le débat… pour un projet stratégique

On avait fait l’éloge du débat stratégique en mai (cf. LV43). Celui que doit susciter le prochain scrutin présidentiel reste indigent en cette rentrée dominée par le choc des égos. Les prochaines « primaires » des formations politiques occupent l’espace public et occultent toute approche globale. Le temps disponible se rétrécit pour penser notre projet stratégique. D’où un débat épisodique, émotionnel, bas de gamme. Quinquennat et primaires ont eu raison de la dimension stratégique de la désignation d’un chef de l’État dans la Ve République. […]

La mondialisation en panne

Le récent sommet du G20 à Hangzhou (Chine) a suscité peu d’intérêt. Il était pourtant symptomatique de la panne d’une certaine mondialisation et de la fluidité des rapports de force internationaux, tout comme le sommet de l’ASEAN qui suivit. Simultanément, l’amende de l’UE contre Apple apparaissait comme un signal important, à la fois de la lutte contre les grands groupes apatrides mais aussi de l’utilité de l’UE . […]

JDOK

Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Source image :  Skley via Visualhunt.com / CC BY-ND

 Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).

N° 40 : Paravents et remparts : l’Etat en danger | La solitude est tendance |Stratégie 2017 : vu de Varsovie

Abonné ? Téléchargez directement la lettre en cliquant sur ce lien !

Extrait des articles présents dans cette lettre :

Paravents et remparts : l’Etat en danger

Un  an avant l’élection du chef de l’État, faisons un peu de philosophie politique pour en délimiter la donne.  C’est à l’État d’assurer la stabilité et la sécurité nécessaires à la nation pour lui permettre de constituer une société offrant le cadre collectif de progrès et de justice auquel aspirent légitimement les citoyens.
Ce principe républicain rappelé, fondement vertueux de la démocratie, voyons où nous en sommes dans les « sociétés avancées », en particulier en France. La société internationale se compose de plus de 190 États parmi lesquels la France pointe au 6ème rang économique. Mais le président élu en 2017 sera loin d’avoir en main toutes les clés de la France car les États ne sont plus les principaux acteurs du monde. […]

La solitude est tendance

Souvenez-vous : l’an dernier, les éditorialistes se déchaînaient sur « l’isolement de la Russie » ! À La Vigie, nous ne savons pas si la Russie est vraiment isolée, nous constatons surtout qu’à défaut d’isolement, la solitude stratégique est un trait qui se répand. Les solidarités robustes d’hier s’affadissent et chacun, désormais, joue « seul dans son coin », sans réellement prendre garde à ce que pensent ses amis, ses alliés,  ses voisins. C’est vrai de la Russie mais aussi des États-Unis, de l’Allemagne, de la Turquie ou de la France, pour prendre quelques exemples. Au fond, alors que le XXIème siècle commençant nous avait promis solidarité et collaboration, voici qu’il se révèle solitaire et conflictuel. […]

Stratégie 2017 : vu de Varsovie (Andrzej Szeptycki )

Le principal atout de la France est son rôle international de grande puissance. La France reste l’un des membres permanents du Conseil de sécurité et le pays fondateur de l’UE. Il faut qu’elle en profite pour défendre ses intérêts et promouvoir sa vision du monde.  Au niveau global, la France devrait activement valoriser les principes du droit international. Au niveau régional, il lui faut défendre le projet européen contre aussi bien la menace de l’éclatement que les tendances hégémoniques de certains pays membres (Allemagne) ou voisins (Russie).  […]

Source image : Lightmash via Visual Hunt / CC BY-NC-SA 

 Pour lire les articles en entier, connectez-vous ou achetez le numéro dans la boutique !

Attention, vous devez avoir le logiciel Acrobat Reader installé sur votre poste pour lire notre lettre (format .pdf).